jeudi 8 mars 2007

Bêtises à Nabeul : Tête de Turc, plutôt de berbère (3èmr partie)

Etouffé, ennuyé, irrité et révolté à Nabeul, il fallait que je fasse quelque chose de non ordinaire.
J’étais dans ma chambre avec un ami à côté de moi, je me rasais ma petite barbe.
« Eh toi, c’est bon la patte comme ça, sont-ils bien alignés ?»
« Non, celle de droite, est plus longue, il faut la rectifier »
« C’est bon, maintenant »
« Non, c’est celle de gauche qui est plus longue »
« grrrr mrrrd et maintenant »
« Toujours déséquilibrés »
« Put……n, je vais tout enlever …. ; attends et pourquoi pas ? »
« Tu n’est pas capable, tu vas faire la risée de toute l’école » (y3ammer fia en plus)
« C’est vrai …., on va voir …. ».

Coup de blaireau tout autour de la tête et avec le rasoir j’ai commencé à tout enlever. Il ne restait plus qu’une calotte de cheveux sur la tête comme les prêtres du moyen âge.
Frottée avec l’huile d’amande (récupérée chez une copine), la partie rasée, blanche, pale, luisait sous les rayons du soleil. Je viens réellement de défigurer ma petite tête, tant pis.

Je suis sorti me pavaner au foyer universitaire, les uns s’écroulaient de rire, d’autres sont inquiets et choqués et les filles (qui devraient envier mes beaux cheveux soyeux (saha lik cha3rek arteb)) scandalisées « Tu es un vrai dingue » « oui je le suis, qui peut faire mieux ».

L’après-midi, les premières réactions ne tardent pas à arriver.
En premier lieu, mon professeur de Math. (analyse), me félicita pour mon courage d’avoir fait ce que je voulais faire ( !!!). D’autres professeurs se sont sentit offensés par ma présence avec cette tête inhabituelle et provocantes et l’un d’eux m’a même demandé de ne plus assister à son cours avant que ma chevelure ne pousse et reprenne sa taille normale (yabta chouwaya).

Quelques camarades de classe, viennent me réconforter, comme quoi, tout ça va rentrer dans l’ordre et que ma démence n’est que passagère.
Kamilia avait conclu qu’elle avait raison de m’avoir quitté, je suis un vrai Fou irresponsable (je suis sûr que je n’aurai jamais fait ça, si elle ne m’avait pas laissé tomber).

Le directeur de l’école ainsi que le directeur du foyer (ce dernier ne m’aimait pas du tout en raison de mon amitié à Diva qui logeait chez lui, dans sa maison) m’ont convoqués séparément pour s’enquérir d’abord de ma santé mentale et pour connaître les raisons de cette attitude.
« Ben, pourquoi s’inquiéter ?, c’est la mode en Europe et aux states et je ne fais que suivre la tendance » (le temps me donnera raison, quelques années plus tard, en Tunisie, cette coupe est devenue une mode chez le jeunes révoltés, hmmm, je suis un vrai précurseur, en avance sur le monde dans lequel j’évolue, un créateur de tendance, un …. J'arrête, je me dégonfle fshhhhhhhhh).

La réunion le plus importante fut avec les Islamistes "Khouanjia", ils me convoquèrent en réunion à travers un ami.
« Ecoute, on sait que tu es un gars très bien, …..bla bla bla….., mais vraiment c’est pas normal ce que tu as fait, c’est pas dans nos habitudes et coutumes et surtout dans notre religion, c’est "Hram" interdit de se défigurer car dieux aime la beauté. En plus avec ton attitude tu t’assimiles aux étrangers et tu perds ton identité ».

« Sorry, messieurs, vous n’avez rien compris, vous êtes complètement hors de la plaque. Moi je n’ai fait qu’un retour aux sources, retour aux coutumes et usages de mes ancêtres qui se rasaient de cette façon, je voulais restaurer une mode des mes aïeuls et faire passer le message aux jeunes qui l’ignorent !!! ».

« Arrête de raconter des bêtises et de nous prendre pour des imbéciles, les arabes ne se rasaient jamais de cette façon ».

« Les Arabes, oui, mais moi, je ne suis pas Arabe, je suis Berbère !!!!! ». Silence absolu.

« Messieurs, mes ancêtres berbères, se rasaient de la sorte, c’est ce qu’on appelle communément "Hjama bettassa" coiffure à la coupelle ». Plus aucun mot à ajouter.

Au fait, je ne suis pas berbère, je suis d’origine turque, mais pas de ceux dont se vantent plusieurs tunisois, mais de ceux qui sont venus à notre pays par un détour à travers l’Arabie et la Tripolitaine. Bon j’avoue c’est pas des vrais turcs, plutôt des Kurdes.

Sûrement je devais avoir des gênés berbères à travers mes ascendants qui devraient avoir logiquement convoités des femmes farouches berbères. Je vous en parlerai une autre fois.

Mes ancêtres femelles seraient ravies de me voir ainsi coiffé.

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

9 commentaires:

Massir a dit…

Es-tu Lion???

ulyssen a dit…

pourkoi massir les lion ce rasent comme ca aussi ?!:p

Téméraire V4.3 a dit…

@Massir : Je suis plutôt un gentil petit agneau, pardon Bélier

OthRez a dit…

Ah c cool .. moi je voudrais faire pareil .. me raser tt le crane .. pr marker ma déprime .. mais dun autre coté je voudrais po kon vienne me demander "Ah 3oth3outh keski va po ?"

Massir a dit…

@ Ulyssen:
Non, mais les lions sont un peu dingues sur les bords!!!

zahraten a dit…

Un "Taras Bulba" à la mode de chez nous!
Je viens de decouvrir que nous sommes du même signe!!!

Téméraire V4.3 a dit…

@Othrez: Il faut s'attendre aussi qu'on te prenne en consultation à Errazi.

@Zahraten : ton cri Yé hllllali m'a fait écroulé de rire. Les béliers sont gentils, n'est-ce pas?

Anonyme a dit…

Ohhhh que oui!!!Doux comme des agneaux et féroces comme des lions !Tout depend des situations n'est ce pas " ya mrayti"??

zahraten a dit…

Oui c'est bien moi ! j'ai oublié d'ecrire mon pseudo! tu l'as deviné bien sûr

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic