vendredi 2 mars 2007

Bêtises à Nabeul (1ère partie)

Tous ceux qui ont fait une année préparatoire à Nabeul à l’IPEIN savent que s’était une riche expérience.
En ce qui me concerne, d’une part je me suis retrouvé libre sans aucun contrôle, et je devrais m’assumer à 100% et surtout assumer mes bêtises et combattre les tentation affreuses (perdu d’avance) des sorties nocturnes vers les boites de nuit et les hôtels non seulement les week-ends mais même en milieu de semaine.
D’autre part, il fallait avoir une conduite modèle (Tozz), être à la hauteur de ses responsabilités et l’obligation d’étudier, de réussir et d’honorer le contrat moral tenu envers nos parents (comme si on étudiait pour les satisfaire).

Comme chaque nouvelle étape dans ma vie, je prenais des décisions et de résolutions sans tenir compte vraiment de tous les aléas et de ma capacité à satisfaire ces engagements (à noter, qu’avec le temps, l’âge et l’expérience, j’ai bien progressé et mon Taux de Réalisation des objectifs s’est beaucoup amélioré).

Je ne vais pas vous parler des décisions prises mais de vous raconter certaines de mes bêtises et folies qui sont dues à plusieurs facteurs :
1- Mon caractère d’un garçon têtu, fonceur, intrépide
2- Ma devise que je maintien jusqu’à maintenant : Quelque soit le problème (ou la bêtise), il y a plusieurs solutions pour s’en sortir avec le moindre grief et il y en a toujours une, avec une sortie honorable (même si on a tort), il suffit de la trouver.
3- Mon alternance entre Post-Adolescence accentuée et Pré-Homme prématuré.
4- Ma déception amoureuse avec Kamilia
5- Ma nouvelle rencontre avec Diva (à raconter une autre fois)
6- La tension et la pression au niveau des cours et l’intensité du programme scolaire sans que les nouveaux étudiants ne soient formés et informés pour ça.
7- Les professeurs qui manquent totalement de pédagogie pour encadrer les jeunes étudiants et les remettre sur la bonne voie.
8- Mon penchant naturel (ou en réaction à la tension psychologique régnante) envers les loisirs et les amusements.
9- La révolte contre le système qui nous coiffe (école, foyer, programme scolaire etc …), qu’on pense qu’il n’est pas équitable qui nous lèse et qui nous pousse à le défier.
10- La frustration de ne pas réussir et de voir un avenir terne et le fait de ne pas avoir une solution ou de ne pas voir le bout du tunnel nous pousse à une fuite en avant.
11- …….

Avant de lister ces quelques bêtises je veux bien vous raconter un événement qui m’a beaucoup touché et relatif au point (7)

Notre professeur de Mathématique (analyse) était un français et lors de la première séance de cours, ce brave monsieur a commencé par nous féliciter de notre réussite au Bac, de nous rappeler (en ces termes) « que nous venons de couper le cordon ombilical avec nos parents et que nous devons nous assumer comme des vrais Hommes » et de nous souhaiter bonne année scolaire couronnée par une réussite méritée. Sa locution a touché tous les étudiants.

Ensuite, est venue la séance d’Algèbre avec un autre professeur tunisien qui a tenu à nous rappeler que « c’est pas parce qu’on a réussi au Bac qu’on devait penser qu’on a tenu le taureau par ses cornes, qu’on est encore des gosses (ouled sghar) et qu’on devait se plier au système si on veut réussir ». S’était plus que démoralisant.

Ce professeur à eu sa pire année scolaire (notre classe était constituée exclusivement des élèves venus des Lycées Techniques de Tunis et Ariana, réputés pour leurs insolences et impolitesses) et en contre partie nous avons eu droit aux plus mauvais cours et aux plus terribles notes.

A suivre …..

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

8 commentaires:

Sami III a dit…

ahhh!! quel souvenir cet IPEIN, j'ai passé la première année (section technique) là bas, je crois que j'étais le seul étudiant "non-foutiste" de ma promotion, tous se tués à étudier, certains ont même étaient hospitalisés suite aux dépressions nerveuses, c'est vrai que personne ne remonte le moral, surement pas les notes d'algèbre et de physique :s (au alentour de epsilon)
mais comme tu dis, je n'aurais jamais pu autant réussir ma vie si je n'avais pas fais cette expérience, ça booste un max

coté anecdote: première séance chimie, le prof demande à chacun sa note de bac (matière physique/chimie) tout le monde a de trés bonnes notes, normal pour etre accepté à l'IPEIN, arrive mon tour j'ai eu euuuh 6 (la honte? non :D) il est stupéfait comme si j'avais tué la science entière, il me place dernière table toute l'année :s
ps: merci pour le souvenir

Dali a dit…

Tiens, moi aussi je suis passé par prépa Nabeul où j'ai passé 2 ans. J'en garde quelques souvenir:

- ) La première note que j'ai eu était un 0 parce que j'ai laissé une fille copier sur moi. Le prof m'a sanctionné et depuis, j'ai jamais travaillé les physique. Mon défit était de pouvoir réussir sans physique qui faisait 20% de notre formation et j'ai réussi à le faire. J'ai été majeur de mon groupe deux ans de suite avec 4 en physiques.

Bref, c'était une belle experience et 7amdoullah ça c'est bien fini

Falco a dit…

je suis tout à fait d'accord avec toi sur le 7ème point:
7- Les professeurs qui manquent totalement de pédagogie pour encadrer les jeunes étudiants et les remettre sur la bonne voie.

Ce qui m'a obligé de terminé mes études (Ingéniorat) sans penser au mastère, thèse et tutti quanti..

قاسم أفندي a dit…

نأمل مشاركتنا بارسال رسالة إلي اليونسكو لمحاولة منع عمليات الحفر لتوحيد الجهود (للمزيد تفضل بزيارتنا) وشكرا

manna a dit…

pour moi les deux ans de prepa Nabel etaient les meilleures de toute ma vie, cette prepa a quelque chose de special, je n'ai toujours pas su l'expliquer. c'est peut etre l'emplacement, ou je ne sais trop quoi ..
ca fait plaisir de savoir que vous etes nombreux à y avoir sejourné :)

Desperate Girls a dit…

Jai exactement la meme devise que toi!

Téméraire V4.3 a dit…

@Sami III: Sami, bienvenue au clun des ex-m'en-foutiste de Nabeul qui se sont amusés, étudiés et réussis.
Pour le Prof, quelle honte.

@Dali: On a tous eu notre ration de mauvaises notes.
Pareil à toi, ma matuère délaissé fut la chimie, mais depuis le secondaire.

@Falco : Dommage, il faudrait franchement enseigner aux enseignants de la psychologie et surtout surtout de la pédagogie.

@Manna: Nabeul, IPEIN : un passage inoubliable qui vous marque (positivement ou négativement au fer rouge).

@Desperate Girls : Bienvenue au club de Têtus

Sami III a dit…

en fait, l'IPEIN m'a marqué positivement, parce que ça m'a largement ouvert l'esprit et contribué à ma maturité (scientifique et mentale), malgré que je pouvais étudier et réussir, j'ai choisi un autre chemin, je n'ai pas réussi ma première année, j'ai refait l'orientation vers ISET nabeul, terminé majeur [ça c'est en partie grace à l'IPEIN], continué mes études d'ingénieur à l'INSAT :)

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic