mercredi 6 juin 2007

Les Vétérans du Terrorisme au Moyen-Orient

Les activités terroristes au Moyen-Orient ou disons simplement en Palestine ont été pendant plusieurs années la panache exclusive de plusieurs groupes armés juifs tel que la Haganah, le Groupe Stern et surtout l’Irgoun. Ils ont opéré des opérations aussi bien contre l’occupant anglais que contre les Arabes.

Les Israéliens ainsi que l'Occident ont maintenant la mémoire courte et aujourd’hui ils pleurnichent contre les actes Armés Palestiniens qui sont de la lutte armée pour l'indépendance. Ce qui était permis pour eux, ne le sera pas pour nous. Nous, nous avons jamais oublié Dir Yacine, Sabra, Chatila, Djénine, Cana... Beit Hanoun...

Ci-joint une liste (source wikipedia) des attentats de l’Irgoun pendant la période 1936-1939 et une seconde liste des activités terroristes juives 1945-1948 (source : http://www.mediasnews.com/chrono/chrono1945.php)

20 avril 1936 : 2 travailleurs arabes d'une plantation de bananes sont tués.
Mars 1937 : 2 Arabes tués sur la plage de bat-Yam.
14 novembre 1937 : 6 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades à Jérusalem.
12 avril 1938 : 2 Arabes et 2 policiers britanniques sont tués par une bombe posée dans un train à Haïfa.
17 avril 1938 : Un Arabe est tué par une bombe qui explose dans un café à Haïfa.
17 mai 1938 : Un policier arabe est tué dans un attentat contre un bus de la route Jérusalem-Hébron.
24 mai 1938 : 3 Arabes sont tués par balle à Haïfa.
23 juin 1938 : 2 Arabes sont tués près de Tel-Aviv.
26 juin 1938 : 7 Arabes sont tués par une bombe à Jaffa.
27 juin 1938 : Un Arabe est tué dans l'enceinte d'un hôpital à Haïfa.
5 juillet 1938 : 7 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades à Tel-Aviv.
Le même jour : 3 Arabes sont tués par une bombe déclenchée dans un bus à Jérusalem.
Le même jour : Un Arabe est tué dans un autre attentat à Jérusalem.
6 juillet 1938 : 18 Arabes et 5 Juifs sont tués par deux bombes simultanées au marché arabe de Melon à Haïfa.
8 juillet 1938 : 4 Arabes sont tués par une bombe à Jérusalem.
16 juillet 1938 : 10 Arabes sont tués par une bombe dans un marché de Jérusalem.
25 juillet 1938 : entre 39 et 70 Arabes selon les sources sont tués par une bombe placée dans un marché à Haifa.
26 août 1938 : 24 Arabes sont tués par une bombe dans un marché de Jaffa.
27 février 1939 : 33 Arabes sont tués dans plusieurs attentats, dont 24 par une bombe dans le marché de Suk Quarter de Haïfa et 4 dans un marché de légumes arabe de Jérusalem.
29 mai 1939 : 5 Arabes sont tués par l'explosion d'une mine dans le cinéma rex de Jérusalem.
Le même jour, 5 Arabes sont tués durant un raid sur le village de Biyar 'Adas.
2 juin 1939 : 5 Arabes sont tués par une bombe Porte Jaffa à Jérusalem.
12 juin 1939 : Une bombe explose dans une poste de Jérusalem, tuant un artificier britannique lorsqu'il essaie de désamorcer la bombe.
16 juin 1939 : 6 Arabes sont tués dans plusieurs attentats à Jérusalem.
19 juin 1939 : 20 Arabes sont tués par de explosifs placés sur un âne au marché d'Haïfa.
29 juin 1939 : 13 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades qui durent près d'une heure.
30 juin 1939 : Un Arabe est tué sur un marché de Jérusalem.
Le même jour, 2 Arabes sont tués par balle à Lifta.
3 juillet 1939 : Un Arabe est tué par une bombe placée dans un marché d'Haïfa.
4 juillet 1939 : 2 Arabes sont tués dans deux attentats à Jérusalem.
20 juillet 1939 : Un Arabe est tué dans une attaque de train à Jaffa.
Le même jour, 6 Arabes sont tués dans plusieurs attentats à Tel-Aviv.
Le même jour, 3 Arabes sont tués à Rehovot.
27 août 1939 : 2 officiers britanniques sont tués par une mine à Jérusalem.



PALESTINE 10/10/45 : La Haganah attaque le camp militaire britannique d’Athlit, où sont enfermés plus de deux cents immigrés juifs clandestins. Ces derniers sont libérés, alors qu’un soldat anglais est tué et plusieurs autres sont blessés.

PALESTINE 31/10/45 : Dans la nuit, la Haganah, le Groupe Stern et l’Irgun Zvai Leumi lancent l’opération ‘Nuit Wingate’. A Jaffa, une station radar et deux bateaux des garde-côtes britanniques sont dynamités, alors qu’un autre navire est endommagé dans le port de Haïfa. Dans un même temps, de nombreuses lignes ferroviaires sont détruites, ainsi que plusieurs gares, dont celle de Lyda (on dénombrera plus de cent quatre-vingts attentats à l’explosif contre le réseau de chemin de fer). Les quartiers-généraux du C.I.D. britannique de Jérusalem et de Jaffa sont attaqués par des commandos et dynamités. Pendant cette première nuit d’offensive générale de la résistance juive, les Britanniques perdent six hommes, alors que de nombreux autres sont blessés.

PALESTINE 27/11/45 : Jérusalem. Un commando de l'Irgun Zvai Leumi attaque, à la bombe incendiaire, le bureau britannique des enquêtes civiles. Pour couvrir leur fuite, les agresseurs laissent des mines derrière eux; cependant, l'armée les rattrape et un violent affrontement s'ensuit, au terme duquel huit soldats britanniques sont tués.

PALESTINE 27/12/45 : Tel Aviv. Une personne est tuée, suite à un raid de la Haganah contre un arsenal britannique.

PALESTINE 28/01/46 : Un commando d'une vingtaine de membres de l'Irgun Zvai Leumi, déguisés en soldats britanniques, attaque une base de la Royal Air Force et s'y empare d'un stock de deux cents armes.

PALESTINE 06/02/46 : Tel Aviv. Un commando de l'Irgun Zvai Leumi attaque un camp militaire britannique, tuant un officier et un soldat. Les agresseurs perdent quant à eux trois des leurs.

PALESTINE 25/04/46 : Des terroristes de l'Irgun Zvai Leumi attaquent un camp militaire britannique, afin de s'y emparer d'un stock d'armes. Sept soldats sont tués pendant le raid. Il y aura, par la suite, mille deux cents interpellations de suspects.

PALESTINE 18/06/46 : Jérusalem. Deux militaires britanniques sont blessés, alors que l'Irgun Zvai Leumi tentent de les enlever.

PALESTINE 18/06/46 : Tel Aviv. En signe de représailles contre la condamnation à mort prononcée à l'encontre de deux de ses membres, l'Irgun Zvai Leumi enlève cinq officiers britanniques. L'un d'entre eux parvient à s'échapper, deux autres sont libérés, le 22 août, et les deux derniers recouvriront la liberté le 4 juillet suivant.

PALESTINE 22/07/46 : Jérusalem. Une bombe de forte puissance explose à l'intérieur de l'hôtel Roi David, bâtiment qui abrite le quartier général des forces britanniques. L'immeuble n'a pas été évacué, ce, malgré un avertissement téléphonique préalable émanant de l'Irgun Zvai Leumi. Il y a cent et onze morts et quarante-six blessés. Les Britanniques instaurent la loi martiale à la suite de cet attentat.

PALESTINE 09/09/46 : Tel Aviv. L'Irgun Zvai Leumi fait sauter un bâtiment occupé par l'armée britannique. Deux officiers sont tués et il s'ensuit cent et une arrestations dans les milieux activistes juifs.

PALESTINE 06/10/46 : Jérusalem. Un pilote de la Royal Air Force est assassiné, probablement par l'Irgun Zvai Leumi.

PALESTINE 08/10/46 : Un véhicule de l'armée britannique explose, en passant sur une mine posée par l'Irgun Zvai Leumi. Deux soldats sont tués et quinze autres blessés.

PALESTINE 30/10/46 : A Ras El Air, dans les environs de Jérusalem, un commando de l'Irgun Zvai Leumi attaque un terrain d'aviation de la Royal Air Force et y provoque d'importants dégâts. Six soldats sont tués et onze autres blessés.

PALESTINE 09/11/46 : Début d'une campagne d'attentats à la bombe, organisée par l'Irgun Zvai Leumi. Des engins explosifs sautent dans des gares, des trains et des lieux publics. Dix-neuf personnes trouvent la mort dans cette série d'attentats, dont onze membres des forces de l'ordre.

PALESTINE 17/11/46 : Une mine posée par l'Irgun Zvai Leumi explose au passage de Britanniques et tue quatre d'entre eux (trois policiers et un sergent de la Royal Air Force).

PALESTINE 02/12/46 : Des mines, posées sur plusieurs voies routières par l'Irgun Zvai Leumi, détruisent des véhicules de l'armée britannique, tuant cinq soldats.

PALESTINE 05/12/46 : Jérusalem. Un commando de l'Irgun Zvai Leumi attaque le domicile de Sir Evelyn Barker, commandant des forces britanniques en Palestine. Pas de victime.

PALESTINE 29/12/46 : Un major et trois sergents britanniques sont enlevés par l'Irgun Zvai Leumi à Nanthanya, Tel-Aviv et Rishon-le-Sion, par représailles contre la séance de fouet, subie par le Juif Benjamin Kimkhin. Ces quatre hommes sont à leur tour fouettés et ensuite relâchés.

PALESTINE 12/01/47 : Haïfa. Un camion piégé est lancé par le Groupe Stern contre un commissariat de police, tuant cinq policiers (deux Britanniques et trois Arabes) et blessant cent quarante autres personnes.

PALESTINE 26/01/47 : Jérusalem. Le banquier britannique Collins est enlevé par un commando de l'Irgun Zvai Leumi. En échange de la libération de leur otage, les terroristes demandent la suspension de la peine de mort prononcée à l'encontre de l'un des leurs. Les autorités britanniques acceptent et Collins est libéré par ses ravisseurs le 29 janvier.

PALESTINE 28/02/47 : En signe de représailles contre l'embarquement, vers Chypre, de Juifs entrés illégalement en Palestine, l'Irgun Zvai Leumi fait exploser une bombe contre la banque Barclay, provoquant la mort de deux personnes et en blessant cinq autres.

PALESTINE 01/03/47 : L'Irgun Zvai Leumi et le Groupe Stern font exploser une bombe contre le club des officiers britanniques de Jérusalem, ainsi que contre quinze autres cibles réparties sur tout le territoire, dont les casernes de Haïfa, Rehoveth, Beth Lid et Pardess Hana. Il y a vingt-deux morts et vingt-sept blessés et la loi martiale est établie le lendemain par les autorités britanniques, ce jusqu’au 17 mars.

PALESTINE 03/03/47 : Haïfa. Un commando de l'Irgun Zvai Leumi mène une attaque à la grenade un bureau militaire britannique. Pas de victime.

PALESTINE 05/03/47 : Jérusalem. En signe de représailles contre la déportation de réfugiés juifs entrés illégalement dans le pays, l'Irgun Zvai Leumi fait exploser une bombe, sans occasionner de victime, contre le bureau des taxations.

PALESTINE 08/03/47 : Tel Aviv. Un commando de l'Irgun Zvai Leumi attaque le quartier général des forces britanniques. Un soldat et quatre terroristes sont tués pendant le raid. Par ailleurs, d'autres commandos attaquent les camps militaires britanniques de Sarona et de Hadera sans, cette fois-ci, occasionner de victime. Un second raid, qui ne fera pas plus de victime, aura lieu le lendemain contre le camp de Hadera.

PALESTINE 12/03/47 : Jérusalem. Un commando de l'Irgun Zvai Leumi fait sauter le bureau de paye de l'armée britannique, tuant un soldat.

PALESTINE 13/03/47 : Jérusalem. Un commando de l’Irgun attaque le quartier-général britannique et le détruit à l’explosif.

PALESTINE 28/03/47 : Haïfa. Un commando fait sauter un pipeline de l'Iraq Petroleum Company.

PALESTINE 31/03/47 : Haïfa. L'Irgun Zvai Leumi dynamite des cuves de stockage de la Shell Oil Company. Les dégâts sont importants, mais il n'y a pas de victime.

CHYPRE 02/04/47 : La Haganah dynamite le navire britannique Ocean Vigour, dans le port de Famagusta. Pas de victime.

PALESTINE 08/04/47 : En signe de représailles contre la mort du terroriste juif Moshe Cohen, abattu par les forces de l’ordre, un commando de l'Irgun Zvai Leumi assassine un agent britannique.

PALESTINE 18/04/47 : Un commando de l'Irgun Zvai Leumi attaque les forces de l'ordre par représailles contre la pendaison, à Jérusalem, du terroriste juif Dov Bela Gruner. Deux soldats britanniques sont tués et deux policiers sont blessés. Un second commando attaque la cité de Nantanya. Enfin, les terroristes assassinent un citoyen britannique à Tel Aviv, toujours pour la même raison.

PALESTINE 20/04/47 : Tel Aviv. En signe de représailles contre l'exécution du terroriste Dov Bela Gruner, l'Irgun Zvai Leumi fait exploser plusieurs bombes, blessant douze soldats britanniques.

PALESTINE 22/04/47 : Une bombe de l'Irgun Zvai Leumi explose près de Rehoboth, à bord d'un train venant du Caire. Cinq soldats britanniques et trois civils sont tués et trente-neuf autres personnes blessées.

PALESTINE 25/04/47 : Sarona. Le Groupe Stern fait sauter un camion piégé, tuant cinq policiers britanniques.

PALESTINE 26/04/47 : Haïfa. L'Irgun Zvai Leumi assassine le superintendant de police Conquest (cet officier avait la charge des enquêtes concernant les mouvements extrémistes).

PALESTINE 04/05/47 : Jérusalem. L'Irgun Zvai Leumi fait sauter un mur de la prison Saint-Jean d’Acre, permettant à deux cent cinquante et un prisonniers juifs et arabes de s'évader. L'armée intervient et ouvre le feu sur les fuyards, tuant seize d'entre eux (quinze Juifs et un Arabe) et en blessant trente-deux autres. Six gardiens britanniques sont également blessés. Vingt-trois prisonniers évadés seront repris. Par la suite, trois condamnations à mort seront prononcées.

ROYAUME UNI 04/06/47 : Scotland Yard intercepte vingt lettres, piégées à la gélinite, qui avaient été postées en Italie par le Groupe Stern. Ces envois visaient le Ministre des Affaires étrangères Ernest Bevin, ainsi que d'autres personnalités, dont Anthony Eden.

PALESTINE 09/06/47 : Ramat Gen. L'Irgun Zvai Leumi enlève deux policiers britanniques. Ces deux otages sont relâchés le 10 juin.

PALESTINE 28/06/47 : Un commando du Groupe Stern attaque des militaires britanniques, dans les environs de Tel Aviv, tuant trois soldats et en blessant deux autres. Cette attaque est accomplie en signe de représailles contre la mort d'un prisonnier juif de soixante ans, décédé dans un camp militaire britannique.

PALESTINE 29/06/47 : Herzliyya. Un commando du Groupe Stern attaque des soldats britanniques sur une plage, blessant quatre d'entre eux.

PALESTINE 12/07/47 : Nantanya. L'Irgun Zvai Leumi enlève deux sergents britanniques. En échange de leur libération, les ravisseurs exigent l'annulation de la peine de mort prononcée à l'encontre de trois des leurs. Le 30 juillet, les Britanniques pendent, à Jérusalem, les trois condamnés. Par représailles, l'Irgun Zvai Leumi pend, à son tour, les deux sergents.

PALESTINE 16/07/47 : Un véhicule militaire britannique explose, dans les environs de Nantanya, après être passé sur une mine posée par l'Irgun Zvai Leumi. Un soldat est tué et seize autres blessés.

PALESTINE 18/07/47 : Un véhicule militaire britannique explose en passant sur une mine, posée par l'Irgun Zvai Leumi, près de Nantanya. Un soldat est tué et sept autres blessés.

PALESTINE 22/07/47 : Haïfa. Une bombe posée par l'Irgun Zvai Leumi endommage un pipe-line de l'Iraq Petroleum Company.

PALESTINE 23/07/47 : La Haganah coule le navire britannique Empire of Lifeguard dans le port de Haïfa. Le même jour, Avashalon Haviv, Yaacov Weiss et Meir Nakar, trois membres de l’Irgun Zvai Leumi, sont pendus. Par représailles, les terroristes juifs enlèvent les sous-officiers Plaice et Martin et les pendent à leur tour, pour ensuite piéger leurs corps à l’explosif.

PALESTINE 26/07/47 : Jérusalem. Une bombe explose, tuant deux soldats britanniques et en blessant huit autres.

PALESTINE 05/08/47 : Jérusalem. En signe de représailles contre l'arrestation de trente-cinq dirigeants sionistes, l'Irgun Zvai Leumi fait exploser une bombe contre le Département du travail, tuant trois fonctionnaires britanniques.

PALESTINE 09/08/47 : L'Irgun Zvai Leumi fait débrailler un train près de Lydia, provoquant ainsi la mort du machiniste.

R.F.A. 09/09/47 : Découverte d'une bombe, placée des terroristes juifs, à bord du navire britannique Empire Rival, qui fait escale dans le port de Hambourg. Les terroristes parlent de représailles contre le retour forcé de réfugiés juifs vers la R.F.A.

PALESTINE 26/09/47 : Tel Aviv. Des membres de l'Irgun Zvai Leumi attaquent une banque. Leur butin est de cent quatre-vingts mille dollars et quatre agents britanniques ont trouvé la mort pendant l'agression.

PALESTINE 27/09/47 : Des terroristes palestiniens font exploser une bombe, sans occasionner de victime, contre le consulat de Suède.

PALESTINE 29/09/47 : Haïfa. Plusieurs bombes explosent au quartier général de la police britannique, tuant dix personnes (quatre Britanniques, quatre policiers arabes et deux civils arabes) et en blessant quarante-six autres. L'Irgun Zvai Leumi revendique l'attentat et fait savoir qu'il s’agit de représailles suite aux mesures de déportation prises à l'encontre de réfugiés juifs.

PALESTINE 12/10/47 : Jérusalem. Une bombe explose, sans occasionner de victime, contre le consulat de Pologne. Cet attentat est probablement l’oeuvre d’extrémistes palestiniens.

PALESTINE 14/11/47 : Jérusalem. Deux policiers britanniques sont assassinés.

PALESTINE 24/11/47 : Deux membres du Groupe Stern sont condamnés à la prison à vie par un tribunal de Jérusalem.

PALESTINE 12/12/47 : Des commandos de la Haganah attaquent les quartiers arabes de Ramleh et de Haïfa, tuant vingt-sept personnes (vingt Arabes, deux soldats britanniques et cinq Juifs).

PALESTINE 25/12/47 : Tel Aviv. Des hommes du Groupe Stern ouvrent le feu à l'intérieur d'un café, tuant deux soldats britanniques.

PALESTINE 29/12/47 : Jérusalem. L'Irgun Zvai Leumi fait exploser une bombe contre la Porte de Damas, tuant treize personnes (onze Arabes et deux policiers britanniques).

PALESTINE 04/01/48 : Jaffa. Le Groupe Stern fait exploser une bombe dans le bâtiment qui abrite le quartier général du Comité National Arabe, tuant quatorze personnes et en blessant plus d'une centaine d'autres.

PALESTINE 05/01/48 : Jérusalem. La Haganah fait exploser une bombe à l'intérieur de l'Hôtel Sémiramis qui abrite le quartier général arabe. Trente-six personnes sont tuées.

PALESTINE 05/01/48 : Safad. L'Irgun Zvai Leumi fait exploser une bombe, tuant quatorze personnes.

PALESTINE 07/01/48 : Jérusalem. Deux bombes sont lancées à la Porte de Jaffa, par des membres de l'Irgun Zvai Leumi déguisés en policiers. Huit Arabes sont tués.

PALESTINE 03/02/48 : Jérusalem. Le Groupe Stern assassine deux policiers britanniques.

PALESTINE 29/02/48 : Par représailles contre l'attentat du 22 février, rue Ben Yahuda, à Jérusalem, le Groupe Stern fait ex¬ploser des mines au passage du train le Caire/Haïfa, tuant vingt-huit soldats britanniques et en blessant trente-cinq autres.

PALESTINE 31/03/48 : Le train le Caire/Haïfa déraille près de Haïfa au contact de mines posées sur la voie par le Groupe Stern. Quarante Arabes sont tués et soixante autres blessés.

PALESTINE 07/04/48 : L'Irgun Zvai Leumi attaque un camp militaire britannique, dans les environs de Haïfa et y tue sept soldats.

ISRAEL 09/04/48 : Deir Yassin. Deux cents cinquante-quatre civils, hommes, femmes et enfants sont massacrés par cent vingt terroristes de l'Irgun Zvai Leumi et du Groupe Stern.

ROYAUME UNI 03/05/48 : Colverhampton. Rex Farran est tué par l'explosion d'une lettre piégée. Cette lettre était, en fait, adressée à son frère Roy qui avait été acquitté pour le meurtre d'un membre de l'Irgun Zvai Leumi. L'attentat est revendiqué par le Groupe Stern.

PALESTINE 05/05/48 : En signe de représailles contre le renforcement de l'armée britannique en Palestine, un commando du Groupe Stern monte une embuscade contre des soldats, près de Nantanya, tuant quatre d'entre eux.

ISRAEL 07/07/48 : Jérusalem. L'Irgun Zvai Leumi enlève quatre employés britanniques de l'Electric & Public Service Corporation. Ces hommes sont accusés d'espionnage par les terroristes juifs.

ISRAEL 17/09/48 : Un commando de quatre hommes du Groupe Stern tend une embuscade contre la voiture du Comte suédois Folke Bernadotte, qui négocie à Jérusalem le plan de partage au nom de l'O.N.U. suite à la première guerre israélo-arabe. Les terroristes ont ouvert le feu vers la voiture et tué le Comte, ainsi que le colonel français André Sérot, observateur de l'O.N.U. Le Comte Bernadotte a probablement été assassiné parce qu'il envisageait une réduction du territoire israélien.

ISRAEL 20/09/48 : Le Groupe Stern et l'Irgun Zvai Leumi sont déclarés hors-la-loi par le gouvernement de David Ben Gourion, suite à l'assassinat du Comte Bernadotte.

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

14 commentaires:

Tun-68 a dit…

tu as oublié aussi le meurtre du premier ministre israélien, dernièrement.

Tun-68 a dit…

tu as oublié aussi l'attaque contre la tunisie dans le années 80

Tun-68 a dit…

les attentats contre Arafat au liban

Tun-68 a dit…

et tous les actes terroristes de l'état israélien, dans la région

riadh a dit…

hi temeraire

merciiiiiiiii pour le post
envoies copie a zizou stp

de passage a dit…

Oui mais eux, ils le faisaient pour la bonne cause, ils faisaient et font toujours partie de l'axe du bien . J'essaie d'atténuer un peu les accusations, sinon tu vas avoir massir et les autres défenseurs de menahem begin(ancien premier ministre et membre d'un de ces groupes) et de ses acolytes qui faisaient partie de ces groupes de terreur pour la bonne cause . Tu vois je suis devenu gentil, maintenant, j'ai rejoins l'axe du bien, fadet men l'axe du mal .
Sinon ben il paraitrait que j'ai commenté chez snawsi aussi, j'aurai bien voulu mais j'ai pas de compte pour ça . Alors je vous le dis, méfiez vous de l'imposteur qui usurpe mon identité .Chedou7ouli al imposteur adha ! malla 7ella, on peut même pas commenter en paix avec un pseudos déposé à l'inpi .
Attention imposteur !

de passage a dit…

Concernant l'attaque de 85 contre la tunisie, il parait qu'il y a des gens qui ont posés des balises radio pour favoriser le guidage des bombes et des avions .
Les américains quand ils se sont fait attaquer (en supposant qu'ils ne se soient pas attaqué eux-même), ont embarqué tous les arabes pour les contrôler,certains ont tellement bien été fouillés qu'ils leur ont même comptabilisé le nombre de poils .

alaya a dit…

@ de passage
yezzi mel la3ab el masset
quoi? m..... et z.... ont pose les balises!!
amities

Tun-68 a dit…

ce qui est clair aussi, c'est que la montée du fachisme en europe a aidé à ce que israél existe et la montée du fachisme en orient aide aujourd'hui israél à légitimer son action.

Le jour où l'on aura compris que les racistes et les fachistes sont les ennemis de notre cause alors on s'en sortira peut-être.

Téméraire V5.0 a dit…

@Tun-68 : La liste est beaucoup plus longue que ça et je me suis restreint juste aux débuts du Terrorisme qu’on nous colle sur le dos depuis des décennies.

@Riadh : Je suis allé poster un commentaire

@De Passage :
Les commentateurs usurpateurs d’identités se sont multipliés ces derniers temps.
Ces gens qui ont posé des balises, s’étais qui ? des Tun, des Israéliens, des Juifs Tun ?

@Tun-68 : Tu peux un peu développer ton idée, je n’ai pas bien compris si le mot fasciste est utilisé au sens figuratif ou il désigne réellement les idées fascistes.

Tun-68 a dit…

mon idée est que les partis de la haines, les partis qui poussent à la haine, les populistes existent et parfois ne sont que des branches d'un mouvement.

c'est vrai à droite comme à gauche. En tunisie, par exemple on voit plus d'anti-sémitisme à gauche que chez les islamistes.

Et si l'on veut gagner ce bras de fer, pour les droits d'un peuple humilié (le peuple palestiniens), on se doit et on doit non seulement être sans failles, mais aussi on ne doit tollérer aucune idée haineuse.

de passage a dit…

Concernant les balises radio, c'est juste des suppositions , mais bon tout le monde le savait ce n'est pas un secret .On s'en fout de savoir qui c'est, on ne le saura jamais sauf a la chute ou plutôt la levée du rideau de fer .
C'est la même chose pour l'attaque de 88 à gamarth, on ne débarque pas un commando sur les côtes tunisienne ni vu ni connu . Donc on pense que, on croit que et on imagine qu'il y aurait eu des complicité pour rester vague parce que l'on pourrait en dire un peu plus sur ce sujet, mais ce n'est pas grave, c'est du passé . En tout cas on s'est bien amusé, ça m'a permis d'aller sur les côtes tunisienne ou on nous disait qu'on avait installer des batteries anti-aérienne à base de missiles d'interception au cas ou il auraient l'idée de revenir faire un tour dans notre cher moulin ouvert à tous les vents .

En 85, il paraitrait que ce sont les avions algériens qui ont décollés avant les nôtres, faut dire qu'avec des aermachi et des northrop f5, je ne vois pas ce que l'on aurait pu bien faire à part se sauver pour les protéger et encore à 900 km/h(tiens mais c'est vrai ça, je viens de me rendre compte qu'on entend jamais le bang que font les avions quand ils franchissent le mur du son) . Ces avions là étant conçus pour taper sur les terriens(contre la guerilla en souvenir de gafsa, je ne vous dirais pas qui sont les autres terriens suceptibles de recevoir le déluge de feu), les avions italiens quand à eux servaient à l'entrainement . A cette époque là, on devait avoir une douzaine d'avions, ils sont comme neuf nos avions, jamais servis, al gaz ghali(kérosene est cher) . Les algériens en revanche avaient des mig23 et peut-être des mig25, les lybiens eux avaient des mig 25 code otan "fox trot" si ma mémoire est bonne . Tout compte fait c'est pas plus mal que ni la chasse lybienne ni l'algérienne n'est réussie l'interception sinon on se serait encore ramassé des débris d'avions arabes sur nos gueules . Mais bon cela aurait toujours fait quelques tonnes d'aluminium pour les récupérateurs, au moins l'affaire aurait fait quelques heureux comme quoi le malheur des uns fait toujours le bonheur des autres .

de passage a dit…

"mon idée est que les partis de la haines, les partis qui poussent à la haine "

Est-ce que tu pourrais nous indiquer les partis qui poussent à la haine et de quelle manière ils procèdent .

Et quand haine, il y a , nous donner une exemple d'appel à la haine .
C'est quand même étonnant que des gens tolèrent des minorités réligieuses chez eux durant des siècles et que soudain, ils décident de les détester comme ça du jour au lendemain.

T'es pas en train de reprendre des discours qui s'applique à l'antisémitisme européens et particulièrement allemand qui c'est transformé en extermination ?

Est-ce que cela vous arrive vous les intellos bien pensant de cette blogosphère de produire une réflexion qui vous est propre et ne pas nous catapulter les idées des autres qui sont injustifiables dans nos régions .

Ceux que tu accuses d'antisémitisme, pourquoi ne l'étaient-ils pas avant 1948 ou avant les pogroms anti-arabe ?

L'antisémistisme dont tu accuses certains, ne peut leur être appliqué, car le contexte n'est pas le même . Dans notre cas à nous, il y agression, expropriation et exil d'un peuple et le calvaire de ce peuple n'est pas encore fini puisque même dans la misère, ils sont encore poursuivis .
Cela n'a rien à voir avec le vrai antisémistisme qui lui est inné, c'est du rascisme contre toute ce qui est différend . Les arabes, ne sont pas dans ce cas, puisqu'ils ont réussie a assimilé des peuples en leur transmettant leur langue et leur réligion .

Faut arrêter de nous sortir ce type de connerie dans une situation de confrontation avec des agresseurs, envahisseurs et donc spolieurs de terre . A moins bien évidemment, que tu ne veuilles faire un cadeau avec l'argent des autres et des tunisiens comme toi, j'en connais beaucoup qui se permette ce genre de chose .

Téméraire V5.0 a dit…

@Tun-68 : La haine est une sensation incontrôlable, c’est comme la peur, le désespoir. Comment peut-on demander à quelqu’un qui a perdu 10 membres de sa famille d’oublier ?.
Comment peut-on demander à un peuple qui a perdu des générations complètes d’oublier ?
Est c’est ce que les juifs n’ont pas oublié et c’est ce que les Palestiniens n’oublieront pas.

Je souhaite de tout mon cœur avoir tort dans ce que j’écris.

@De Passage : Hlowa, depuis quand on a des missiles anti-aériens ? et pour faire quoi, les seuls radars qu’on a, ils ont été installés sur les routes (bon à part ceux de l’aviation civile).

Hey hey, bechwaya, même si nos avions font du 900 à l’heure (as-tu une idée sur la limitation de vitesse déjà), ils savent zigzaguer pour fuir les avions ennemis. Donc je suis rassuré de ce côté. Pour ce qui est de l’affaire de Gafsa, je pense (pas sûr) que les avions n’ont pas été utilisés, ils avaient peur que la guérilla avait des missiles anti-aériens.
Pour ce qui est antisémitisme, j’ai relevé cette phrase dans un site juif « le Juif en Diaspora est toujours loyal envers son pays d'accueil, mais sans jamais échapper à un soupçon injustifié de déloyauté. »
Quelque part dans l’histoire on peut lire aussi « Staline, devenu paranoïaque, s’en prend aux juifs qu’il accuse de comploter contre lui et qu’il fait juger au cours de grands procès fin 1951 »
Dans un autre site « La franc-maçonnerie a souvent été accusé de comploter contre le pouvoir en place, contre l'état et souvent avec l'aide d'un autre bouc émissaire traditionnel "le juif cupide et dominateur". »
Et à la fin ne pas oublié la Théorie du Complot Juif lors de l’Allemagne Nazi.

Donc avec toute franchise, je me demande pourquoi on s’en prend autant au Juif en l’accusant du complot ???.
PS : C’est pas la peine de me répondre, on va trop divaguer, peut être on en parlera dans une autre consacrée spécialement à ce sujet.

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic