lundi 14 mai 2007

La Tunisie Laïque : Mythe ou Réalité

Suivant le Cheikh Wikipedia : « La laïcité désigne le principe de séparation du pouvoir politique et administratif de l'État du pouvoir religieux. »
« La laïcité implique un enseignement étatique d'où la formation religieuse (dans le sens enseignement de la foi) est absente. Pour autant, l'enseignement des religions n'est pas incompatible avec la laïcité, tant qu'il ne s'agit que de décrire des « us et coutumes », et si l'on présente chaque religion d'un point de vue extérieur (objectif) à celle-ci, par exemple dans le cadre d'un cours d'histoire-géographie

Tous ceux qui suivent la politique Tunisienne peuvent bien constater que la religion ne pèse pas trop AUJOURD’HUI dans nos décisions politiques, institutionnelles et même constitutionnelles.
Toutefois nous avons une certaine influence religieuse qui se manifeste dans certains aspects administratifs tels que le réajustement des horaires du travail pendant le Ramadan, la nomination et la prise en charge salariale du Mufti et des Imams par l’état, les fêtes religieuses inaugurées en tant que jours fériés etc … mais comparaison faite avec la Turquie officiellement laïque nous nous trouvons en compatibilité avec ses pratiques.

En ce qui concerne la Charia, qui ne figure d'aucune manière dans notre constitution, elle n'est point appliquée à l'instar de plusieurs pays arabes et musulmans qui la considèrent comme code de droit. Il faut rappeler que certaines lois existantes d’origine islamique, héritées de l’époque Bourguibienne peuvent être modifiés ou abrogées  mais pour cela il faudrait soit des référendums soit des votes directs au niveau du parlement.

Objectivement, est-ce que il y a une majorité capable d’influencer ces votes ou ces référendums dans le sens de l’élimination de ces quelques lois islamiques, sachant que les athées s’auto-estiment à 10% de la population Tunisienne ?
La Justice Tunisienne n’est pas en train d’amputer la main des voleurs, de lapider les coupables de délit d’adultère, d’infliger publiquement 1000 coups de fouet à celui qui boit du vin ou même couper la tête à ceux qui suivent une autre religion que l’Islam et cela non pas depuis l'ère bourguibienne mais bien beaucoup avant. Aucun historien n'a jamais relaté qu'un main a été amputée en Tunisie ou que quelqu'un a été fouetté pour abus d'usage de spiritueux ou de vins. D'ailleurs la prostitution et le commerce du vin étaient même régulé par l'état depuis l'antiquité.

L'islam appliqué avec modernité par les premiers visionnaires (Ahmed Amine, Taher Haddad) a permis d'élaborer des textes de lois tunisiens en conformité avec les aspirations de développement du pays par ses premiers dirigeants. D'ailleurs, les coutumes et les usages ancestraux de ce peuple, métissé par différentes civilisations sur des origines berbères, ont dominé l'esprit de ces lois. De même que l'Islam, bien interprété, ne peut être en contradiction avec les Droits de l'Homme, bien au contraire, la majorité de ces textes prennent naissance dans des textes religieux, bibliques et coraniques.

Dans la réalité, ceux qui militent pour l’abolition de ces lois islamique et surtout pour l’égalité des droits entre hommes et femmes, notamment l’équité dans l’héritage, sont un nombre très réduit, ils se comptent aux bout des doigts et ils veulent des acquis dans la facilité.

La réforme de l’enseignement qui a débuté depuis les années 90 avec l’accès de Mohamed Charfi au poste de Ministre de l’Education Nationale a vidé l’enseignement religieux de sa substance islamique pour le léguer à un cours d’histoire. Le texte coranique est approché sous une vision analytique littéraire dans un contexte historique.
A rappeler aussi que des écoles catholiques et juives continuent d’exister en Tunisie et que l’enseignement de la Foi en leur sein est bien consistant.

Au vu du nombre des personnes qui fréquentent la mosquée lors de la prière du Vendredi, on a le sentiment que c’est tout le pays qui est pratiquant et religieux.
En allant le Samedi soir se défouler dans une boite de nuit de Hammamet, on a l’impression que tout le pays est déversé dans la joie de vivre et le libertinage.

Le jour de l’Aîd El Kébir, laïques et croyants égorgent le mouton pour vénérer Abraham, le jour du nouvel an tout le monde fait la fête jusqu’au matin, Le mouled toutes les familles préparent l’Assida et le Saint Valentin chacun offre maintenant son cadeau d’amour.

ET c’est ça le contraste tunisien.

C’est encore la prostituée qui habite à côté de l’enseignant barbu islamiste à la cité Ibn khaldoun et c’est la couturière voilée qui habité à côté de l’ingénieur athée à cité Ennasr.
C’est ce jeune homme qui fait régulièrement sa prière et qui va avec sa sœur à une Boum le samedi soir et c’est cette fille en mini-jupe qui cède le taxi qui vient de s’arrêter à la vieille femme au Sefsari.
C’est encore ce jeune du Manar qui kiffe du hachich et qui va réviser ses cours à Bab El Khadra avec son binôme imberbe qui ne jure que par Hassan Al Banna.
S’était moi, fin des années 80, libéral et m’enfoustiste avec ma copine voilée, ensemble un jeudi soir, dans un concert de musique classique au théâtre municipal de Tunis.

Même si la dissemblance peu paraître exagérée, ce paradoxe est en grande partie notre réalité qui a crée un vrai équilibre dans les tendances aussi bien morales que politiques.

Le plus choquant, c’est la "politique américaine" de quelques personnes qui essayent de diaboliser l’ennemi en exagérant la menace islamique en Tunisie et qui préconisent comme solution l’instauration d’un état et d’une constitution laïque copiée sur les modèles existants. Ces personnes oublient qu’en dépit de la laïcité de la Turquie, c’est un parti politique islamique qui gouverne le pays.

Le modèle de la Laïcité tel qu’il se présente dans l’occident ne peut pas convenir au monde arabo-musulman. Nous avons développé en Tunisie un modèle de laïcité, bien spécifique, qui passe inaperçu et qui est toléré par les citoyens.

Les Etats-Unis Laïque : Mythe ou Réalité 

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

20 commentaires:

MALI a dit…

CLAP? CLAP? CLAP (applaudissements). Bravo Téméraire. Cette analyse oh combien juste désigne du doigt la schizophrénie de notre société. Notre coeur et notre cerveau balancent entre Islam et occident, démocratie et Islam, entre moeurs et morale etc. Nous sommes tous ainsi faits... je parle des tolérants démocrates et non des dogmatiques.
Je voudrai revenir sur la laïcité. Elle est à mon avis une condition sine qua non de la République. Les écoles catholiques et juives sont elles subventionnées ? Si oui alors bravo. La république peut être laïque alors que ses Lois sont d’essence Islamique ?…Oui si les députés élus régulièrement par le peuple le décident. L’exécutif doit être laïque. Le législatif représente le peuple. Si le peuple veut des lois islamiques alors c’est normal qu’elles le soient. Mais quelles que soient les lois, la République doit respecter la liberté du culte, de la conscience, de la Foi (ou de la non Foi) enfin…de pensée. Si l’état paye les Imams, il doit payer les prêtres et les Rabbins. Quoi qu’il en soit, je te rappelle cet adage de Nietzsche : « quand je me regarde je me désole, quand je me compare je me console. » Cette phrase nous donne du baume au cœur quand on se compare à certains autres pays arabo musulmans et surtout à Israël qui interdit tout aux non juifs israéliens…même le service militaire. Alors…bravo Bourguiba. Bravo la Tunisie.

saikiki? a dit…

Hello Téméraire :)

Le tout et le contraire se cotoient créant ainsi une culture et une mentalité unique de part le monde. C'est ce qui fait l'individualisme et la particularité d'une nation. En france aussi tout est très mélangé c'est bien pour cela qu'il est très réducteur de dire: c'est un pays libertin ou raciste. Les gens fixent leur attention sur un détail ou une personne qui ne leur plait pas et s'imaginent ensuite que tout et tous sont semblables... quelle grossière erreur!!!

Un truc qui me surprend, souvent je vois sur les blogs tunisien cette phrase qui revient et qui soit dénonce soit prône le "copiage" de vie à la mode européenne. Je trouve ça aussi ridicule qu'impossible. Les traditions, l'histoire d'un pays, la mémoire collective d'un peuple, la religion, rien que ces 4 exemples sont très différents de ton pays au mien par exemple. Selon moi, il serait bcp plus interressant de mettre à profit nos points communs pour sympathiser et nos différences pour nous enrichir intellectuellement les uns les autres mais bon je ne suis qu'un petit point dans l'univers n'est ce pas...

CITIZEN a dit…

Merci téméraire pour cette descrition qui reproduit fidelement les paradoxes de la société tunisienne. Une société qui permet à des gens que tout oppose de point de vue idées et modes de vie de se cotoyer sans heurts.

mahéva a dit…

Objectivement, il n’y a pas une majorité capable d’influencer les votes ou les référendums dans le sens d’accéder en Tunisie à la laïcité non pas parce que les athées représentent seulement 10% de la population (statistique dont je voudrais bien connaître la référence), mais parce que les musulmans en général ne peuvent pas faire la différence entre appartenir à un état laïque qui préserve les libertés individuelles et l’image d’un état dont ils ont très peur et qui pourrait nuire à leur croyance religieuse.
D’ailleurs, ce ne sont pas les athées (du moins pas seulement eux) qui ont instauré la laïcité dans plusieurs pays du monde.

Si la justice tunisienne n’ampute pas les mains des voleurs et n’inflige pas des coups de fouet à ceux qui boivent du vin, c’est tant mieux. Ça veut dire qu’elle respecte quelques uns des droits de l’homme.

Téméraire, est-ce que tu pourrais m’expliquer cette phrase dans le texte « ils se comptent aux bout des doigts et ils veulent des acquis dans la facilité »?

À l’école, le texte coranique n’est pas approché sous une vision analytique littéraire dans un contexte historique. Je l’affirme parce j’ai des enfants qui sont à l’école et au lycée et des amis qui enseignent la pensée islamique.
Mais supposons que ce soit vrai, pourquoi dirait on de cela que « l’enseignement religieux est vidé de sa substance islamique »?

Dans un vrai état laïque on n’interdit pas aux gens d’ouvrir des écoles religieuses si ces écoles sont privées et non subventionnées par l’état. Si tu veux ouvrir une école pour enseigner l’islam en France, tu auras à suivre une certaine démarche légale et tu auras ton école.

Laïcité ne veut pas dire incroyance, un laïque peut égorger son mouton le jour de l’Aïd, il peut même aller faire son pèlerinage à la Mecque; un laïque peut être un musulman comme il peut être un juif , un chrétien, un agnostique ou un athée.

Et puis, rien n’empêche un musulman de faire la fête jusqu’au matin le jour du nouvel an, à moins qu’il n’appartienne à un régime « talibanisé », un aboutissement vers lequel nous y allons à pas de géant si nous ne faisons pas la part des choses.

Appartenir à un état laïque n’implique pas tuer la religiosité des gens. Ça ne veut pas dire non plus encourager les gens au libertinage, ça veut tout simplement dire que tu ne seras pas un hors la loi parce que tu as commis tel ou tel autre délit intolérable pour la religion mais permis par l’état car il représente une pratique individuelle libre.

J'ai d'autres remarques mais je vais m'arrêter là. Je me permettrai de prendre l'essentiel de ce commentaire pour un nouveau post sur mon blog.

le même a dit…

"Si tu veux ouvrir une école pour enseigner l’islam en France, tu auras à suivre une certaine démarche légale et tu auras ton école."
Il y en a qui parle à distance sans rien connaitre de la réalité .

Téméraire V5.0 a dit…

@MALI : Les écoles catholiques et juives sont considérés comme des établissements scolaires privés parce que (outre la partie religieuse) leurs programmes est non-conforme au programme scolaire étatique. A noter qu’il n’existe pas d’écoles privées à caractère religieux musulman.
L’exécutif est laïque, sans le pouvoir l’être à 100%, il y a un antécédent à respecter.
Toutefois, la liberté de culte n’est pas respectée en Tunisie parce que encore et paradoxalement c’est la mouvance islamique qui est cernée et ça se manifeste dans la limitation d’accès aux mosquées uniquement aux horaires de prières.
Concernant la prise en charge salariale des prêtres et des Rabbins sans me hasarder sur ce sujet que je ne maitrise pas, je pense que d’une part ces lieux des cultes n’appartiennent pas au gouvernement (comme les mosquées) et d’autre part les Prêtres et les Rabbins sont affectés respectivement par l’archevêché de Tunis et par le Grand Rabbin de Tunis (pas trop sûr).

@Saikiki :
Justement, c’est une erreur d’interpoler le comportement individuel ou même d’un groupe très réduit sur un comportement général d’une nation ou d’un pays.

Dans l’occident il y a des superbes valeurs tel que la plus importante : la Démocratie. Nous avons un besoin énorme de cette démocratie mais elle ne peut pas être copiée identiquement au modèle Européen, du moins pour notre époque. Il y a une nette différence entre le vouloir de la chose et la réalité dans laquelle nous vivons.
Je rejoins ton point de vue (qui démontre que tu n’es pas un petit point dans l’univers) et je te rassure que dans la réalité il existe bel et bien, sinon il n’y aurait pas autant de français qui viennent visiter ce pays et ce perdre dans les dédales des ruelles de la Médina et qu’il n’y aurait pas autant de Tunisien qui vont apprendre et même travailler en France.

@CITIZEN : C’est la pure réalité, je l’ai copié de l’entourage dans lequel je vis.

Téméraire V5.0 a dit…

@Mahéva :
Mahéva : Les athées représentent seulement 10% de la population (statistique dont je voudrais bien connaître la référence).
Tmrr : A défaut de chiffre officiel, c’est une estimation que j’ai lu. Peut être j’aurais pas du avancer cette info.

Mahéva : les musulmans en général ne peuvent pas faire la différence entre appartenir à un état laïque qui préserve les libertés individuelles et l’image d’un état dont ils ont très peur et qui pourrait nuire à leur croyance religieuse.
Tmrr : Justement, je te pose la même question, comment tu peux le savoir, qu’ils ne le savent pas, est-ce que un sondage a été fait. Moi et mon entourage nous nous considérons des musulmans quoi que nous nous sommes pas totalement pratiquants et nous saisissons très bien la différence.

Mahéva : D’ailleurs, ce ne sont pas les athées (du moins pas seulement eux) qui ont instauré la laïcité dans plusieurs pays du monde.
Tmrr : Je suis tout a fait d’accord, si je n’ai pas peur de la foudre et de ne pas trop étendre le débat, j’aurais dis que le premier calife omeyyade a été le premier a appliquer la laïcité.

Mahéva : Téméraire, est-ce que tu pourrais m’expliquer cette phrase dans le texte « ils se comptent aux bout des doigts et ils veulent des acquis dans la facilité »?
Tmrr : D’abord pour éclaircir les idées je ne suis pas ni islamiste ni pro-islamiste.
A un certain moment de l’histoire de ce pays, nous avons vu les islamistes manifester et descendre dans la rue et ils sont arrivés à attirer des sympathisants mais maintenant ceux qui veulent changer des choses (déjà qu’ils commencent par la démocratie), sont peu nombreux, et n’ont pas assez d’audace pour allez jusqu’au bout, donc ils veulent des acquis avec la facilité sans le sacrifice. Le nombre de ces militants incarcérés ou en exil (avec tous les respects que je leur porte) reste très restreint par rapport à celui des islamistes.

Mahéva : À l’école, le texte coranique n’est pas approché sous une vision analytique littéraire dans un contexte historique. Je l’affirme parce j’ai des enfants qui sont à l’école et au lycée et des amis qui enseignent la pensée islamique.
Tmrr : C’est ce que tu penses mais l’orientation même politique du pays a pour but de développer les programmes de l’éducation islamique dans le sens de la tolérance et d’une lecture progressiste des textes religieux. (Phrase copiée du rapport du Ministère de l’enseignement publique et communiquée à l’Unesco). Sauf si tu penses que vraiment notre gouvernement est à tendance islamique

D’ailleurs, une étude faite par l’Unesco suivant le nombre d’heures d’enseignement accordé à la religion durant les neuf premières années d’éducation formelle a montré que la Tunisie se place derrière La Pologne, l’Irlande, Malte, la Norvège (pays supposé laique), l’Autriche, le Chili, le Panama et l’Espagne

Mahéva : Mais supposons que ce soit vrai, pourquoi dirait on de cela que « l’enseignement religieux est vidé de sa substance islamique »?
Tmrr : C’est une suite de la phrase qui la précède, si le texte religieux est approché d’un contexte linguistique et historique, il n’a plus de valeur religieuse

Mahéva : Dans un vrai état laïque on n’interdit pas aux gens d’ouvrir des écoles religieuses si ces écoles sont privées et non subventionnées par l’état.
Tmrr : Je ne comprends pas ta remarque, puisque des écoles religieuses chrétiennes et juives existent bel et bien en Tunisie.

Mahéva : Laïcité ne veut pas dire incroyance, un laïque peut égorger son mouton le jour de l’Aïd, il peut même aller faire son pèlerinage à la Mecque; un laïque peut être un musulman comme il peut être un juif, un chrétien, un agnostique ou un athée.
Tmrr : Je ne dis pas le contraire, j’ai déjà donné pratiquement ces mêmes exemples.

Mahéva : Et puis, rien n’empêche un musulman de faire la fête jusqu’au matin le jour du nouvel an,
Tmrr : C’est ce que j’ai bien dit

Mahéva : à moins qu’il n’appartienne à un régime « talibanisé », un aboutissement vers lequel nous y allons à pas de géant si nous ne faisons pas la part des choses.
Tmrr : Là désolé, tu te bases sur quoi pour dire ça ?

Mahéva : ça veut tout simplement dire que tu ne seras pas un hors la loi parce que tu as commis tel ou tel autre délit intolérable pour la religion mais permis par l’état car il représente une pratique individuelle libre.
Tmrr : Est-ce qu’actuellement en Tunisie il y a des personnes qui non pas enfreigné la loi et qui ont commis un délit intolérable par la religion et qui sont persécutés.
Si oui, quels genres de délits religieux ? et persécutés par qui ?

najed a dit…

Tmrr : La réforme de l’enseignement qui a débuté depuis les années 90 avec l’accès de Mohamed Charfi au poste de Ministre de l’Education Nationale a vidé l’enseignement religieux de sa substance islamique
Najed : si j’ai bien compris cette substance est d’amputer la main des voleurs, de lapider les coupables de délit d’adultère, d’infliger publiquement 1000 coups de fouet à celui qui boit du vin ou même couper la tête à ceux qui suivent une autre religion que l’Islam.
Tmrr : Le texte coranique est approché sous une vision analytique littéraire dans un contexte historique.
Najed : quelle est ta manière de l’approcher ?

Tmrr : En allant le Samedi soir se défouler dans une boite de nuit de Hammamet, on a l’impression que tout le pays est déversé dans la joie de vivre et le libertinage.
Najed : Ce sont des impressions, une analyse ne s’appuie jamais sur des impressions sinon on pourra dire que le coran parle de la vitesse de la lumière,..
Tmrr : Le jour de l’Aîd El Kébir, laïques et croyants égorgent le mouton pour vénérer Abraham
Najed : égorgent le mouton pour le manger et faire la fête. Tu penses à Abraham en mangeant du méchoui, toi ?
Tmrr : le jour du nouvel an tout le monde fait la fête jusqu’au matin, Le mouled toutes les familles préparent l’Assida et le Saint Valentin chacun offre maintenant son cadeau d’amour.
Najed : en Iran, à l’époque du shah, ils faisaient exactement pareil

Tmrr :C’est encore la prostituée qui habite à côté de l’enseignant barbu islamiste à la cité Ibn khaldoun.
Najhed : ce n’est pas de son plein gré. Ce barbu n’a pas le choix. ET JE SUIS DANS L’OBLIGATION de te rappeler qu’ENNAHDA avait exigé la démission de Med Charfi parce qu’il a « vidé l’enseignement religieux de sa substance islamique . »
Tmrr : S’était moi, fin des années 80, libéral et m’enfoustiste avec ma copine voilée,
Najed : Elle l’est encore ? Après 80 il y a eu la loi 108.
Tmrr :Le plus choquant, c’est la "politique américaine" de quelques personnes qui essayent de diaboliser l’ennemi en exagérant la menace islamique en Tunisie
Najed : le gouvernement tunisien, lui-même, s’est félicité d’avoir su comment stopper les barbus.
Tmrr :. Ces personnes oublient qu’en dépit de la laïcité de la Turquie, c’est un parti politique islamique qui gouverne le pays.
Najed : un parti islamique au pouvoir et applique le programme des autres, c’est son problème à lui.

Tmrr :Le modèle de la Laïcité tel qu’il se présente dans l’occident ne peut pas convenir au monde arabo-musulman.
Najed : Le modèle de la Laïcité tel qu’il se présente dans l’occident peut convenir au monde arabo-musulman. Les avions ,les trains, les armes,les programmes d’enseignement,les techniques de guerre , les satellites, la télévision, les moyens de contraception,les voitures, le net, les tenues vestimentaires nous conviennent bien, pourquoi pas la laïcité ?

le même a dit…

"si j’ai bien compris cette substance est d’amputer la main des voleurs, de lapider les coupables de délit d’adultère, d’infliger publiquement 1000 coups de fouet à celui qui boit du vin ou même couper la tête à ceux qui suivent une autre religion que l’Islam."

Tiens tiens , nous aurions fait tout cela en tunisie avant charfi et je n'en serais pas informé, mais ou donc étais-je ?



"égorgent le mouton pour le manger et faire la fête. Tu penses à Abraham en mangeant du méchoui, toi ?"

J'en sais rien pour les autres mais moi non, je suis trop goinfre pour y penser, mais le problème c'est qu'il y 365 jours dans l'année alors pourquoi spécialement celui là et spécialement un mouton ?



"en Iran, à l’époque du shah, ils faisaient exactement pareil"
Ho la la qu'est ce que j'adore le parallèle avec l'iran la fin de règne du shah et la révolution qui s'en est suivit .


"le gouvernement tunisien, lui-même, s’est félicité d’avoir su comment stopper les barbus."

Celle ci c'est la meilleur je l'adore .Elle me rapelle l'opération barbarossa d'hitler contre la russie . Il les a mattés écrasés laminé et puis soudain un de ses maréchal s'est retrouvé encerclé et son armée détruite par une armée en guenille . Jusqu'a ce que ceux qui ont été laminés, ecrasés contre-attaquèrent et parvinrent a quelques pas de son bunker ce qui le poussa au suicide avec eva braun.
On pourrait aussi l'appliquer à georges bush en lui disant qui s'y frotte s'y pique .
J'adore les parralèles avec l'histoire .


"Tmrr :. Ces personnes oublient qu’en dépit de la laïcité de la Turquie, c’est un parti politique islamique qui gouverne le pays.
Najed : un parti islamique au pouvoir et applique le programme des autres, c’est son problème à lui."

Ce que vous oubliez tout les deux, c'est que c'est surtout l'armée qui décide et c'est pas une petite armée de 35000 hommes , comptez plutôt 800000. C'est elle qui fournit le plus gros effectif de l'otan .




"Le modèle de la Laïcité tel qu’il se présente dans l’occident peut convenir au monde arabo-musulman. Les avions ,les trains, les armes,les programmes d’enseignement,les techniques de guerre , les satellites, la télévision, les moyens de contraception,les voitures, le net, les tenues vestimentaires nous conviennent bien, pourquoi pas la laïcité ?"

Tout cela nous l'avons eu en tant que consommateur et non pas en tant que producteur . La laïcité, la démocratie nous y avons seulement goûté durant nos voyages à l'étranger . La technologie nous l'avons juste utilisé en tant que simples consommateurs mais je ne sais pas si nous l'avons apprivoiser au point de la faire progresser .Ca serait bien de la mettre en priorité avant tout le reste qui n'est pas prioritaire vu la situation dans laquelle nous sommes .
Il y a d'autres choses qui nous vont apparemment très bien puisque nous battons les records et faisons progresser l'activité, c'est tout ce qui est en relation avec la sexualité ou là nous sommes toujours en avance .Les fringues, on en parle même pas.
Donc pourquoi pas la laïcité ce serait tellement bien on pourrait écrire les sempiternelles refrains "pour la première fois dans le monde arabe", "nous somme les premiers", "la tunisie est pionnière" etc . Mais pour le reste, la technologie, le savoir, on peut continuer en tant que simple consommateur pourquoi se tracasser .

saikiki? a dit…

@ Mahéva:
Dans un vrai état laïque on n’interdit pas aux gens d’ouvrir des écoles religieuses si ces écoles sont privées et non subventionnées par l’état. Si tu veux ouvrir une école pour enseigner l’islam en France, tu auras à suivre une certaine démarche légale et tu auras ton école.

c'est pas tout à fait vrai.

Pour commencer l'Etat Français doit offrir à tout éléve sur son territoire la même équité donc déjà sache qu'il y a une sorte de côte part subventionnée par l'état pour chaque élève dans le privé comme dans le public (peut importe la nationalité de l'élève). En revanche, il ne participe pas à l'entretien des locaux, ne paie pas les salaires etc...

Pour l'ouverture des écoles c'est loin d'être UNE démarche mais des centaines. Il faut que ton dossier passe plusieurs commissions, ton bâtiment va être osculté à la loupe + encore si c'est une ecole religieuse (toute religion) car la sécurité doit être maximum!!! Tu dois avoir un médecin à temps plein dans tes employés + deux infirmières. Bon je te passe tous les détails mais sans soutiens connus ou prête non t'as quasi aucune chance d'aboutir car la liste des choses exigées est hallucinante et même si tu arrives à tout avoir, le nombre d'école a un quota. Pas plus de tant d'école pour tel département parce que tant d'habitants au km2 etc

si tu veux mon avis c'est le meilleur moyen de devenir chauve avant l'heure :D

saikiki? a dit…

tant que les droits de l'homme ne seront pas respectés : mythe

saikiki? a dit…

Téméraire je tiens à te dire ceci : tu es le tunisien avec qui je pourrais parler des heures sans problème parce que tu conserves tes croyances et richesses culturelles sans pour autant cracher sur les miennes. Quand tu parles je ne me sens pas insultée, et lorsque je te réponds, je sais que je ne vais pas être taxée de racisme sous prétexte que je défends des valeurs différentes mais pas tant que ça en fait.

A mon sens, de tous ceux avec qui j'ai pu parler religion jusque là, tu es celui qui lui a donné ses plus belles lettres de noblesse parce que tu mets autant un point d'honneur :

- à honorer Dieu selon la manière qui te semble juste

- à avoir assez d'ouverture d'esprit pour respecter les coutumes, croyances et cultures des autres

- à conserver un esprit critique et juste à la fois ce qui n'est pas toujours facile à concilier.

Si tous avaient cet esprit là, il est fort probable que je n'aurais plus à chercher ma propre voie...

Pour les mauvaises langues ou esprits tordus : non ce n'est pas ni plan drague ni un plan pommade mais zut c'est tellement rare que cela mérite d'être souligné!!!

Amitiés
isa

Téméraire V5.0 a dit…

@Najed :
Najed : si j’ai bien compris cette substance est d’amputer la main des voleurs, de lapider les coupables de délit d’adultère, d’infliger publiquement 1000 coups de fouet à celui qui boit du vin ou même couper la tête à ceux qui suivent une autre religion que l’Islam.
Tmrr : Non tu n’as pas bien compris, jamais dans l’histoire de la Tunisie moderne on a enseigné de telles choses avant ou après Charfi.

Najed : quelle est ta manière de l’approcher ?
Tmrr : Ce n’est pas le sujet de l’article.

Najed : Ce sont des impressions, une analyse ne s’appuie jamais sur des impressions sinon on pourra dire que le coran parle de la vitesse de la lumière,..
Tmrr : Tu commences encore une fois à faire le gamin et tu nous traine hors sujet, j’ai bien dit ON A L’IMPRESSION, je ne suis pas en train de faire une note académique. Si tu penses le contraire, eh bien, tu as raison.

Tmrr : Le jour de l’Aîd El Kébir, laïques et croyants égorgent le mouton pour vénérer Abraham
Najed : égorgent le mouton pour le manger et faire la fête. Tu penses à Abraham en mangeant du méchoui, toi ?
Najed : Tu n’es pas obligé de venir commenter mes notes et si tu persistes à sortir du principe de l’Article, je serai obligé d’effacer ton commentaire.

Najhed : ce n’est pas de son plein gré. Ce barbu n’a pas le choix. ET JE SUIS DANS L’OBLIGATION de te rappeler qu’ENNAHDA avait exigé la démission de Med Charfi parce qu’il a « vidé l’enseignement religieux de sa substance islamique. »
Tmrr : Ont-ils eu gain de cause ?, tu veux même leur extorquer leur droit d’expression d’opinion, n’est ce pas ça l’esprit démocratique ?.

Najed : Elle l’est encore ? Après 80 il y a eu la loi 108.
Tmrr : Elle enseigne à la CNAM en France tout en étant encore voilée.

Tmrr :. Ces personnes oublient qu’en dépit de la laïcité de la Turquie, c’est un parti politique islamique qui gouverne le pays.
Najed : un parti islamique au pouvoir et applique le programme des autres, c’est son problème à lui.
Tmrr : Eh bien les Islamistes qui tiendront le pouvoir en Tunisie vont appliquer le programme des autres aussi.

Najed : Le modèle de la Laïcité tel qu’il se présente dans l’occident peut convenir au monde arabo-musulman. Les avions, les trains, les armes, les programmes d’enseignement, les techniques de guerre, les satellites, la télévision, les moyens de contraception, les voitures, le net, les tenues vestimentaires nous conviennent bien, pourquoi pas la laïcité ?
Tmrr : Oui, c’est un point de vue respectable

Téméraire V5.0 a dit…

@Saikiki : Oops, Je suis ému et coincé, je ne trouve quoi dire, seulement merci pour ces gentils mots.

Tun-68 a dit…

dans le débat laïque/religieux, il ne faudrait pas se tromper et parler du débat laïque/religieux/orthodoxie

je me trouve dans l'obligation de mettre dans le réglement intérieur de l'entreprise l'interdiction de prier dans les bureaux.

Ce que je n'ai pas fait pour le voile. Alors mon entreprise est elle laïque car elle interdie la pratique du culte, ou religieuse car elle autorise le voile et déplace l'heure du repas de vendredi.

Je crois que la seule raison pour laquelle la tunisie n'est pas politiquement ¨totalement laïque, c'est que l'état veut avoir le pouvoir sur la religion.

hors, c'est bientôt le contraire qui risque d'arriver en raison de la poussée des orthodoxes qui petit à petit veulent investir tous les secteurs de la société. Et le voile n'est qu'une petite fêtre par laquelle ils veulent entrer.

La Tunisie est laïque car elle garantie la liberté de culte.

Elle doit bouger et renforcer sa laïcité si elle veut non seulement continuer à garantir la liberté de culte, malgré la montée des intégrismes et j'allais dire "pire encore garantir la liberté de pensée", mais j'avais oublié que des intêrets partisants et vilains ont déjà mis à mal la liberté de pensée, avec d'autres armes que le fanatisme religieux.

le même a dit…

"je me trouve dans l'obligation de mettre dans le réglement intérieur de l'entreprise l'interdiction de prier dans les bureaux."

Dommage, je pensais qu'on étéit dans un pays musulman . Mais ce n'est pas grave, on se rattrapera
en mettant une salle de prière dans chaque lieu de travail pour bien signifier que cela fait partie des acquis du citoyen tunisien .
Bien sûr ce n'est pas pour aujourd'hui .

Téméraire V5.0 a dit…

@Tun-68 : Je suis désolé dans le vocable Laïque, il n’y a pas de différenciation entre religieux et orthodoxe, ils sont mis dans le même panier.

La Tunisie ne peut pas être totalement Laîque. Le seul pays musulman laique est la Turquie et il l’a été non pas par un choix démocratique mais par l’imposition de l’armée.
Je préférerai dire que l’une des raisons principales pour laquelle la Tunisie n'est pas politiquement "totalement démocratique", est que l'état veut avoir le pouvoir sur les islamistes (plutôt que le terme religion).

Supposons qu’il y a une vraie poussée orthodoxe et que moi et toi nous nous battons pour la Démocratie. Pourquoi devrons-nous usurper le choix de la majorité ?.
Comment selon toi la Tunisie doit-elle bouger et renforcer sa laïcité ?.

Tun-68 a dit…

"Démocratie. Pourquoi devrons-nous usurper le choix de la majorité ?."

dans la constitution de nombreuses démocraties et dans la déc univ des droits de l'homme, il est dit :

la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres, j'ajoute même si les uns sont la majorité.

la démocratie, n'est pas la dictature de la majorité.

Hamadi a dit…

@Téméraire: Merci pour la qualité de l'article et des réponses aux différents commentaires.

@Najed: Je n'ai pas idée si vous parlé en connaissance de cause de la Tunisie ou que vous parachuter des idées préconçu sur le pays. Pr.Med Charfi, célébre pour son introduction au droit comme pour sa réforme de l'enseignement, est un farouche opposant à la mouvence islamique et il a été la cible de cette mouvance essentiellement aprés avoir transformé les matiéres réligieuse enseigné à l'école Tunisienne en matiére de "civilisation".

D'ici permettez moi de donner un simple avis, la laïcité est une composante parmi d'autres d'un systéme politique et social, et la société tunisienne est Muslmane dans sa majorité. C'est injuste et injustifié, de priver cette société de son épine dorsale qui est sa foi en raison d'une minorité.
Les chrétiens ont une liberté de culte que personne ne peux toucher, les juifs sont hyper protégés, et les muslmans ?!!
Pour les muslmans qui sont une majorité:
- Les mosqués n'ouvrent qu'en horaire de priére.
- Les Kouteb (écoles coraniques) sont en voie de disparition vu le nombre important d'autorisation, réglementation... et ont l'obligation de suivre un contenu dicté par le ministére de l'enfance où on peut trouver plein de truc sauf le coran (figurez vous je parle d'école coranique).
- La voile est interdite dans les lieux publiques alors que ceux qui portent le chapeau juif (excuses je connais pas son nom) ou du croix chrétiens ne le sont pas inquiétés.

Je le dis et je le répete la Tunisie n'est pas les 1 millions qui habitent Tunis ou les 6 millions qui habitent les grandes villes, c'est pas la bande de ceux qui savent taper sur le clavier, c'est pas ceux qui écrivent sur les blogs ou qui ont des blogs ou qui se disent qu'ils appartiennent à la blogosphére tunisienne (qui n'a pas de sens). La Tunisie est aussi l'agriculteur qui prie pour dieu chaque jour, les 5 priéres avec toutes les priéres en option, c'est ma grande mére qui passait toute la journée à prier, ses gens du sud qui croient fortement à dieu qui n'ont pas BORA BORA ou Manhattan ..... C'est 10.000.000 d'âmes.

C'est injuste de vouloir imposer à 5.000.001 la volenté de 4.999.999 (c'est ca la démocratie !!) que dire de vouloir imposer à 8.000.000 d'âmes la volenté de 2.000.000 de personnes (je suis sure que le nombre est plus faible que 2 millions de laique en Tunisie) sous prétexte que ses 2 millions ont illuminé par un modéle Laïc qui a réussi ailleurs (où il a réussi? moi je ne vois pas).

La réligion est un phénoméne social, et la politique doit refleter la société et non pas l'inverse.

Je suis anti-islamiste, et anti-chariaa mais j'aime pas qu'on abuse de ma cervelle pour m'emmener à l'autre bord. En Tunisie, nous avons un véçu une histoire et un backgroud bien décrit par Téméraire, on s'y attache sans perdre son essence.

Juste une remarque si éléction libre se tiendra demain, je suis sûre que les islamistes ou ceux qui ont une connotation islamiste seront mieux représenter que les intellos (laïcs entre autres) qui sont trop loin des attentes du peuples.

Si un référendum sera demain organisé pour la question de laïcité, Personne n'osera monter au créneau pour le défendre parce que il sera rejeté par la société (et non par les élécteurs) :P

Téméraire V5.0 a dit…

@Hamadi : Nous dansons sur le même pieds (rire). Merci d'avoir enrichi cette note avec ton commentaire pertinent.

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic