mardi 1 mai 2007

Islam, Femme et Héritage (2ème Partie)

L'héritage représente la méthode la plus importante de transfert de richesse d'une génération à la suivante. La société Islamique Sunnite a adopté ses lois de l'héritage par l'interprétation des Hadiths de la Sunna et du Coran à travers les quatre écoles de jurisprudence Malek, Chafei, Abou Hanifa et Ibn Hanbal. (Il y a d’autres écoles de moindre importance tel que Al Wahabi (Arabie Saoudite))

Les lois et règles de l'héritage sont explicitées dans le Coran spécialement dans les Sourates La Vache (El Baqara) et Les Femmes (innissa) sur un total de 14 versets.
Il y a aussi d’autres versets qui sont en rapport avec héritage qui sont exprimés dans la sourate La Table (Al Maida) (vers 106 à travers 108).


Influencés par les Hadiths qui n’ont véritablement aucune authenticité sauf une volonté politique de l’époque des Omeyades à dominer les femmes tout en leur permettant le minimum d’héritage, Les savants Islamiques, ont ignoré les préceptes simples et clairs du Coran.

Le Coran nous recommande de faire hériter notre descendance hommes et femmes et abolit le déshéritage « Aux hommes revient une part de ce qu'ont laissé les père et mère ainsi que les proches; et aux femmes une part de ce qu'ont laissé les père et mère ainsi que les proches, que ce soit peu ou beaucoup : une part fixée » Les Femmes : V7.

Le Coran nous donne aussi la liberté de transférer nos biens selon notre propore volonté sans contraintes ou obligations par la rédaction d’un testament. « On vous a prescrit, quand la mort est proche de l'un de vous et s'il laisse des biens, DE FAIRE UN TESTAMENT en règle en faveur de ses père et mère et de ses plus proches. C'est un devoir pour les pieux. » La Vache :V180.
Tout en préconisant l’équité dans le partage « Mais quiconque craint d'un testateur quelque partialité (volontaire ou involontaire), et les réconcilie, alors pas de péché sur lui car Dieu est certes Pardonneur et Miséricordieux ! » La Vache :V182.

Le testament peut être écrit ou oral et Dieu recommande aux témoins d’êtres justes et de garder la véracité de leurs témoignages « Quiconque l'altère après l'avoir entendu, le péché ne reposera que sur ceux qui l'ont altéré; certes, Dieu est Audient et Omniscient. » La Vache :V181.

(180)كُتِبَ عَلَيْكُمْ إِذَا حَضَرَ أَحَدَكُمُ الْمَوْتُ إِن تَرَكَ خَيْرًا الْوَصِيَّةُ لِلْوَالِدَيْنِ وَالأقْرَبِينَ بِالْمَعْرُوفِ حَقًّا عَلَى الْمُتَّقِينَ
(181)فَمَن بَدَّلَهُ بَعْدَمَا سَمِعَهُ فَإِنَّمَا إِثْمُهُ عَلَى الَّذِينَ يُبَدِّلُونَهُ إِنَّ اللّهَ سَمِيعٌ عَلِيمٌ
(182)فَمَنْ خَافَ مِن مُّوصٍ جَنَفًا أَوْ إِثْمًا فَأَصْلَحَ بَيْنَهُمْ فَلاَ إِثْمَ عَلَيْهِ إِنَّ اللّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ

Mais que ce passe-t-il si quelqu’un meurt subitement sans laisser de testament ?

Dans ce cas il faudrait appliquer la loi de l’héritage mentionnée dans la Sourate les Femmes comme suit :
« 7. Aux hommes revient une part de ce qu'ont laissé les père et mère ainsi que les proches; et aux femmes une part de ce qu'ont laissé les père et mère ainsi que les proches, que ce soit peu ou beaucoup : une part fixée.
8. Et lorsque les proches parents, les orphelins, les nécessiteux assistent au partage, offrez-leur quelque chose de l'héritage, et parlez-leur convenablement.
9. Que la crainte saisisse ceux qui laisseraient après eux une descendance faible, et qui seraient inquiets à leur sujet; qu'ils redoutent donc Dieu et qu'ils prononcent des paroles justes.
10. Ceux qui mangent [disposent] injustement des biens des orphelins ne font que manger du feu dans leurs ventres. Ils brûleront bientôt dans les flammes de l'Enfer.
11. Voici ce que Dieu vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles. S'il n'y a que des filles, même plus de deux, à elles alors deux tiers de ce que le défunt laisse. Et s'il n'y en a qu'une, à elle alors la moitié. Quant aux père et mère du défunt, à chacun d'eux le sixième de ce qu'il laisse, s'il a un enfant. S'il n'a pas d'enfant et que ses père et mère héritent de lui, à sa mère alors le tiers. Mais s'il a des frères, à la mère alors le sixième, APRES EXECUTION DU TESTAMENT qu'il aurait fait ou paiement d'une dette. De vos ascendants ou descendants, vous ne savez pas qui est plus près de vous en utilité. Ceci est un ordre obligatoire de la part de Dieu, car Dieu est, certes, Omniscient et Sage.
12. Et à vous la moitié de ce laissent vos épouses, si elles n'ont pas d'enfants. Si elles ont un enfant, alors à vous le quart de ce qu'elles laissent, APRES EXECUTION DU TESTAMENT qu'elles auraient fait ou paiement d'une dette. Et à elles un quart de ce que vous laissez, si vous n'avez pas d'enfant. Mais si vous avez un enfant, à elles alors le huitième de ce que vous laissez APRES EXECUTION DU TESTAMENT que vous auriez fait ou paiement d'une dette. Et si un homme, ou une femme, meurt sans héritier direct, cependant qu'il laisse un frère ou une sœur, à chacun de ceux-ci alors, un sixième. S'ils sont plus de deux, tous alors participeront au tiers, APRES EXECUTION DU TESTAMENT ou paiement d'une dette, sans préjudice à quiconque. Telle est l'Injonction de Dieu ! Et Dieu est Omniscient et Indulgent.
13. Tels sont les ordres de Dieu. Et quiconque obéit à Dieu et à Son messager, Il le fera entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Et voilà la grande réussite.
14. Et quiconque désobéit à Dieu et à Son messager, et transgresse Ses ordres, Il le fera entrer au Feu pour y demeurer éternellement. Et celui- là aura un châtiment avilissant. »

(7) لِّلرِّجَالِ نَصيِبٌ مِّمَّا تَرَكَ الْوَالِدَانِ وَالأَقْرَبُونَ وَلِلنِّسَاء نَصِيبٌ مِّمَّا تَرَكَ الْوَالِدَانِ وَالأَقْرَبُونَ مِمَّا قَلَّ مِنْهُ أَوْ كَثُرَ نَصِيبًا مَّفْرُوضًا
(8)وَإِذَا حَضَرَ الْقِسْمَةَ أُوْلُواْ الْقُرْبَى وَالْيَتَامَى وَالْمَسَاكِينُ فَارْزُقُوهُم مِّنْهُ وَقُولُواْ لَهُمْ قَوْلاً مَّعْرُوفًا
(9)وَلْيَخْشَ الَّذِينَ لَوْ تَرَكُواْ مِنْ خَلْفِهِمْ ذُرِّيَّةً ضِعَافًا خَافُواْ عَلَيْهِمْ فَلْيَتَّقُوا اللّهَ وَلْيَقُولُواْ قَوْلاً سَدِيدًا
(10) إِنَّ الَّذِينَ يَأْكُلُونَ أَمْوَالَ الْيَتَامَى ظُلْمًا إِنَّمَا يَأْكُلُونَ فِي بُطُونِهِمْ نَارًا وَسَيَصْلَوْنَ سَعِيرًا
(11)يُوصِيكُمُ اللّهُ فِي أَوْلاَدِكُمْ لِلذَّكَرِ مِثْلُ حَظِّ الأُنثَيَيْنِ فَإِن كُنَّ نِسَاء فَوْقَ اثْنَتَيْنِ فَلَهُنَّ ثُلُثَا مَا تَرَكَ وَإِن كَانَتْ وَاحِدَةً فَلَهَا النِّصْفُ وَلأَبَوَيْهِ لِكُلِّ وَاحِدٍ مِّنْهُمَا السُّدُسُ مِمَّا تَرَكَ إِن كَانَ لَهُ وَلَدٌ فَإِن لَّمْ يَكُن لَّهُ وَلَدٌ وَوَرِثَهُ أَبَوَاهُ فَلأُمِّهِ الثُّلُثُ فَإِن كَانَ لَهُ إِخْوَةٌ فَلأُمِّهِ السُّدُسُ مِن بَعْدِ وَصِيَّةٍ يُوصِي بِهَا أَوْ دَيْنٍ آبَآؤُكُمْ وَأَبناؤُكُمْ لاَ تَدْرُونَ أَيُّهُمْ أَقْرَبُ لَكُمْ نَفْعاً فَرِيضَةً مِّنَ اللّهِ إِنَّ اللّهَ كَانَ عَلِيما حَكِيمًا
(12)وَلَكُمْ نِصْفُ مَا تَرَكَ أَزْوَاجُكُمْ إِن لَّمْ يَكُن لَّهُنَّ وَلَدٌ فَإِن كَانَ لَهُنَّ وَلَدٌ فَلَكُمُ الرُّبُعُ مِمَّا تَرَكْنَ مِن بَعْدِ وَصِيَّةٍ يُوصِينَ بِهَا أَوْ دَيْنٍ وَلَهُنَّ الرُّبُعُ مِمَّا تَرَكْتُمْ إِن لَّمْ يَكُن لَّكُمْ وَلَدٌ فَإِن كَانَ لَكُمْ وَلَدٌ فَلَهُنَّ الثُّمُنُ مِمَّا تَرَكْتُم مِّن بَعْدِ وَصِيَّةٍ تُوصُونَ بِهَا أَوْ دَيْنٍ وَإِن كَانَ رَجُلٌ يُورَثُ كَلاَلَةً أَو امْرَأَةٌ وَلَهُ أَخٌ أَوْ أُخْتٌ فَلِكُلِّ وَاحِدٍ مِّنْهُمَا السُّدُسُ فَإِن كَانُوَاْ أَكْثَرَ مِن ذَلِكَ فَهُمْ شُرَكَاء فِي الثُّلُثِ مِن بَعْدِ وَصِيَّةٍ يُوصَى بِهَآ أَوْ دَيْنٍ غَيْرَ مُضَآرٍّ وَصِيَّةً مِّنَ اللّهِ وَاللّهُ عَلِيمٌ حَلِيمٌ
(13)تِلْكَ حُدُودُ اللّهِ وَمَن يُطِعِ اللّهَ وَرَسُولَهُ يُدْخِلْهُ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا وَذَلِكَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ
(14)وَمَن يَعْصِ اللّهَ وَرَسُولَهُ وَيَتَعَدَّ حُدُودَهُ يُدْخِلْهُ نَارًا خَالِدًا فِيهَا وَلَهُ عَذَابٌ مُّهِينٌ

Ce qui est remarquable dans ces versets et qui a été répété 4 fois (dont 3 fois dans le même verset) et que ces lois s’appliquent APRES EXECUTION DU TESTAMENT et après le paiement de toutes les dettes du défunt

Donc ces lois sont une exception, s’il n’y a pas de testament et c’est pour cette raison que plusieurs pays Musulmans ont interdit le Testament afin d’empêcher qu’un parent puisse léguer à ses filles autant de biens qu’il le fasse à ses fils.

Nos Honorables Savants se sont basés sur des Hadiths confectionnés et ils ont traité l’exception comme cas généraliste afin de se plier à la volonté politique de l’époque (des Omeyades) et depuis, cette attitude, qui arrangeait tous les mâles a été adoptée par toutes les générations futures.

Une question qui se pose, pourquoi la liberté de transférer nos biens selon notre libre volonté et pas équitablement entre les enfants ?

Les exemples ne manquent pas mais je vais me restreindre à un seul.
En tant que père ayant deux fils, l’un gentil, obéissant et serviable et l’autre rebelle, libertin et insensible, leur donneriez-vous la même part d’héritage ?
Malheureusement, la loi actuelle lui garantie la même part d’héritage, quoi que ce dernier ne le mérite pas.

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

48 commentaires:

Sami III a dit…

Pour dire vrai, cette note me surprend, je croyais que le testament était l'exception et la règle est ce qui est appliqué, dicté par le coran. Mais bon, je dois suivre jusqu'à la fin pour bien comprendre.

En tout cas, moi même je pense que le plus normal des comportements est l'équité envers les enfants lors du partage, indépendamment de leur sexe.
Le testament étant interdit en tunisie, je ne vois pas un choix possible autre que la loi actuelle, bien que personnellement elle me dérange énormément (héritage de membres de la famille en amont).

En ce qui concerne le choix entre fils (bon et mauvais), c'est différent, il est vrai que c'est intolérable de donner des moyens à un fils pour qu'il les utilise dans des actes inacceptables, mais d'un autre coté, le fait de différentier les enfants créé une haine entre eux, et puis personne ne sais ce que reserve le futur: les roles peuvent s'inverser, le bon ayant de l'argent qu'il n'avait pas, va vouloir vivre "sa jeunesse" (à la tunisienne) et le mauvais ayant reçu cet héritage que son père ne l'a pas écarté, peut se réveiller et suivre le bon chemin par la suite...

Sami III a dit…

j'ai oublié de te remercié pour cet article, j'espère qu'il y a une suite, pour mieux nous éclairer... :)

CITIZEN a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
CITIZEN a dit…

Merci d'avoir attiré l'attention sur la question du testament notamment les versets de la Sourate La Vache sciemment négligée par nos Savants.
Les règles édictées dans la Sourate Les Femmes ne seraient donc que des règles "par défaut" en l'absence du testament.

CITIZEN a dit…

Juste une petite précision : l'école Wahhabite ne constitue pas un Medhhab à part entière mais une branche rigide du Hanbalisme lui même par ailleurs suffisament rigide.

Anonyme a dit…

salut temeraire,
serais-tu en train de défier tous les oulémas sunnites et chiites confondus?
je suis vraiment impressionné par ton approche qui est d'ignorer les hadiths qui vont à l'encontre du sens évolutif du coran.
je pense que si tu fais abstraction à ce genre de citations -même si elles sont considérées comme authentiques- tu trouveras certainement le sens "originel" des choses en tous temps et lieux.
cependant, une chose est certaine:
les risques de te leurrer sont très gros... n'est-il pas dit dans le coran verset 151 sourate al bakara: "ainsi, nous avons envoyé parmi vous un messager de chez vous qui vous récite nos versets, vous purifie, vous enseigne le livre et la sagesse et vous enseigne ce que vous ne saviez pas"
et surtout qu'il est démontré dans plusieurs cas que même les citations qui semblent être contradictoires sont plutôt complémentaires (averroes, ghazali, kortoubi, etc).
perso, j'adhère à ton approche surtout que certains hadiths bloquent mon raisonnement. qu'Allah nous dote du meilleur filtre qui soit, amine!

Anonyme a dit…

re salut temeraire :

1- On vous a prescrit, quand la mort est proche de l'un de vous et s'il laisse des biens, DE FAIRE UN TESTAMENT en règle en faveur de ses père et mère et de ses plus proches. C'est un devoir pour les pieux.

d’après ce verset-1 : on peut faire un testament en faveur du père, de la mère et des plus proches.

2- Voici ce que Dieu vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles. S'il n'y a que des filles, même plus de deux, à elles alors deux tiers de ce que le défunt laisse. Et s'il n'y en a qu'une, à elle alors la moitié. Quant aux père et mère du défunt, à chacun d'eux le sixième de ce qu'il laisse, s'il a un enfant. S'il n'a pas d'enfant et que ses père et mère héritent de lui, à sa mère alors le tiers. Mais s'il a des frères, à la mère alors le sixième, APRES EXECUTION DU TESTAMENT qu'il aurait fait ou paiement d'une dette. De vos ascendants ou descendants, vous ne savez pas qui est plus près de vous en utilité. Ceci est un ordre obligatoire de la part de Dieu, car Dieu est, certes, Omniscient et Sage.

d’après ce verset-2 : les parents bien qu’ils peuvent être dans le testament (verset-1), voici leurs parts dans l’héritage!

La citation authentique (de boukhari) : "lé ouassiya li ouérith = pas de testament en faveur d’un héritier" n’a plus de sens à moins que le verset-2 soit une abrogation du premier.

concernant les plus proches, il est dit dans sourate al-anfal, verset 75 : "… ceux qui sont liés par la parenté ont priorité les uns envers les autres, d’après le livre d’Allah."
peut-on considérer les enfants comme "des plus proches" ?

je dis tout ça pour essayer de répondre à ta question : pourquoi la liberté de transférer nos biens selon notre libre volonté et pas équitablement entre les enfants ?

Sami III a dit…

Anonyme a dit:
La citation authentique (de boukhari) : "lé ouassiya li ouérith = pas de testament en faveur d’un héritier"

Sami dit:
Est ce que c'est un Hadith sa7i7?
Car ça change tout cette citation, le testament ne concerne plus que les gens qui ne font pas partie d'habitude du testament, et si le testament donne TOUT l'héritage à un étranger, les droits des proches sont "perdus"?

ps: ça se complique :s

Anonyme a dit…

@sami iii
oui c'est un hadih sahih cité dans sahih el boukhari

Sami III a dit…

Testament d'un da3iya islami
ce que je note à la fin, c'est que pour l'héritage, le testament ne peut concerner que le tier, le reste à partager comme "Dieu a dit"
Qu'est ce que vous pensez?

Anonyme a dit…

@sami iii
là aussi il s'agit d'un hadith de sahih el boukhari concernant le testament en faveur du non-héritier: "athouloth ouathouloth kathir"

Téméraire V5.0 a dit…

@Sami III : C’est vrai qu’il faut être équitable et c’est ce qui prône le Coran. C'est vrai tu peux faire hériter à un fils qui parait bon et risque de dilapider cet héritage par contre l’autre mauvais fils peut faire beaucoup mieux.
Je dirais que ce n’est pas un risque pour le testateur puisqu’il l’a fait et il est convaincu qu’il a fait le bon choix.
Encore une fois, comment peut-il donner autant d’argent à un fils fugitif, drogué alors qu’il a la certitude de gaspiller cet argent.
De toute façon, je pense que généralement les parents préfèrent partager équitablement et que tout le monde se débrouille après comme bon lui semble.
Je ne pense pas qu’il y aurait une suite, j’ai tout dit ou plutôt transmis, parce que ce sont des recherches religieuses faites par plusieurs personnes "Savantes" en religion avec une vision moderne indépendante au maximum des Hadiths et des influences de anciens "Oulémas".

@CITIZEN : Comme tu le dis les règles édictées dans la Sourate Les Femmes ne seraient donc que des règles "par défaut" en l'absence du testament et elles sont littéralement claires.
Je pensais que le Wahabisme est une doctrine salafiste

@Anonyme : En quelque sorte oui, disons que je suis hérétique selon leur vision des choses.
Quoi que plusieurs Hadiths puissent être des supports importants pour l’explication de certains versets, j’appartiens à une école qui les écarte parce qu’ils sont devenus source de confusions et qu’ils ont prévalu au Coran.
Les Hadiths ont été utilisés comme support par les Chiites pour valider l’occupation de l’Irak par les Troupes US, ils ont été aussi support par les Saoudiens pour abriter l’armée US qui a envahit l’Irak, ils sont support des Kamikazes pour devenir des bombes humaines et ils sont support des soi-disant "Oulémas" pour dégrader la situation de la femme et de refléter une très mauvaise image de notre religion et de notre prophète.
Si les occidentaux arrivent à nous coincer dans notre religion, c’est à travers les Hadiths et pas le Coran.
Les Hadiths peuvent être considérés comme un héritage culturel sur les deux siècles qui on suivi la naissance de l’Islam. Cet héritage contient énormément de bonnes choses relatives aux mœurs. Cet héritage, après purifications des bêtises qu’il contient, peut être considéré comme un très bon manuel de bonnes conduites. Voir mon article A propos des Hadiths.
Il y a deux hadiths uniquement que je reconnais : « « N’écrivez rien de moi EXCEPTE LE CORAN. Quiconque écrit quelque chose d’autre que le Coran doit l’effacer. »
روى مسلم في صحيحه وأحمد في مسنده أنّ رسول اللّه ( صلَّى الله عليه وآله وسلَّم ) قال : « لا تكتبوا عنّي ، ومن كتب عنّي غير القرآن فليمحه ».

Zayd Ibn Thabit (le scribe de la révélation le plus proche du prophète) visita le Calife Mu’aawiya (plus de 30 ans après la mort du prophète) et lui raconta une histoire sur le prophète. Mu’aawiya apprécia l’histoire et ordonna que quelqu’un l’écrive. Mais Zayd dit: « Le messager de Dieu nous a ordonné de ne jamais rien écrire de ses Hadiths. »
‏دخل زيد بن ثابت على معاوية فحدثه حديثا فأمر إنسانا أن يكتب فقال زيد‏:‏ إن رسول الله صلى الله عليه وسلم نهى أن نكتب شيئا من حديثه فمحاه‏
Anonyme : je pense que si tu fais abstraction à ce genre de citations -même si elles sont considérées comme authentiques- tu trouveras certainement le sens "originel" des choses en tous temps et lieux.
TMRR : Exactement, le Coran et valable en tous temps et tous lieux, c’est Hadiths arrêtent nos pendules au IXème siècle.

Anonyme : les risques de te leurrer sont très gros... n'est-il pas dit dans le coran verset 151 sourate al bakara: "ainsi, nous avons envoyé parmi vous un messager de chez vous qui vous récite nos versets, vous purifie, vous enseigne le livre et la sagesse et vous enseigne ce que vous ne saviez pas"
TMRR : Tout a fait d’accord, il nous enseigne ce que nous ne savons pas à travers le Coran., Il a dit aussi : « 114. Chercherai-je un autre juge que Dieu, alors que c'est Lui qui a fait descendre vers vous ce Livre bien exposé ? Ceux auxquels Nous avons donné le Livre savent qu'il est descendu avec la vérité venant de ton Seigneur. Ne sois donc point du nombre de ceux qui doutent.
115. Et la parole de ton Seigneur s'est accomplie en toute vérité et équité. Nul ne peut modifier Ses paroles. Il est l'Audient, l'Omniscient.
116. Et si tu Obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t'égareront du sentier de Dieu : ils ne suivent que la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges. » Sourate Les Bestiaux (Al an3am) : V114-116
« 35. Devons-nous traiter les Musulmans comme les criminels ? 36. Qu’est-ce qui ne va pas avec votre logique ? 37. Auriez-vous un autre livre à étudier ? 38. DEDANS, TROUVEZ-VOUS TOUT CE QUE VOUS SOUHAITEZ ? Sourate La plume (Al-Qalam) :V35-38

Anonyme : et surtout qu'il est démontré dans plusieurs cas que même les citations qui semblent être contradictoires sont plutôt complémentaires (averroes, ghazali, kortoubi, etc).
TMRR : Ils l’ont démontré, peut-être mais dans une époque qui ne convient plus à aujourd’hui.
Certains exégètes qui étaient d’origine persane ou qui était chrétiens étaient influencés par leurs propres cultures et mythologies à voir l’exemple du Hadith qui disait que la terre reposait sur les cornes d’un Taureau (rires), n’est ce pas de la mythologie grecque (je pense !!).

Téméraire V5.0 a dit…

@Anonyme :
Anonyme : d’après ce verset-1 : on peut faire un testament en faveur du père, de la mère et des plus proches.
TMRR : Oui

Anonyme : d’après ce verset-2 : les parents bien qu’ils peuvent être dans le testament (verset-1), voici leurs parts dans l’héritage!
TMRR : Connaissant la valeur spéciale que porte le Coran pour les parents, il nous demande de léguer en premier lieux aux parents (parce qu’ils peuvent n’avoir de ressources que leurs enfants et ensuite parce qu’ils seront hérités par les petits-enfants) ensuite aux proches qui sont les enfants et les parents.
Oui, si on découvre des biens qui n’ont pas été nommés dans le testament, ils seront distribués comme prescrits dans les sourates donc dans le même cas s’il n’y avait pas de testament.

Anonyme : La citation authentique (de boukhari) : "lé ouassiya li ouérith = pas de testament en faveur d’un héritier
TMRR : je ne sais pas d’où est ce Boukhari a apporté ça mais le Coran dit exige le testament : « On vous a prescrit, quand la mort est proche de l'un de vous et s'il laisse des biens, DE FAIRE UN TESTAMENT en règle en faveur de ses père et mère et de ses plus proches. C'est un devoir pour les pieux. » La Vache :V180.

Anonyme : concernant les plus proches, il est dit dans sourate al-anfal, verset 75 : "… ceux qui sont liés par la parenté ont priorité les uns envers les autres, d’après le livre d’Allah." peut-on considérer les enfants comme "des plus proches" ?
TMRR : Bien sûr, les plus proches sont les enfants ensuite les parents

Anonyme : je dis tout ça pour essayer de répondre à ta question : pourquoi la liberté de transférer nos biens selon notre libre volonté et pas équitablement entre les enfants ?
TMRR : Je te réponds par une question. Supposons que tu es bien aisé, bien riche, et que tu as un oncle, un cousin ou une tante pauvres, est-ce c’est trop de leur laisser 5 ou 10% de vos biens pour qu’ils puissent mieux vivre ? Sinon voir mon premier commentaire à Sami III.

saikiki? a dit…

Je ne comprends même pas ce genre de questionnement... si un jour plaise à Dieu que j'ai de l'argent à transmettre, il sera partagé en parts égales entre mes enfants. Garçons filles? Mais quelle importance la vie fait elle plus de cadeaux, est elle moins chère à l'un qu'à l'autre? Nous parents, nous nous devons d'offrir à chacun de nos enfants les mêmes chances!!!

Téméraire V5.0 a dit…

@Sami III : Voir ma réponse à anonyme pour le hadith (de boukhari) : "lé ouassiya li ouérith = pas de testament en faveur d’un héritier"

@Sami III : Non Sami, c’est un conseil qui préconise que suivant la Loi (même en Tunisie acceptable par le Code du Statut Personnel) le testateur peut donner le tiers de son bien à celui qu’il désigne (fils, parent, tierce personne, association, etc …)

Téméraire V5.0 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
saikiki? a dit…

En france, tout enfant hérite de ses parents parts égales. Si l'un ou l'autre des parents souhaite déshérité l'un ou l'autre des enfants il ne le peut que partiellement. La loi impose en effet que chaque enfant perçoive 25% du capital, libre aux parents ensuite de gérer le reste à leur bonne volonté.

Dans le cas d'un fils, ou fille, en perdition, le parent peut faire la démarche de déposer un ordre aupres d'un notaire de facon à ce que l'héritage soit géré par un tuteur d'état et remis à l'enfant par tranche ou en paiment directe de factures dites justifiées (exemple : achat maison, voiture etc)

Téméraire V5.0 a dit…

@Saikiki : tout à fait d'accord pour le partage équitable des biens entre les enfants.
Merci pour l'info concernant le systèmùe Français.
Il existait avant l'indépendance un système de Habous, qui permettait seulement aux héritiers de bénéficier de l'usufruit

Anonyme a dit…

TMRR : Je te réponds par une question. Supposons que tu es bien aisé, bien riche, et que tu as un oncle, un cousin ou une tante pauvres, est-ce c’est trop de leur laisser 5 ou 10% de vos biens pour qu’ils puissent mieux vivre ?

la citation relatée par boukhari concernant la part d'un non-heritier dans un testament qui ne doit pas excéder le tiers des biens laissés va dans ce sens si j'ai bien compris. le tiers, dans ce cas, est un plafond: "athouloth, ouathouloth kathir = le tiers, et c'est déjà beaucoup" signifie qu'il vaut mieux laisser, après sa mort, des proches dans l'aisance que léguer plus que le tiers des ses biens à des moins proches (non-héritiers).
donc léguer 5 ou 10 % est plus acceptable que 33%(le tiers) aux dépends des héritiers.

pourrait-on voir la chose autrement et
en partant du fait que le Créateur est Juste.
le verset qui stipule que les hommes ont une autorité sur les femmes (sourate annisa, verset 34) sous-entend que ces derniers ne le sont que s'ils subviennent aux besoins de leurs proches (femmes et enfants). si je laisse après ma mort deux parts équitables à mon fils et à ma fille, j'aurai lésé mon fils qui doit subvenir aux besoins de sa famille et avantagé ma fille qui vit aux dépends de son mari.

maintenant, si on raisonnait par rapport au sens évolutif du Coran.
si jamais j'avais deux fils, l'un est obéissant, sérieux et l'autre rebelle, débauché ou encore si j'avais un fils qui vivait aux depends de sa femme et que ma fille entretenait sa famille (époux compris), cette même justice divine ne m'autoriserait pas à rédiger un testament plus approprié à ma famille?

Anonyme a dit…

@temeraire:
Tu as dit: Il y a deux hadiths uniquement que je reconnais : « N’écrivez rien de moi EXCEPTE LE CORAN. Quiconque écrit quelque chose d’autre que le Coran doit l’effacer. »
« Le messager de Dieu nous a ordonné de ne jamais rien écrire de ses Hadiths. »

et en tenant compte du verset 7 de la sourate al hachr: "...Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en; et craignez Allah car Allah est dur en punition."

le coran étant la parole d'Allah et non celle du messager (saws). si on ne se refere pas aux hadiths, comment savoir ce qui nous été donné ou interdit par le messager (saws)?

Anonyme a dit…

ou encore le verset 21 de la sourate al ahzab: "En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle (à suivre), pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment."

le modèle à suivre n'est pas la sonna (tradition)?
désolé pour ma curiosité :P

Téméraire V5.0 a dit…

@Anonyme :
Quest : le coran étant la parole d'Allah et non celle du messager (saws). si on ne se réfère pas aux hadiths, comment savoir ce qui nous été donné ou interdit par le messager (saws)?
Réponse : Comment se référer à un Hadith raconté par X personnes et collecté 200 ans après avoir été raconté ?, comment se référer à des hadiths contradictoires ? à quel hadith se référer alors que parfois il y en a plusieurs pour le même verset ?.
Tout ce qui nous a été donné ou interdit a été explicitement énoncé dans le Coran. Pourquoi rendre la religion difficile alors qu’elle est facile ?

Quest : ou encore le verset 21 de la sourate al ahzab: "En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle (à suivre), pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment."
Réponse : Dieu a dit :
« -1لقد كان لكم في رسول الله اسوة حسنة لمن كان يرجو الله واليوم الاخر وذكر الله كثيرا «سورة الأحزاب - آية 21
« -2قد كانت لكم اسوة حسنة في ابراهيم والذين معه « …سورة الممتحنة - آية 4
« -3لقد كان لكم فيهم اسوة حسنة لمن كان يرجو الله واليوم الاخر ومن يتول فان الله هو الغني الحميد «سورة الممتحنة - آية 6
Dieu nous conseille de prendre modèle sur tout ses prophètes d’Abraham à Mohamed (en passant par Moîse et Jésus).

Justement les exégètes on utilisé exactement ce verset pour nous confiner à ressembler au prophète par sa barbe, par ses manières (manger avec la main gauche Hram) etc….
De toute façon moi, je pense qu’il faut d’abord se conformer au Coran ensuite, il serait bien de suivre les manières du prophète sans que ça soit une obligation.
Il ne faut pas que la Sunna prime sur le texte coranique. La Sunna doit être validée par le Coran en non pas le Coran validé par la Sunna.

Téméraire V5.0 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
explosiv a dit…

beaucoup de points traités sur cette notes, que chacune peut constituer à elle seule un sujet à part.

tout d'abord, je vais essayer de me restreindre au coran (pour ne pas être en contradiction avec les convictions de téméraire pour l'instant):
كُتِبَ عَلَيْكُمْ إِذَا حَضَرَ أَحَدَكُمُ الْمَوْتُ إِن تَرَكَ خَيْرًا الْوَصِيَّةُ لِلْوَالِدَيْنِ وَالأقْرَبِينَ بِالْمَعْرُوفِ حَقًّا عَلَى الْمُتَّقِينَ

je veux poser une question sur ce point: je sais que "koutiba" c'est dans l'habitude dans le sens de "fouridha", mais est ce que ça peut supporter un autre sens? franchement je serai ravi si quelqu'un de connaisseur peut éclairer nos chandelles sur ce point.
secundo, allah dit: "wa lè tadri nafson bi ayyi ardhin tamout": est ce qu'interpréter ainsi la parole de dieu "idha hadhara ahadakom al mawt" dans le sens de sentir que sa fin est prochaine est judicieux? sinon il y aurait une contradiction (tberaka allahou wa ta3alè 3an hedha)

bof, je change maintenant de casquette, et je m'exprime dans d'autres points.

@téméraire: bizarrement, je n'ai pas trouvé que le code du statut personnel tunisien a interdit en ses articles 179 et 180 le testament, il l'a juste "normalisé" selon le teste coranique (je veux ici ouvrir une petite parenthèse pour dire que bourguiba a pu aborder des aspects de la religion d'un autre angle de vue, mais la question de l'héritage est restée parmi les seuls, si ce n'est le seul aspect où il n'a rien pu modifier)
autre question: c'est quoi l'égalité, comment la définir?
est ce que le fait de dire (par exemple) que partager la moitié de son repas avec l'autre est l'égalité?
dieu nous enseigne dans le saint coran que nous n'avons de la science que peu ("wa mè outitom minal'3ilmi illè kalilè"
donc est ce que le fait de donner au fils le double de ce que revient à la fille est une forme d'inégalité? ou est ce que leur donner la même part est l'égalité selon vous? (je dis ici que dieu est plus connaiseur (que nous) dans ce qu'il veut)

un autre point (je sais que je suis long mais que voulez vous faire avec une personne qui a dépassé l'horaire de son sommeil habituel? lol): est ce qu'on peut nier un de ses fils à cause de sa délinquence, désobéissance, absurdité...
ne serait il pas une source éventuelle "de ta5fif dhounoub" si tu te montres patient avec lui? (tu peux le considérer à la limite comme un "ibtilè2" de chez dieu, une preuve que tu aimes dieu plus que ton argent, même si tu sais qu'il va le dilapider dans du n'importe quoi?)

ma conclusion: plus on regarde les choses du bon angle, moins on risque de se tromper.

wassalèmou 3alaykom wa ra7matou allahi wa baraketoh.

bakhta a dit…

Tu dis Téméraire :
"En tant que père ayant deux fils, l’un gentil, obéissant et serviable et l’autre rebelle, libertin et insensible, leur donneriez-vous la même part d’héritage ?
Malheureusement, la loi actuelle lui garantie la même part d’héritage, quoi que ce dernier ne le mérite pas."

Pourtant Téméraire ces deux fils ont été éduqués et élevés par le même père comment donc expliques tu cette différence dans le partage de l'héritage selon que l'un -soit-gentil, obéissant et serviable, ou que l'autre soit rebelle, libertin et insensible pour reprendre tes termes ?

L'héritage a toujours été source de conflits entre les héritiers directs ou indirects. Aucune famille, proche ou plus lointaine, n'a été épargnée par ces problèmes d'héritage. Je ne parle pas des orphelins qui étaient spoliés de leur héritage par les aînés ou bien par les parents !
Combien d'enfants devenus fainéants, oisifs et inutiles parce qu'ils ont compté sur cet héritage... !
Comme les exemples de personnes qui ne profitent même pas de leurs biens qui meurent et qui laissent les enfants se disputer ces biens pas partagés et ceci jusqu'à la fin des temps... !!!
Tout cela me fait dire que ces lois sur l'héritage sont mal faites ou mal comprises et aussi l'être en général n'est pas à la hauteur des espérances de l'humanité.
Je vous dirai que moi, je dépenserais tout ce que j'aurais gagné par ma sueur en profitant mes enfants tant qu'ils sont avec moi et je les laisserais faire plutôt ce qu'ils veulent de leur argent !!!
Que chacun compte sur lui, sur son travail et que chacun compte sur le fruit de son labour !

Où est l'avantage d'un héritage, je vous le demande vraiment ???!!!

Téméraire V5.0 a dit…

@explosiv : je veux poser une question sur ce point: je sais que "koutiba" c'est dans l'habitude dans le sens de "fouridha", mais est ce que ça peut supporter un autre sens?
"Koutiba" a été utilisée dans plusieurs versets et d’après les exégètes, elle est dans le sens de l’obligation.

Expl : secundo, allah dit: "wa lè tadri nafson bi ayyi ardhin tamout": est ce qu'interpréter ainsi la parole de dieu "idha hadhara ahadakom al mawt" dans le sens de sentir que sa fin est prochaine est judicieux? sinon il y aurait une contradiction (tberaka allahou wa ta3alè 3an hedha)
Tmrr : Je ne pense pas qu’il y a une contradiction, le premier verset stipule, qu’on ne sait pas dans quel lieu on peut mourir et il y a un autre verset qui précise qu’on ne sait pas dans quelle heure on va mourir.
Les vieilles personnes ou très malades peuvent sentir la mort arriver, dans ce cas, il serait judicieux, qu’ils écrivent leurs testaments.
En Occident des gens bien portant, écrivent leurs testaments, ça peut être pareil chez nous, ç-à-d la l’écriture du testament ne doit pas être limitée aux instants de la mort puisque dans l’absolu on ne sait pas quand et ou on va mourir.

Expl : bizarrement, je n'ai pas trouvé que le code du statut personnel tunisien a interdit en ses articles 179 et 180 le testament,
Tmrr : Si : « On ne peut disposer par testament en faveur d'un héritier »
« Le legs fait au profit d'un héritier, ou celui qui excède le tiers du patrimoine du disposant, ne s'exécute que si les héritiers y consentent après le décès du testateur. »
le CSP, commence par appliquer la règle de parité 1/3 à la femme pour passer par la suite au testament qui ne permet au testateur que de léguer le 1/3 de son patrimoine.
Si tu as un ami oui parent avocat, pose lui la question, il serait mieux te répondre.

Expl : autre question: c'est quoi l'égalité, comment la définir?
est ce que le fait de dire (par exemple) que partager la moitié de son repas avec l'autre est l'égalité?
Tmrr : Je pense que nous allons sortir de notre sujet, dans le cadre de l’héritage, dieu encourage l’égalité « « Mais quiconque craint d'un testateur quelque partialité (volontaire ou involontaire), et les réconcilie, alors pas de péché sur lui car Dieu est certes Pardonneur et Miséricordieux ! » La Vache :V182.

Expl : dieu nous enseigne dans le saint coran que nous n'avons de la science que peu ("wa mè outitom minal'3ilmi illè kalilè"
Tmrr : Al 3ilm, ici dans le sens de la science et non pas l’information.

Expl : donc est ce que le fait de donner au fils le double de ce que revient à la fille est une forme d'inégalité?
Tmrr : En absence d’un testament, dieu à jugé ainsi parce que Dieu porte le fardeau de la responsabilité sur l’homme en plus quelque chose qui a disparu, la femme reçoit un Dot encore tout en insistant sur le testament parce que le paternel est le mieux placé pour connaître la situation financière de ses enfants.

Expl : ou est ce que leur donner la même part est l'égalité selon vous?
Tmrr : Je suis pour cette égalité, peut être que devrai-t-on établir une loi qui exige le testament ?.

Expl : est ce qu'on peut nier un de ses fils à cause de sa délinquence, désobéissance, absurdité...
Tmrr : Non, il ne faut pas priver un enfant de la succession non plus tu ne peux pas léguer à un fils 100 000 DT et donner au mauvais fils 1 000 DT et dire que je ne l’ai pas privé. Il y a dans ce cas le bon sens de l’équité.

Expl : ne serait il pas une source éventuelle "de ta5fif dhounoub" si tu te montres patient avec lui? (tu peux le considérer à la limite comme un "ibtilè2" de chez dieu, une preuve que tu aimes dieu plus que ton argent, même si tu sais qu'il va le dilapider dans du n'importe quoi?)
Tmrr : C’est ce que le Coran stipule, pas de privation de l’héritage tout en donnant à chacun ce qu’il mérite, mais je pense que se sont des cas assez limités en %.

Expl : ma conclusion: plus on regarde les choses du bon angle, moins on risque de se tromper.
Tmrr : Cette thèse a été vue d’un angle logique et moral sans aucune influence des Hadiths. Personnellement je l’adopte.

Téméraire V5.0 a dit…

@Bakhta :
Tu le sais bien Bakhta que dans une même famille avec tous les efforts d’éducation équitable entre les enfants on peut avoir des mauvaises graines (comme aussi dans de très mauvaises familles on peut avoir des perles).
Peut être j’ai utilisé des qualificatifs doux, je voudrais bien dire, un enfant drogué, rebelle, insensible aux besoins d’affection de ses parents (tu sais que nous avons besoin de l’amour de nos enfants) etc …
Je ne trouve pas pourquoi devrai-je lui donner autant que celui qui est sont opposés. Ce n’est pas question d’obéissance dans le sens, il applique tout ce qu’on lui demande mais obéissant aux règles et codes moraux de la parenté.
De toute façon c’est une question sur laquelle il est difficile de trancher, aujourd’hui je dis cela mais est-ce que un autre jour je l’appliquerai si je tombe dans la même situation. Je ne sais pas. J’ai évoqué cette problématique parce qu’elle existe bel et bien.

Les problèmes inhérents à l’héritage on toujours existé et je confirme mes dire en prenant aussi l’exemple sur les occidentaux : Le Testament, parce que les héritiers ne peuvent que se plier au choix du testateur qui n’est plus de ce monde pour se justifier tout en insistant que le Coran prêche l’équité dans le partage des biens.

Je ne suis pas d’accord sur ton dernier raisonnement pour tout dépenser sans rien laisser aux enfants. Moi actuellement, je construis le futur de mes enfants pour leur assurer une aisance de vie tout en leur inculquant une bonne éducation et un bon enseignement pour qu’ils ne comptent pas uniquement sur cet héritage.

Mani a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Mani l'Africain a dit…

@ téméraire : j'arrive en retard mais j'arrive qd mm ! et en plus je vais commenter hors sujet, alors tiens-toi bien ! (rq : g pas lu tous les commentaires)

imagine monsieur flen qui a 6 milliards en banque. si flen a 2 filles, 2 parents en vie et sa femme, mme flena.

si flen meurt. l'héritage veut que :

"au fils, une part équivalente à celle de deux filles. S'il n'y a que des filles, même plus de deux, à elles alors deux tiers de ce que le défunt laisse."

les 2 filles auront donc 2 milliards chacune. (6*2/3 = 4)

"Quant aux père et mère du défunt, à chacun d'eux le sixième de ce qu'il laisse, s'il a un enfant."

le père et la mère de si flen auront chacun 1 milliard (1 sixième de l'héritage).

2 milliards + 2 milliards + 1 milliard + 1 milliard = 6, tout le monde est content ! sauf que voilà que Mme flena se pointe et demande
750 millions !! pkoi ? pcq le coran dit en parlant du conjoint : "Mais si vous avez un enfant, à elles alors le huitième de ce que vous laissez" et 6 * 1/8 = 0.75 !!!!

en fait, la contradiction est là : 2/3 + 1/6 + 1/6 + 1/8 > 1

on fait koi du coup ?? les bons musulmans consultent les oulémas sans lesquels une telle énigme ne peut être résolue. Ces faqihs passent par l'astuce suivante :

comme 2/3 + 1/6 + 1/6 + 1/8 = 9/8 alors ils multiplient tous les ratios par 8/9. Du coup :

les 2 filles : 2/3 * 8/9
les parents : 2 * 1/6 * 8/9
mme flena : 1/8 * 8/9

du coup : 16/27 + 8/27 + 1/9 = 1

tu avoueras que c'est qd mm très compliqué et pas évident du tout !!

Téméraire : tu es devenu coranique en niant la Sounna, iras-tu plus loin ? je te rappelle que dieu a créé les maths et n'a nullement besoin des faqihs pour sortir d'un pb pareil, n'empêche l'erreur est flagrante !! je ne peux pas comprendre que dieu (qui au passage peut inverser une matrice 100000*100000 en un millième de seconde alors que les ordinateurs mettent des jours pour le faire) je ne peux pas comprendre qu'il fasse une telle erreur.

Peux-tu me comprendre témé ?? peux-tu au moins me donner le droit de voir ds ce verset une erreur ? peux-tu comprendre enfin pkoi je suis athée ?? parce qu'en fait y a des milliers d'exples comme ca.

Excuse moi si je te choque, mais mnt qu'on se connait tu me diras que tu t'es habitué à mon sens de la provoc'.

bakhta a dit…

Toi, Téméraire, actuellement tu construis le futur de tes enfants pour leur assurer une aisance de vie tout en leur inculquant une bonne éducation et un bon enseignement pour qu’ils ne comptent pas uniquement sur cet héritage. Je reprends tes termes.
Et si, je ne le souhaite vraiment pas, un de tes enfants ne serait pas à la hauteur de tes espérances malgré la bonne éducation et le bon enseignement, tu ferais quoi de sa part d'héritage ?
Ce que je voulais surtout dire Téméraire, c'est que l'éducation, l'enseignement, la transmission de valeurs sont les plus importants. Donnons tout cela à nos enfants et laissons les vivre, construire leur vie avec toute cette richesse donnée non matérielle !
Je vais te raconter deux anecdotes qui m'ont fait sourire l'autre jour... Un jour mon fils (qui avait 10/11) m'avait raconté innocemment sur le chemin de retour de l'école qu'il avait avec un camarade de classe récupéré de l'argent dans la machine de parkmètre. Je lui avait demandé pourquoi avait-il fait cela, il m'a dit parce qu'il n'a pas d'argent de poche pour acheter des bonbons. Il est vrai que le père n'achetait que des céréales pour le goûter et avait tellement peur pour leur dentition qu'il oubliait ce plaisir. Je lui ai promis que je vais penser à son argent de poche avec papa et qu'il n'est pas bon de manger des choses qui ne sont pas achetées par l'argent des parents ou bien son propre argent... Avec le père nous avions commencé à donner un peu d'argent de poche une fois par semaine.
Plus grand quand il avait mal au ventre après avoir mangé un sandwich par exemple, il me dit maman j'ai mal au ventre pourtant j'ai acheté le sandwich par mon propre argent ! On se mettait à rire ensemble.
Une autre fois en parlant de chose et d'autres, j'avais dit on ne doit jamais trahir ses amis et les personnes avec lesquels on a mangé et partagé de l'eau et du sel.
Quelque temps après j'ai entendu mon fils dire au téléphone à quelqu'un qui l'accusait de lui avoir volé des CD : "j'ai mangé avec toi et j'ai partagé des repas et tu m'accuses de cela ???!!!" Il était vraiment tellement furieux !
Je vous jure que j'étais la plus heureuse des mamans et la plus fière de mes enfants !!! Contente que tout ce que j'avais dit n'était rentré dans une oreille de sourd !
Voilà, j'ai voulu te faire partager ces deux petites histoires qui ont eu beaucoup d'effet sur moi !
La transmission de valeurs est la plus grande des richesses à mes yeux !

Aussi, si dans une famille il ressort une mauvaise graine (ou plusieurs d'ailleurs), je me poserai des questions à savoir comment en est-il devenu ainsi et où était la faille. Dans mon éducation ai-je manqué à mon devoir d'être juste, d'être à l'écoute et m'étais-je comporté de la même manière avec tous mes enfants ? Ai-je surtout donné beaucoup d'AMOUR et semé tant de cette graine (d'amour) ?
J'aimerais dans toutes situations qu'on s'attaque à la source des choses pour mieux les comprendre.
Je ne renierais pas mon enfant et je ne le déshériterais pas. En revanche j'essayerai de l'aimer encore plus et de le comprendre !

Voilà ce que je pense mon Téméraire !

J'aime aussi penser que tu n'écartes pas l'idée que les choses peuvent évoluer dans ton esprit et qu'elles ne sont pas figées. C'est un grand signe d'intelligence pour moi !

Téméraire V5.0 a dit…

@Mani : Est-ce que cette femme est une parente à toi ?, parce que tu joues avec elle le malin ? tous les deux vous êtes de mauvaise foi.

Nous sommes dans le cas d’un homme qui a décédé, nous nous trouvons uniquement dans le cas du Verset 11.

Ce qui stipule le suivant :
Part 1 fils = 2 part d’une fille

Si 2 filles ou plus = 2/3 parts totales
Si 1 fille uniquement = ½ des parts totales

Père = 1/6 quand le défunt laisse un fils ou le fils de son fils (petit-fils)
Mère = 1/6 quand le défunt laisse un fils ou le fils de son fils (petit-fils)

Père = 1/6 quand le défunt ne laisse pas de fils
Mère = 1/3 quand le défunt ne laisse pas de fils
Mère = 1/6 quand le défunt ne laisse pas de fils et laisse des frères

Tu as fait le voyou (clin d’œil) et tu as voulu accaparer une part de succession évoquée dans le verset 12 relative à la succession des femmes « Mais si vous avez un enfant, à elles alors le huitième de ce que vous laissez »

Problème Résolu et Dieu a encore et toujours raison.

Téméraire V5.0 a dit…

@Bakhta : Pratiquement une bonne éducation réduit énormément (sans l’exclure) les mauvaises graines. On ne peut pas connaître ce que nous cache le futur, tout ce qu’on peut faire c’est d’investir dans nos enfants, comme tu le dis par une très bonne ou même excellente éducation sur des valeurs humaines.
A ta question je répondrai « Si un jour mon fils ne méritera pas d’avoir mon Héritage, il aura uniquement ce que je jugerai suffisant pour lui »

Ma situation me permet d’offrir tout le luxe à mes enfants mais je ne le fait pas. Je ne veux pas les habituer à un mode de vie luxueux ou ils ont une très grande facilité pour acquérir tout ce qu’ils veulent et satisfaire même leurs caprices. Par contre j’investis beaucoup dans leurs études, en mon temps et en argent (de toute façon ce n’est pas grand-chose).
Je ne veux pas aussi qu’ils s’affichent supérieurs à leurs cousin(e)s et ami(e)s.
J’ai eu cette année une discussion avec mon fils qui voulait faire une usine de voitures (oui de grandes ambitions) puisque selon lui, il n’existe pas de constructeurs de voitures dans le monde arabe. A la question comment il va financer, il m’a répondu « mais c’est toi papa, qui va me donner de l’argent » alors je lui ai expliqué qu’il ne devait jamais s’attendre à quelque chose de pareil et qu’il doit construire son futur tout seul sans compter sur l’argent de Papa.

Je suis très ravi du comportement de ton fils, s’était un Grand Bonhomme à 10 ans, rabby yfadhel houlek. Une chose importante, il faut que les enfants développent bien leur personnalités et puisse sentir qu’ils ont une place non négligeable dans la maison.
Je demande l’avis de mon fils même pour l’achat d’un réfrigérateur, juste pour écouter sa réponse et discuter avec lui les raisons de son choix.
Personne ne peut renier son enfant comme un enfant ne peut pas renier ses parents.

Je ne suis pas figée du tout, au contraire je suis l’Homme aux 4 marches arrière. Ceci est une autre histoire, peut être j’en parlerai un jour.
Merci Bakhta

Mani l'Africain a dit…

téméraire : tu es en train de me dire que Mme Flena n'a pas le droit d'hériter de son mari !!! si c'est vrai : comble de l'injustice. Si c'est faux (et c'est faux) : erreur de calcul.

A mon avis les versets 11 et 12 sont complémentaires et ne peuvent s'exclure mutuellement. A toi de me prouver le contraire !

Rq : je ne connais pas Mme Flena mais je défendrais ses droits !

Mani l'Africain a dit…

@ téméraire : je confirme que la femme hérite ds ce cas précis. Ali ibn Abi taleb a parlé de ce cas qui, il paraît, est archi connu. Lire ca : http://moarith.com/fraed/awl/2.htm

tu verras que toutes les fractions sont ramenées à un dénominateur 27 et que le 1/8 de l'épouse se transforme en 1/9 !!

Téméraire V5.0 a dit…

@ Mani l'Africain : Bon je te dois des excuses, j’ai été complètement a côté de la plaque au niveau de mon raisonnement (vieillesse et veillée aidant).

Par ordre de priorité :
- Le Coran ordonne d’abord le TESTAMENT (qui résout cette ambigüité)
- Le Coran donne les principales règles d’héritage dont le FIQH (la jurisprudence islamique) tire tout son raisonnement sur les règles détaillées de l’héritage
- Les Cas d’héritages sont tellement nombreux plus qu’une centaine qu’il faudrait un livre entier pour les énumérer (comme il existe déjà des livres de fiqh entier pour l’héritage). D’ailleurs c’est une matière à part étudiée dans les universités islamiques.
- Le Coran ne peut pas se consacrer ENTIEREMENT à décrire tous les cas.

A propos de ton doute concernant l’Islam tu ne m’as jamais répondu sur la constante de vitesse de lumière démontrée dans le Coran VITESSE DE LA LUMIÈRE ET CORAN

Mani l'Africain a dit…

@ téméraire : c'est pas grave, ca arrive à tout le monde de se tromper.

- Le Coran ordonne d’abord le TESTAMENT (qui résout cette ambigüité)--> ce n'est pas vrai. mm qd tu enlèves tout ce qui est testament il te restera une sommes à partager comme mentionné ds le verset et t'as tjs un pb puisque la somme des parts est > à 1

- Le Coran ne peut pas se consacrer ENTIEREMENT à décrire tous les cas. --> normalement ya pas d'intermédiaire entre l'homme et sans dieu, pkoi aurai-je besoin d'un faqih pour partager un héritage ? n'y avait-il pas une manière plus simple de décrire des règles de partage sans tomber ds une erreur aussi flagrante ?? (si la somme des parts est supérieure à un, alors ya bien une erreur !!!)

concernant mes "doutes" sur l'islam : il ne s'agit pas de doutes, je suis athée et je te l'ai déjà dit et j'en ai parlé sur mon blog. ton post sur la vitesse de la lumière je ne savais pas son existence mais je le lis et je te donne mon avis.

Téméraire V5.0 a dit…

@Mani : Ta comparaison est comparable à celui qui dit qu'il y a une grande ambiguité parce que Dieu n'a pas mentionné avec quel main on doit manger celle de droite ou de gauche.
Aussi que c'est Hram d'embrasser sa femme parce que ça n'a pas été mentionné au Coran aussi ou encore, on peut boire du Whisky parce que Dieu à interdit uniquement le Vin.
Pourquoi Dieu n'a pas prévu de mentionner les voitures, les avions et l'Internet.

Mani l'Africain a dit…

@ Téméraire : dieu a fait le choix de parler et de détailler les règles de l'héritage. pkoi est ce que ca n'a pas été fait d'une manière logique et compréhensible puisqu'il s'adresse au croyant de base (car pas d'intermédiaire avec dieu) ?

l'erreur est flagrante et je ne sais pas qu'est ce qui te rend hérmétique à cet argument. Si je sais, c'est ta foi.

tu donnes une pomme à ton fils tu lui dit : donne 2/3 à ta soeur, 1/6 à moi et 1/6 à ta maman et si ton ami vient tu lui donneras le 1/8 de la pomme. que va-t-il penser de toi ? soit il trouve l'erreur et il se dit "papa ne sait pas compter" et du coup il peut partager la pomme comme il l'entend (de tte facon il perd sa confiance en toi), soit il se tourne vers son grand cousin qui va lui expliquer qu'il faut donner 1/9 et pas un 1/8, 16/27 au lieu de 2/3 à ses soeurs et ainsi de suite ...

tu crois que dieu a menionné la vitesse de la lumière ds le coran et qu'il n'a pas pu éviter une telle erreur de calcul qu'un enfant de 12 ans aura compris avec le niveau d'instructon de notre époque ??

Téméraire, j'ai 2 choses à te dire avt de me coucher ce soir :

- donne moi juste le droit d'être athée, un verset tel que celui que je viens de citer est selon moi largement suffisant pour discréditer bcp de "vérités" admises par tout musulman

- pour la vitesse de la lumière, il s'agit d'une supercherie (comme à chaque fois qu'on nous parle de miracle du coran). j'aurai l'occasion de détailler une "contre-démonstration". tu as la malchance de tomber sur qqu'un qui a fait bcp de math et bcp de physique ds sa vie.

pauvres humains a dit…

Dieu n'a pas honte de citer en parabole un moustique ou quelque chose de plus grand.Ceux qui ont cru savent que c'est là la vérité venant de leur Seigneur. Quand à ceux qui ont mécru ils disent:"Qu'a donc voulu dire Dieu par une telle parabole?".
Il en égare avec cela plusieurs et il en met plusieurs autres sur la bonne voie et il n'égare avec cela que les dévergondés .
La vache verset 26 .

Innovateur des cieux et de la terre, quand il décide une chose il Lui suffit de lui dire: "Sois!" pour qu'elle de vienne réelle.

La vache verset 117.

Et les ignares de dire:" Ah si Dieu nous parlait ou s'il nous venait quelque miracle !" C'est ainsi que leurs prédécesseurs ont tenu le même language, leurs coeurs se sont ressemblés.
Voilà que nous avons clairement exposé les signes(ou versets) à des gens capables de conviction.

La vache verset 118 .

Ceux à qui Nous avons donné le Livre le lisent selon ses justes ses justes règles règles.
Ceux-là y croient et ceux qui le renient, ce sont ceux-là les perdants.

La vache verset 121

Dis: Etes-vous en train de nous faire une controverse à propos de Dieu alors qu'il est notre Seigneur et le Vôtre, que nous avons pour nous nos propres actions et que vous avez pour vous les vôtres et que nous Lui sommes entièrement dévoués ?

La vache verset 139 .

La vérité est dans ce qui vient de ton Seigneur; veille bien à ne pas être parmi les sceptiques .

la vache verset 147 .

Ceux qui taisent ce que Nous avons fait descendre comme preuves évidentes et comme bonne direction après que Nous avons nettement indiqué aux Humains cette bonne direction dans le Livre, ceux-là sont maudits de Dieu et sont maudits des maudisseurs.

La vache verset 159 .

Sauf ceux qui sont revenus à Dieu, qui ont réformé le mal et montré ou se trouvait le bien, ceux-là. J'agrée leur repentir et c'est Moi par excellence Le Pardonneur et Le Miséricordieux .

La vache verset 160 .

Ceux qui ont renié et sont morts dans leur négation ont sur eux la malédiction de Dieu, des Anges et de l'Humanité tout entière .

La vache verset 161

Certes il y a dans la création des cieux et de la terre, dans l'alternance de la nuit et du jour, dans le navire qui vogue en mer avec ce qui profite aux gens, dans ce que Dieu fit descendre du ciel comme eau avec laquelle Il fit revivre la terre après sa mort pour y disséminer ensuite toutes sortes d'animaux, dans la distribution méthodique des vents et dans le nuage soumis entre ciel et terre, il y a dans tout cela des signes pour un peuple doué de raison .

La vache verset 164.

pauvres humains a dit…

Parmi les Humains il en est qui prennent en dehors de Dieu des associés égaux à Lui et qu'ils aiment autant qu'ils aiment Dieu. Or ceux qui ont cru ont pour Dieu un bien plus grand amour. Si ceux qui ont été injustes constataient en voyant les tourments que la force est entièrement à Dieu et que Dieu détient un supplice implacable !

La vache verset 165 .

Téméraire V5.0 a dit…

@Pauvres Humains : Merci pour le rappel

pauvres humains a dit…

O vous qui avez cru! Entrez pleinement et sans réserve dans la paix et ne suivez pas les pas de Satan! Il est assurémént pour vous un ennemi déclaré.

Si vous glissez dans l'erreur après que vous sont venues les preuves évidentes, sachez alors que Dieu est puissant est sage.

Attendent-ils donc absolument que leur vienne Dieu dans des masses d'ombre du nuage en même temps que les Anges et s'en est alors fait d'eux et c'est à Dieu que sont retournés les choses.

Demande aux fils d'Israël combien Nous leur avons apporté de signes évidents.
Celui qui dénature le bienfait de Dieu après qu'il lui est parvenu.Dieu à certes le châtiment sévère.

On a embelli aux yeux des Mécréants la vie ici-bas et ils se moquent de ceux qui ont cru.
Mais ceux qui ont été pieux sont au-dessus d'eux le Jour de la Résurrection et Dieu accorde Ses biens à qui il veut sans compter .

La vache verset 208 à 212 .

Mani l'Africain a dit…

@ pauvres humains : j'aurai préféré lire une argumentation cohérente autour de la question précise évoquée ici. Lister ces versets ne fait pas avancer le débat.

Si tu crois que je vais me taire pcq tu cites le coran, tu te trompes lourdement.

pauvres humains a dit…

Il est hors de question que tu te taises, il faut que tu joues ton rôle pour que l'histoire se répète .

Mani l'Africain a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Mani l'Africain a dit…

@ pauvres humains : et quel rôle je joue selon toi ? celui de Abou Lahab peut-être que le dieu des 7 cieux s'est permis d'insulter ds une sourate qui a une valeur cosmique et que les musulmans réciteront jusqu'au jour du jugement ? ou celui des millions de convertis de force et de tués qui ont pour seul tort d'avoir été du mauvais côté ?

je te laisse l'honneur de jouer le rôle du bourreau. celui qui prétend détenir la vérité absolue et qui au nom de laquelle se permet de juger ses semblables et de statuer sur leur sort dans l'au-delà.

Il faut aussi qu'on se mette d'accord sur le chapitre de l'histoire que tu veux qu'on rejoue. la crucifixion d'al 7allaj par exple ? ou celle d'Ibn al mouqaffa3 ? ou l'exécution des prisonniers de guerre du temps du prophète en s'appuyant sur un ordre direct du coran. je sais pas à toi de choisir.

je te préviens quand mm que je suis un mauvais acteur. l'histoire peut se répéter mais pas exactement à l'identique, sinon ca serait ennuyeux.

Téméraire V5.0 a dit…

@Mani l'Africain : A mon propore avis, je ne pense pas que "Pauvres Humains" t'a visé toi dans son comentaire, je pense qu'il a cité des sourates sans les commenter, façon de sermonter TOUS CEUX qui mettent en doute l'existence de Dieu.

D'autre part ni moi, ni "Pauvres Humains" ni quiconque à une autorisation divine pour juger quelconque personne sur cette Terre.
Il n'y a que Dieu et uniquement Dieu qui puisse juger les gens sur LEURS ACTES ET LEURS INTENTIONS qu'elles soient bonne ou mauvaise.

pauvres humains a dit…

Tu n'es pas maître de l'histoire, tu joueras le rôle qui te sera dévolu que tu le veuilles ou non.
Ne t'inquiètes pas tu ne t'ennuieras pas, c'est tellement plus passionant de jouer aujourd'hui .
Je ne sais pas quel rôle tu joueras, peut-être pas forcémment celui d'abou lahab . Et puis ce n'est pas moi qui décide .

Les convertis de force que tu cites, ce sont les juifs et musulmans d'espagne, les musulmans de philippine ou les musulmans d'afrique noir ?
C'est étonnant qu'il n'y ai pas de musulman(je ne parle pas des immigrés récents) en france ou en espagne malgré la présence des musulmans pendant 7 siècles en espagne .

C'est étonnant que l'on convertissent de force une partie de la population et que l'on laisse l'autre partie exercer leur culte en toute sérenité en egypte,liban,palestine,syrie,irak pour les communautés chrétiennes encore présentes . Sans oublier la forte communauté juive du maghreb .
Tu ne voudrais tout de même pas jouer le rôle des arabes chrétiens jetés vivants dans le fossé en flamme par les arabes juifs cité aussi dans le Coran .

Je ne pense pas que tu sois un mauvais acteur loin de là, sinon tu n'aurais pas les félicitations presque rituelles de celle qui joue le rôle de hend .

Je te trouve bien modeste, tu ne devrais pas, tu es parfait au contraire, pour ton rôle bien évidemment .

Ne me demandes pas mon rôle puisque c'est la question que tu vas me poser, je ne suis pas à ton niveau pour jouer un rôle .

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic