lundi 29 janvier 2007

Le Parc du Belvédère

Il n'y n pas de promenade plus agréable et plus reposante que celle du Belvédère, ce magnifique Bois, dont la création remonte à 1892 par le paysagiste français Joseph Laforcade (jardinier en chef de la ville de Paris),
Le Parc historique du belvédère (113 hectares) est équivalent pour les Tunisiens au Bois de Boulogne de Paris (846 hectares) ou au Central Park de New York (320 hectares).

Ce parc pittoresque est composé de bois, de clairières, de quelques étangs et d’un lac. Deux bijoux d’architecture de style arabo-musulman et a caractère historique et culturel datant du XVIIème siècle ont y été implantés
La Mida (salle d’ablution), récupérée à partir de ruines dans le souk El Trouk. Elle avait été construite vers 1630 par le géomancien maure, Ali Thabet conseillé du dey Youssef et le fameux pavillon Koubbet el Houa qui provient d’un palais beylical "le Palais de la Rose", d’où il fut démonté avec grands soins.

Les coupoles, les plâtres ajourés, les céramiques remarquables et les ouvertures élégantes font de Koubet el Houa un lieu de repos et de rêverie d'ou l'on admire, sans se lasser, une vue splendide, en respirant un air pur embaumé par des senteurs végétales

Les essences présentes dans le parc du Belvédère sont pour la plupart exotiques et ont été introduites en Tunisie par le biais du jardin d’essais (créée en 1891). Quelques-unes n’ont pas été diffusées dans le pays et ne sont présentes qu’au Belvédère.

Situé sur les flancs d'une colline assez élevée, parcourue par des routes intelligemment tracées, et des sentiers et des allées charmantes dans des coins pleins d'ombre et de fraîcheur. Au sommet de la colline, se trouve une immense plate-forme d'ou l'on jouit du plus beau panorama de Tunis et de ses environs : c’est le belvédère.

Au sud se profilent la ligne des monts Zaghouan et Ressas, et le sommet caractéristique du Bou-Kornine; à l'est, l'œil embrasse le lac miroitant et les collines de Carthage; au nord s'étend le quartier résidentiel de Notre-Dame ; à l'ouest le Bardo, la Manouba.

Les Tunisiens semblent beaucoup gouter le charme du Belvédère. Ils y viennent se promener généralement en couples ou en accompagnement des enfants sans oublier toutefois de faire un saut au zoo.

La Kouba années 50, La kouba 2007,



Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

Aucun commentaire:

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic