jeudi 24 mai 2007

La Loi et le Jeu de l’Oie (1ère Partie)

- Janvier 98, j’ai rejoint une société Off-shore pour les Tissus enduits
- Septembre 98 nous avons crée une nouvelle entreprise commerciale et nous avons lancé sur le marché européen un produite parapharmaceutique qui a eu un très un grand succès commercial surtout en Suisse.
- Objectif diversification, en Mai 99, nous signons un contrat de partenariat avec un Laboratoire Américain pour la commercialisation de leur gamme de produits sur l’Afrique du Nord et l’Egypte.
- Juillet 99 nous avons fait notre première opération d’importation d’un un produit d’amaigrissement à base de Chitosane dans l’optique de monter en Tunisie un une unité de fabrication de ce produit pour le commercialiser en Afrique du Nord et au bassin méditerranéen.
- Ce type de produit est vendu pratiquement dans TOUS LES PAYS DU MONDE et même s’il se présente en gélules en boite, il est considéré comme un COMPLEMENT ALIMENTAIRE (c’est ce qui est précisé déjà dans la nomenclature douanière de Bruxelles).
- Le produit commercialisé dans les pharmacies et les boutiques diététiques à eu un bon succès sur le marché local en dépend d’une compagne publicitaire très réduite. Certaines machines sont déjà commandées pour sa fabrication locale.
- Mai 2000, nous avons reçu un fax du Ministère de la Santé Publique nous sommant, l’arrêt immédiat de la commercialisation de ce produit et le retrait de tous les lots en circulation. Les raisons ne sont pas précisées.
- Application immédiate de cette consigne par nos soins.
- Ouverture d’une enquête policière qui a été achevée en quelques heures, cependant durant trois jours, j’allais au poste de police de 8:00h du matin à 18:00h le soir. Les policiers étaient très gentils et ils m’ont très bien traité. J’ai été aussi enquêté par les Services de Douane et la Brigade Economique.
- J’ai été aussi par la suite convoqué pour enquête de la part du Ministère de la Santé Publique, du Ministère du Commerce, du Ministère des Finances (direction des Douanes).

1èr Constat : Le produit parait être un médicament et le plus grave était de savoir comment j’ai pu le faire introduire sur le marché local et comment j’ai pu le commercialiser sans contraintes dans les pharmacies.

A rappeler qu’il y a eu plusieurs opérations d’importation et qu’à chaque fois, les services de douanes prélevaient des échantillons. Important, le contrôle de chaque importation a été effectué par un douanier différent (désigné par le système informatique), je le précise parce que par la suite j’ai été soupçonné même d’avoir corrompu les agents douaniers pour faire sortir la marchandise à la vente.

- Juin 2000, une enquête judiciaire a été ouverte par le DOYEN DES JUGES D’INSTRUCTION (DJI) même (celui qui enquête sur les grandes affaires d’état, de Terrorisme, affaires politiques etc …) avec comme chef d’accusation, commercialisation illicite d’un médicament ou d’un produit qui peut nuire à la santé. Le Total des charges citées par le DJI était pour 7-8 ans d’emprisonnement dont 5 ans pour tentative de meurtre non prémédité (devinez contre qui ?, contre vous, contre tous les citoyens de ce pays).
Le DJI tenait un rapport établit par le Laboratoire National de Contrôle des Médicaments (LNCM) qui stipulait ce qui suit :
1- Le Chitosane n’a pas de monographie officielle dans les Pharmacopées Internationales (comment un composant médical ne peut-il pas être identifié dans toutes les nomenclatures médicamenteuses du monde entier ?)
2- Le produit commercialisé contient de la vitamine C (beaucoup de boissons et jus commercialisés contiennent de la vitamine C)
3- Le produit est sous forme de gélules (à la même époque, l’ail se vendait en gélules, la gelée royale en ampoule buvable et l’aspartame en comprimés (vendu même dans les stations services) et pourtant se ne sont pas des médicaments)
4- Le produit contient des indications thérapeutiques (j’ai remis au juge un extrait d’une brochure qui mentionnait presque les même indications thérapeutiques. Deviner de quel produit s'agit-il? de l’huile d’olive)
5- La nature polysaccharidique du produit et son origine animale.

Et qui concluait que : CE PRODUIT EST CONSIDERE COMME MEDICAMENT ET DOIT SUIVRE LES PROCEDURES APPLIQUEES POUR LES MEDICAMENTS.

Bravo LNCM pour votre Compétence et votre Vigilance sur la Santé du Citoyen.

A suivre ….

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

10 commentaires:

SWORDEDDINE a dit…

Je suis désolé pour toi et pour tous les investisseurs qui n'ont pas trouvé leur chance dans ce pays
voué à la dérive et à la faillite absolue, si on continue avec de telles mentalités!!!

Est ce que tu as vérifié si un produit du même genre a été commercialisé après le tien? Je ne serais pas vraiment choqué, de savoir que c'est une magouille c'est monnaie courante chez nous.

Est ce que tu as demandé une contre expertise de ton produit ou bien est ce que je regarde trop les séries policières pour avoir demandé ça?

CITIZEN a dit…

question tmrr : est ce que ce produit est autorisé la la FDA (Food and Drug Administration)américaine?

Téméraire V5.0 a dit…

@CITIZEN : Le produit importé est classé au States en tant que Complément Alimentaire et il ne requière pas une autorisation de la FDA pour son commercialisation.
Par contre le laboratoire qui le fabrique dispose d’une autorisation de mise à la consommation (Certificate of Free Sale, Health and Sanitation) délivrée par l’Etat de Floride.

Le même produit ainsi que d'autres marques similaires sont vendues sur toute l'Europe et spécialement la France

Téméraire V5.0 a dit…

@SWORDEDDINE : C’est de l’histoire ancienne, c’est du temps et de l’argent perdu.

Cette histoire peut être relatée dans livre, je me suis restreints vraiment aux grandes lignes.
C’est des concurrents très forts avec des produits similaires qui ont été la cause de ce problème (bien sûr on n’a pas de preuves physiques) afin de nous retirer cette carte. Personne, même eux ne s’attendait que cette histoire allait prendre cette tournure.
Depuis, ce produit n’a pas été autorisé à la vente (comme le Viagra déjà, que nous sommes encore en train d’analyser en Tunisie pour voir ses méfaits (rires)).
Il y a environ un mois, que j’ai vu un produit similaire chez un grossiste et je me suis souvenu de cette histoire.
Le secteur des produits diététiques draine, même en Tunisie, un TRES GRAND CHIFFRE D’AFFAIRE.

Non tu ne regardes pas trop les séries policières, pour la contre-expertise, attendre la suite pour rire.

elgreco a dit…

à dormir debout!

tristes faits!
3*hélas

SWORDEDDINE a dit…

climat très propice à l'investissement...
Il faudrait le dire à ces cons qui nous classent si bien dans leurs statistiques à la con.

Anonyme a dit…

c'est administration Tunisienne mon ami , au lieu de te facilité les choses ils te la compliquent.

la solution est bien facile dans un systeme corampu, soit tu connait quelqu'un ou tu donne du bakchich.

si non il ya toujours le bureau de la mafia Trabesi qui est ouvert .

tu prend RDV et on te regle tout tes affaires , et n'oublie pas que le service est cher. c'est du garanti 100% trabelsi.

bon courrage

HoutaTahfuna a dit…

Salem!

laabes ? inti ktebtli comment fel blog imta3i!(slatatunsia.blogspot.com) !merci ema semahni ma nefhemsh francias! ;-)

mils a dit…

Ti hak m3outib walla chnowa 7keytik !! la poisse !! j'espère que l'ATI ne viendra pas censurer ce blog pour trouble de l'ordre public sur voie cablé :)

Téméraire V5.0 a dit…

@HoutaTahfuna : Marhba Bik

@Mils : Au fait, c'est les seules deux affaires qui j'ai eu avec la Justice et je touche du bois.

L'ATI à d'autres poids lourd plus importants à détraquer.

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic