mardi 5 juin 2007

Qu'en est il aujourd'hui du droit de résister et du droit de se défendre?

Des pays occidentaux, dont les Etats-Unis et certains pays européens ne cessent de proclamer le droit de l’Etat d’Israël à se défendre, justifiant ainsi tous les crimes qui vont des massacres de la population civile palestinienne jusqu’aux pires crimes internationaux.

Ces mêmes Etats se gardent bien de rappeler qu’Israël est un Etat qui soumet, en tant qu’occupant, le peuple palestinien à la domination coloniale ; ce faisant ces Etats sont responsables de la situation de dégradation généralisée qui règne aussi bien en Palestine que sur l’ensemble du Moyen Orient.

Les Palestiniens n’ont qu’à subir la domination coloniale et sont, de facto, privés du droit de réagir devant les atrocités israéliennes : en ce qui les concerne, tout acte de résistance à cette domination est considérée illicite, tandis que l’Etat d’Israël a le droit de continuer d’occuper l’ensemble des territoires palestiniens (y compris Jérusalem Est).

L’ensemble des Etats occidentaux accepte et assiste ainsi à la re-écriture du droit international dans un contexte où l’ordre néolibéral cherche à imposer, par une violence permanente envers les peuples, son modèle social unique à l’ensemble de la planète.

Nombre de pays occidentaux, la France en tête, n’ont toujours pas émis la moindre condamnation du terrorisme d’Etat israélien, pourtant connu urbi et orbi, planifié et exécuté depuis les plus hautes instances de l’Etat, y compris la mise en place de la torture comme méthode et pratique systématique à l’égard des prisonniers politiques, oubliés du reste du monde et dont le nombre ne cesse d’augmenter.

L’Etat d’Israël a violé et continue de violer toutes les normes impératives du droit international malgré les nombreuses résolutions de l’ONU ; la dernière en date, 27 janvier 2007, émane de l’Assemblée générale -A/RES/61/184. Elle énumère les nombreuses violations des normes du droit humanitaire international et du droit international et précise que toutes ces violations légitiment le droit du peuple palestinien à demander réparation (…) par suite de mesures illégales prises par Israël, la puissance occupante, dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, ainsi de l’édification du mur à laquelle Israël procède dans le territoire palestinien occupé, y compris à Jérusalem-Est et alentour, qui est contraire au droit international et prive sérieusement le peuple palestinien de ses ressources naturelle ;


l’Assemblée générale demande à cet égard le respect intégral des obligations juridiques énoncées dans l’avis consultatif rendu le 9 juillet 2004 par la Cour internationale de Justice.
Elle demande également à Israël, la puissance occupante, de mettre fin au déversement de déchets de toute sorte dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et dans le Golan syrien occupé, qui font peser une grave menace sur leurs ressources naturelles, à savoir les ressources en eau et en terre, et risquent de porter atteinte à l’environnement et de compromettre la santé des populations civiles.

Elle demande encore à Israël de cesser de détruire des équipements essentiels, notamment des réseaux d’adduction d’eau et d’assainissement, ce qui a notamment pour conséquence une dégradation des ressources naturelles.

Pour finir, l’AG demande(…) à Israël, la puissance occupante, de s’acquitter scrupuleusement des obligations qui lui incombent en vertu du droit international, y compris le droit international humanitaire, en ce qui concerne la modification du caractère et du statut du territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est ;

Pourtant, les dirigeants israéliens, avec l’appui des dirigeants de certains pays occidentaux, ont manifesté et manifestent encore, un mépris ouvert envers, d’une part, leurs obligations internationales découlant des accords et des traités et d’autre part, envers la décision d’une instance internationale comme la Cour internationale de Justice.

Aucun des Etats occidentaux et aucun de leur gouvernement n’a condamné explicitement la politique israélienne permettant à des responsables israéliens de commettre, en Palestine occupée, des crimes de guerre sur une grande échelle : exécutions sommaires et extrajudiciaires, enlèvement et détention arbitraire de membres démocratiquement élus, pratique institutionnalisée de la torture et de l’apartheid -crime de droit international. Aucun de ces Etats n’a demandé explicitement ou exigé le jugement et la condamnation des responsables de ces crimes, ainsi de l’actuel premier Ministre et d’autres membres de son cabinet. Pas plus, d’ailleurs que pour les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis contre le peuple libanais pendant le conflit armé de l’été 2006.

Au contraire, le silence complice et prolongé marque une volonté de garantir aux responsables israéliens l’impunité la plus totale mieux encore, une impunité institutionnalisée, contribuant ainsi à la violation grave des droits humains et du statut de Rome. Deux poids, deux mesures. Tout ceci est fait contre la construction et le maintien de la paix et de la sécurité internationale.
Faut il rappeler que la CIJ avait confirmé plusieurs violations graves du droit international et des droits humains, notamment dues à l’occupation permanente du territoire palestinien ; et la violation constante du droit international et de toutes les normes concernant les droits humains.

Il est nécessaire de rappeler que, selon le droit international, les Palestiniens ont le droit légitime de résister à la domination coloniale, à l’occupation et aux forces occupantes. L’Etat d’Israël commettant les pires violations du droit international et ne respectant ni les Conventions de Genève ni les autres règles découlant des conventions tels que les deux pactes de 1966, dès lors, les actes de résistance sont des actes licites et légitimes. Sans parler des décisions du Conseil de sécurité dont n’a cure l’Etat d’Israël.

Rappelons aussi le principe inaliénable du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes consacré par la Charte des Nations Unies et réaffirmé par la résolution 2625 (XXV) de l’Assemblée générale. Selon cette résolution –faisant partie du droit coutumier-, «tout Etat a le devoir de s’abstenir de recourir à toute mesure de coercition qui priverait de leur droit à l’autodétermination … les peuples mentionnés….». L’article 1er commun aux deux pactes internationaux relatifs, l’un aux droits économiques, sociaux et culturels et l’autre, aux droits civils et politiques, réaffirme le droit de tous les peuples à disposer d’eux-mêmes et fait obligation aux Etats parties de faciliter la réalisation de ce droit et de le respecter, conformément aux dispositions de la Charte des Nations Unies.

Les pays occidentaux, dont les Etats-Unis en tête, agissent de manière radicalement incompatible avec le droit international et les normes de protection des droits humains. Ainsi de l’Etat français qui, ayant apporté aide et assistance à deux entreprises françaises dans la construction du tramway de Jérusalem, a manqué à son obligation de diligence, les activités de ces entreprises allant à l'encontre du droit international ; dès lors, sa responsabilité internationale se trouve engagée et des citoyens sont dans la possibilité de demander des comptes à cet Etat qui viole ouvertement ses obligations internationales.

L’Assemblée générale de l’ONU ne s’est pas privée de proclamer « le désir passionné de liberté de tous les peuples dépendants et le rôle décisif de ces peuples dans leur accession à l’indépendance » suivant les termes de la Résolution 1514 de 1960. Ce même désir d’indépendance s’applique indiscutablement au peuple palestinien qui résiste face à l’occupant israélien dans une lutte inégale à la manière de celle de David et Goliath.

De plus, rappelons que devant la domination coloniale et la violence exercée sur les peuples colonisés- et aujourd’hui encore sur le peuple palestinien- l’Assemblée générale a également manifesté sa conviction que « ...le processus de libération est irrésistible et irréversible et que, pour éviter des graves crises, il faut mettre fin au colonialisme et à toutes les pratiques de ségrégation et de discrimination… ». Cela s’applique pour la lutte du peuple palestinien en vue de son autodétermination et de son indépendance. Il est opportun de rappeler, avec force, à l’Etat d’Israël et aux pays occidentaux qui cautionnent la politique d’apartheid et de domination coloniale du peuple palestinien, la Résolution 1514 de l’Assemblée générale- qui affirme que « …la sujétion des peuples à une subjugation, à une domination et à une exploitation étrangères constitue un déni des droits fondamentaux de l’homme, est contraire à la charte des Nations Unies et compromet la cause de la paix et de la coopération internationales…. ».

Signalons aux pays occidentaux qui appuient la politique israélienne de violations spécialement graves du droit international, constantes, permanentes, systématiques, comprenant la domination coloniale israélienne, l’occupation et le vol des ressources du peuple palestinien que « ….tous les Etats doivent observer fidèlement et strictement les dispositions de la Charte des Nations Unies, de la Déclaration universelle des droits de l’homme et de la présente Déclaration, sur la base de l’égalité, de la non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats et du respect des droits souverains et de l’intégrité territoriale de tous les peules…. ». Les pays européens sont, dès lors, dans l’obligation d’appuyer la lutte légitime et licite des Palestiniens en quête de se libérer de la domination coloniale. C’est la seule politique de respect des droits humains, de lutte contre les crimes internationaux et de respect de la Charte des Nations Unies.

Plus que le droit de se défendre, l’Etat d’Israël a d’abord l’obligation essentielle de cesser tout crime international, tout acte de terrorisme d’Etat, de se retirer de manière inconditionnelle et immédiate de tous les territoires palestiniens, d’indemniser les victimes palestiniennes des crimes d’Etat, de rendre les biens et les ressources volés et de juger les responsables des crimes qui se trouvent aujourd’hui au pouvoir politique.

C’est l’un des rares Etats qui, avec les Etats-Unis et certains pays européens, a l’honneur d’avoir à sa tête des criminels de droit international, ce qui ne fait pas honneur à la démocratie tant prônée par ces mêmes pays. Une politique d’agression et de domination coloniale est substantiellement incompatible avec la démocratie : on ne peut être démocrate et en même temps, soumettre les peuples à la domination coloniale et mener des politiques d’agression et mettre en place des politiques d’occupation et d’apartheid.

31 mai 2007
UNION JUIVE FRANCAISE POU LA PAIX
Mireille Fanon-Mendès France
mireillemf72@aol.com
Membre Cedetim; AIJD/droit solidarité

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

14 commentaires:

Mani l'Africain a dit…

Imposer l’ordre néolibéral par la violence ? et la situation en israël palestine en serait une preuve ? je crois qu’il ya beaucoup de raccourcis là dedans téméraire. Je sens un air idéologique de couleur rouge dans ces propos, tu serais pas devenu marxiste ? ou peut-être altermondialiste ? LOL.

Qu’on soit bien clair mon ami : le droit de résister à l’occupant n’est pas le droit de se faire exploser dans une place publique ou dans un café, j’espère qu’on est d’accord là-dessus.

Je n’ai pas connaissance de pratiques de tortures dans les prisons israéliennes. Si t’as des références précises ça m’intéresse vraiment de les partager.

Arrivant à la fin de l’article je vois qu’il n’est pas de toi. Dans ce cas est ce que ca veut dire que tu cautionnes tout ce qui a été dit ? et sinon serions nous, « arabo-musulmans », faire ce travail d’autocritique et de détachement par rapport à des causes qui nous concernent de près ou de loin ? Serions nous faire la part des choses et critiquer la résistance ? ou tout ce que fait la résistance est sacré et irréprochable ?

salutations

elgreco a dit…

pour faire oublier un génocide crée par l'Allemagne, les Europeens avec la GB en tête poussent à la création d'un Etat d'Israël, hors de l'Europe, en Terre de Palestine!

Suivent 50 ans d'erreurs, de guerres, de haine et d'incompréhesion, entre un nain et un géant!

Pourquoi ne pas arrêter cette spirale infernale de "qui a tiré le premier" et imposer la PAix?

Non pas par les USA ou autres puissances, mais par LA SEULE VERITABLE PUISSANCE SUR PLACE (militaire et nucléaire etc) Israel!

Israel peut DECIDER LA PAIX
ISRAEL PEUT IMPOSER LA PAIX

pLUS DE LA MOITIE DU PEUPLE ISRAELIEN EST PRET...

Reste au Gouvernement de Tel Aviv de passer à l'acte et de profiter de sa force pour imposer la Paix!

Le nouvel Etat palestien sera l'assurance vie, de l'Etat d'Israel!

en 2010 ou 2020.... je ne sais!

PS1. J'ai demandé un jour, à Paris, à Jean Daniel du Nouvel Obs, lors d'une table ronde onusienne, autour de son livre "LA prison juive"(ou l'Etat d'Israel):

- Où se cache le génie juif, pour sortir de 50 ans de guerre absurde?

Il me répond:

- Facile à dire... mais là ce n'est plus du génie qu'il faut, mais de la volonté politique. Uniquement

PS2. Un autre Grand Juif m'a dit exactement la même chose, lors d'une agréable rencontre à Londres:

- La PAix viendra quand l'Etat d'Israel le décidera!

CITIZEN a dit…

Ce n'est pas pour apporter de l'eau dans ton moulin, mais je voulais ajouter ceci:
1 Un langage s'est répandu dans les médias occidentaux et même arabes et qui met à pied d'égalité l'agresseur et l'agressé, l'occupant et l'occupé.
2 On a inventé des termes pour désigner des choses autrement que par leur nom : Ex exécution extra-judicaire, terme utilisé d'ailleurs dans ton post. Cela s'appelle ASSASINAT. Autre Ex ; clonies illégales, comme s'il y avait des colonies légales. TOUTES les colonies sont illégales.
3 L'état d'Israël a respecté depuis sa création une seule résolution: celle qui lui a donné naissance.
4 La hantise de cette accusation d'antisémitisme ligote les dirigeants européens et autres journalistes ( voir Pascal Boniface ; A-T-ON LE DROIT DE CRITIQUER ISRAEL?).
5 Selon un rapport de Yan Eagland, envoyé spécial de l'ONU aux affaires humanitaires, 90% des bombes à fragmentation utilisées pendant la guerre de 2006 ont été larguées sur le sud du Liban au cours des dernières 48 heures du conflit. La résolution 1701 était déjà votée.

Tout cela étant dit, je n'approuve pas du tout les actions dirigées contre les civils israéliens à commencer par les attentats kamikazes qui n’ont rien à avoir avec la résistance .Je trouve personnellement que c'est moralement inacceptable et politiquement contre-productif.
Mon mot de la fin ; il ne suffit pas à une cause d'être juste, il faut qu'elle soit bien défendue.
La cause palestinienne est une cause juste certes, mais malheureusement depuis toujours mal défendue.

Tun-68 a dit…

Sur ce sujet je suis pour le droit de se defendre.

Tun-68 a dit…

je voulais ajouter défense, ne veut pas dire bordel.

Moi je suis contre le bordel, mais pour toute forme de défense armée, si elle est dirigée par une politique forte est de raison, ainsi que des valeurs, comme l'interdiction de toucher aux enfants et aux femmes non armées.
et prioritairement contre une armée, ou des intérêts vitaux d'un ennemie.

SWORDEDDINE a dit…

Alors on vient voler ma maison,on est bien armé, on me gifle moi ma femme et mes enfants chaque fois qu'on me voit, parfois on décide de m'y faire entrer pour m'humilier, puis ils y emmènent mes enfants, puis ma femme, on nous enlève toute lueur d'espoir et tout honneur.

L'un de mes voisins qui vit tranquillement chez lui me dit que je n'ai pas le droit de lancer des cailloux dans la maison ou des cocktails molotof parceque je risque de toucher les enfants et la femme de l'agresseur et qu'il est temps que je reste dans le débarras qu'il m'ont aménagé pour pouvoir y "vivre" tranquille sous les ordres et le blocus imposé par mon agresseur. Il rationnera ma bouffe décidera de mes visiteurs, contrôlera mes accès, mais c'est tant mieux le plus important est de vivre!!

Vous croyez qu'en ce moment je pense à défendre des causes humanitaires et à protéger les enfants de ceux qui ont violé et violenté les miens? Leurs enfants et leurs femmes valent mieux que les miens? je vais vivre dans une parcelle de ma maison sous contrôle total, vous croyez que c'est comme ça que ma femme me respectera alors que je suis l'esclave d'autrui, vous croyez que je serai respecté par mes enfants quand je leur dirai que j'ai accepté de me rendre et de continuer à vivre dans l'humiliation?

Mon voisin est plus lucide, sa vision correspond à celle de quelqu'un qui n'a pas subi les atrocités dans lesquelles je vis, ma vision à moi est émotionnelle, basée sur des principes, des valeurs qui se perdent de nos jours.

Est ce qu'on peut réellement trancher qui a tort et qui a raison? Je ne crois pas c'est un dilemme que seul cet homme violé peut comprendre. que nous soyons pour ou contre la résistance, les attentats ou la paix n'y change rien, seuls les palestiniens connaissent la réalité du terrain, la réalité de leurs émotions et les choix les plus susceptibles de les arranger, entre temps Fuck Israël, état terroriste et cancer géopolitique incurable.

Ah j'ai failli oublié : Super note Témé, ça laisserait plus d'un réfléchir sur la mascarade que nous vivons de nos jours.

@mani : mon commentaire ne va surement pas te plaire mais comme tu étais là ça m'a tenté de booster le débat ;)

Téméraire V5.0 a dit…

@Mani l'Africain & Citizen :
Cette note est écrite par une chroniqueuse française et collaboratrice parlementaire et qui a été publié dans le courrier de l’UNION JUIVE FRANCAISE POU LA PAIX auquel je suis abonné. Donc c’est plutôt une vision occidentale et juive de la cause Palestinienne.
Je cautionne tout ce qu’à été écrit dans cette note surtout, surtout le silence de l’Europe sur cette mascarade mondiale.

Je ne cautionne pas ceux qui s’explosent en public, toutefois je ne les blâme pas. La souffrance, l’humiliation, la pauvreté, le futur obscur poussent bien des jeunes à se sacrifier. C’est la seule arme de destruction massive dont ils disposent : leurs corps.
Pour la torture dans les prisons israéliennes, tout le monde est au courant, tu peux consulter ces quelques liens sinon en faisant une recherche en anglais tu trouveras beaucoup plus de choses intéressantes surtout dans le site de Human Rights Watch.
http://www.vho.org/aaargh/fran/livres6/IssamYounis.pdf
http://www.rfi.fr/actufr/articles/089/article_51715.asp
http://www.ism-france.org/news/article.php?id=2625&type=communique&lesujet=Prisonniers
@Elgreco :
Ton commentaire est pertinent. Tous les pacifistes dont d’accord qu’Israël a raté sa première Paix durable justement en 1967.
La première raison évoquée (dans les cercles politiques restreints de l’époque) par l’Angleterre pour la création de l’état d’Israël était la rupture de l’Asie Musulmane à l’Afrique Musulmane et créer un foyer de tension permanent au point de rencontre.
Les intérêts sont très entrelacés et aujourd’hui la Real PolitiK, ne veut pas de cette paix. Les Israéliens ne disposent pas encore de leur libre décision pour la paix et c’est pour cette raison qu’il n’y aurait pas de solution équitable pour les prochaines décennies.

@CITIZEN & Swordeddine :
Commentaires très enrichissant. Rien a ajouter.
Hier j’écoutais une interview Tony Blair et je me pliais de rire. Il est pour Hamas élu DEOCRATIQUEMENT et il ne comprend pas pourquoi les paletiniens ne veulent pas discuter avec son gouvernement !!!!????

Tun-68 a dit...
Je pense qu’on ne peut pas parler de guerre entre Israel et Palestine qui s’est achevée depuis 1948. Nous sommes dans une situation de Colonisateur et d’Opprimés.
Et dans telle situation l’Opprimé n’a plus de "Raison", il combat pour survivre, s’il ne le fait pas, il risque de disparaître et là tous les coups sont permis.
L’occupation de la Terre Palestinienne ne s’est pas arrêtée après 48 ou 67, elle continue. Tous les jours il y a expropriation de terre, tous les jours il y a destruction d’habitats Palestinien et maintenant on voit ce fameux mur. Comment peux-tu demander à un noyer d’attendre son tour pour le masque d’oxygène.

Tun-68 a dit…

je crois que la lutte armée en irak contre l'armée américaine est légitime.
je ne crois pas que la lutte des religions (chiites/sunites) soit légitime.

je crois que la lutte des palestiniens pour leur état est légitime.

je crois que la lutte armée contre l'armée israélienne lorsqu'elle rentre au liban ou ailleurs est légitime.

par contre je crois que les actions armées faites par des groupuscules pour saboter les actions politiques des palestiens ou des israéliens n'est pas légitime.

Je crois aussi qu'il est possible aujourd'hui d'obtenir plus de résultats avec la paix qu'avec la guerre. Et pour ça il faut être crédible en cas de guerre.

Temps que l'on est pas crédible, on arrivera à rien.

Téméraire V5.0 a dit…

@Tun-68 : je suis tout a fait d'accord avec toi sauf "Je crois aussi qu'il est possible aujourd'hui d'obtenir plus de résultats avec la paix qu'avec la guerre.".

Qu'ont-ils obtenus les Palestiniens depuis les accords d'Oslo??? RIEN.

Un Président américain avait dit (j'ai oublié son nom et c'est pas texto): "La justice ne peut être obtenue qu'avec l'équilibre de la terreur".

Quelle Justice et quelle paix entre un faible et un fort ?????

Tun-68 a dit…

c'est pour cela que je dis qu'il faut être crédible.

Crédible c'est quoi :
- voir des incontrolés faire ce qu'ils veulent? paix ou guerre?

- ou avoir des gens capables de suivre une force politique.

dans le cas 1 - l'ennemi se dit : si je mise sur la guerre, je vais avec des attentats ça me coute 100 morts et je gagne 10 000 km². et si je choisi la paix, je ne gagne rien et en plus ça me coute 100 morts car la violance est celles de mouvements incontrolés.

dans le cas 2 - l'ennemi se dit : si je mise sur la guerre, je vais me mettre à dos des gens qui me respecte et je riste 500, je ne suis pas certain de gagner car l'adversaire est respectable et respecté. et si je mise sur la paix, je vais petit-être avoir des voisins respectables et je n'aurais plus de mort.

la probabilité de miser sur la paix est profondément plus forte si, on cas de guerre on soit tous disposé à s'engager et qu'en cas de paix on soit suffisament fort pour respecter ses engagements.

D'ailleurs, tu remarqueras que tous est fait pour que l'autorité palestinienne soit la plus faible que possible pour décridibiliser toutes forte d'arrêt des hostilités.

car le but recherché par les israéliens c'est de gagner du temps, pour coupé l'histoire des familles palestiennes qui avaient des terres dans les parties aujourd'hui en israél.

Mani l'Africain a dit…

@ téméraire : merci pour les liens, j'ai pas encore regardé.

"La souffrance, l’humiliation, la pauvreté, le futur obscur poussent bien des jeunes à se sacrifier."

tu as oublié le lavage de cerveaux faits par des gens sans scrupule qui instrumentalisent le désespoir de leur jeunes concitoyens, et ce au nom de je ne sais quel devoir divin.

"C’est la seule arme de destruction massive dont ils disposent : leurs corps."

tu as oublié "leurs idées, leurs cerveaux, leurs actvisme à l'international, leur flair politique, leur masse démographique..." Détruire son propre corps pour en tuer d'autres (innocents en plus) n'a jamais été un moyen "moral" pour se défendre.

ça me désole que tu adoptes exactement le discours du Hamas. tu ne réalise pas que cette même logique a abouti aux attentats de Djerba et à ceux de Casa et Alger, pour ne pas parler de ceux de NY, Madrid et Londres

Mani l'Africain a dit…

@ sword : tu me cherches ou koi toi ? écoute, j'ai pas aimé ton commentaire, ca c'est vrai, mais ça en devient une habitude.

Je vais plutôt lire qque chose sur la knastrouphobie, c'est bcp plus drôle ;-)

Téméraire V5.0 a dit…

@Tun-68 a dit…
Dans la réalité des faits les fractions incontrôlées n’ont aucun point politique ou militaire pour influencer le cours des décisions. Israël les utilise comme une excuse permanente. Souviens-toi à chaque fois, qu’il y a eu des opérations contre Israël, se dernier ripostait en disant « nous portons Araft ou Abbas responsable ».

Bref comme l’a dit ElGréco, la Paix est 100% entre les mains d’Israël.

Mani l'Africain a dit…
Le lavage de cerveaux n’est pas la première raison, c’est un résultat.

Tu me fais parfois rire morale, de quelle morale tu parles de l’agressé ou de l’agresseur. On ne se défend pas dans la morale, ça n’a jamais existé dans une guerre. Je ne suis pas pro-kamikaze, mais ces pauvres n’ont pas d’autres issues.
Pour faire mal à l’ennemi, il faut le frapper chez lui. Comment sans missiles ???.

Je n’adopte pas le discours de Hamas, d’ailleurs je n’ai jamais entendu même à la TV un discours de l’un de ses dirigeants, je suis plutôt réaliste et je ne vois pas le rapport à avec Djerba, Casa …… Londres. Est-ce que tu veux dire que Hamas est impliquée dedans.

zouhour a dit…

no comment !

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic