samedi 30 décembre 2006

‹‹ Paix sur Abraham ››

L'Aïd-el-Kébir, ou Aïd-el-Adha (fête du sacrifice), célébrée samedi par les musulmans, l'une des fêtes les plus importantes de l'islam, symbolise la soumission totale d'Abraham et, par extension, de tout croyant à Dieu.
Elle a lieu le 10e jour du mois de Dhou al Hijja, dernier mois du calendrier musulman, et marque la fin du pèlerinage à La Mecque.Les musulmans doivent égorger un mouton pour commémorer le sacrifice d'Abraham (Ibrahim en arabe), dans les années 2000 avant JC. Les juifs commémorent le sacrifice d'Abraham lors du nouvel an.
Selon le Coran, Abraham, envoyé de Dieu, obéissant à un commandement divin, s'apprêtait à sacrifier son fils unique Ismaël, né de son épouse Agar (Hajar en arabe), ex-servante de sa première épouse Sarah, lorsque l'archange Gabriel remplaça Ismaël par un mouton.
L'événement se situerait à proximité de La Mecque et, par sa soumission à Dieu, Abraham est considéré comme le premier des musulmans.Selon la Bible, Abraham est un descendant de Noé. Obéissant à Dieu, il s'apprêtait à sacrifier son fils Isaac, né de sa vieille épouse Sarah, ainsi que trois anges le leur avaient annoncé.
Abraham avait alors chassé dans le désert sa servante Agar et leur fils unique Ismaël. L'intervention de Dieu avait sauvé Isaac et l'événement se situerait à Jérusalem.
La bête à sacrifier ne doit pas être tuée, ni même assommée, avant la saignée, qui doit se faire avec un couteau parfaitement effilé et sans exercer la moindre pression, en coupant la trachée-artère et l'oesophage.Selon la loi islamique, c'est au chef de famille, qui peut déléguer à un sacrificateur reconnu, d'accomplir la tâche sacrificielle, le mouton couché sur le flanc gauche, la tête tournée vers La Mecque. Il ne peut opérer qu'après la prière de l'Aïd, qui se déroule environ vingt minutes après le lever du soleil, suivie d'un prêche de l'imam.Le mouton doit ensuite être partagé en trois parts égales: une pour la famille, une pour les voisins et amis, la dernière, composée des meilleurs morceaux, étant réservée aux pauvres.Dans le Maghreb et en Egypte, on utilise le nom d'Aïd-el-Kébir (grande fête) pour la distinguer de l'Aïd es-Séghir (petite fête) ou Aïd-el-Fitr, qui marque la fin du jeûne du Ramadan. En Arabie saoudite et dans les autres pays musulmans, le nom de Aïd-el-Adha est le plus utilisé.

Source : http://www.20minutes.fr/articles/2006/12/28/20061228-actualite-internationale-L-Aid-el-Kebir-l-une-des-plus-importantes-fetes-de-l-islam.php


Coran Sourate 37. Les rangés (As-Saffat)

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

79. Paix sur Noé dans tout l'univers!
80. Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants.
81. Il était, certes, un de Nos serviteurs croyants.
82. Ensuite Nous noyâmes les autres.
83. Du nombre de ses coreligionnaires, certes, fut Abraham.
84. Quand il vint à son Seigneur avec un cœur sain.
85. Quand il dit à son père et à son peuple: ‹Qu'est-ce que vous adorez?›
86. Cherchez-vous, dans votre égarement, des divinités en dehors d'Allah?
87. Que pensez-vous du Seigneur de l'univers?›
88. Puis, il jeta un regard attentif sur les étoiles,
89. et dit: ‹Je suis malade›.
90. Ils lui tournèrent le dos et s'en allèrent.
91. Alors il se glissa vers leurs divinités et dit: ‹Ne mangez-vous pas?
92. Qu'avez-vous à ne pas parler?›
93. Puis il se mit furtivement à les frapper de sa main droite.
94. Alors [les gens] vinrent à lui en courant.
95. Il [leur] dit: ‹Adorez-vous ce que vous-mêmes sculptez,
96. alors que c'est Allah qui vous a créés, vous et ce que vous fabriquez?›
97. Ils dirent: ‹Qu'on lui construise un four et qu'on le lance dans la fournaise!›
98. Ils voulurent lui jouer un mauvais tour; mais ce sont eux que Nous mîmes à bas.
99. Et il dit: ‹Moi, je pars vers mon Seigneur et Il me guidera.
100. Seigneur, fais-moi don d'une [progéniture] d'entre les vertueux›.
101. Nous lui fîmes donc la bonne annonce d'un garçon (Ismaïl) longanime.
102. Puis quand celui-ci fut en âge de l'accompagner, [Abraham] dit: ‹Ô mon fils, je me vois en songe en train de t'immoler. Vois donc ce que tu en penses›. (Ismaël) dit: ‹Ô mon cher père, fais ce qui t'es commandé: tu me trouveras, s'il plaît à Allah, du nombre des endurants›.
103. Puis quand tous deux se furent soumis (à l'ordre d'Allah) et qu'il l'eut jeté sur le front,
104. voilà que Nous l'appelâmes ‹Abraham!
105. Tu as confirmé la vision. C'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants›.
106. C'était là certes, l'épreuve manifeste.
107. Et Nous le rançonnâmes d'une immolation généreuse.
108. Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité:
109. ‹Paix sur Abraham›.

Merci Antikor http://antikor.blogspot.com/2006/12/blog-post_29.html

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

1 commentaire:

Hannibal a dit…

3idik mabrouk we snin daima!:)

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic