dimanche 17 décembre 2006

La Loi de Murphy

Aussi connue comme Loi de l’Em­mer­dement Maxium, ou Loi de la tartine beurrée selon laquelle "Toute tartine beurrée livrée à elle-même tombera du côté beurré." (Ça marche aussi avec de la confiture, et c'est encore plus efficace si vous avez un tapis en dessous), la Loi de Murphy est une des plus grandes découvertes du siècle (rien que ça).
L’évidence de cette loi et de ses dérivés, qui ne nécessitent aucune démonstration, et dont chacun a pu savourer la douloureuse véracité tout au long de son existence, aurait dû assurer l’immortalité à son auteur. Cependant, celui-ci, victime de sa propre loi, est à moitié tombé dans l’oubli et son histoire possède plusieurs versions.

La vraie Loi de Murphy s’énonce ainsi: « S’il y a plusieurs façons de faire quelque chose, et que l’une d’elles peut aboutir à une catastrophe, alors quelqu’un la choisira. ». Elle a donné de très nombreux corollaires dans les domaines les plus divers. On trouve notamment le corollaire suivant: « Si quelque chose peut aller de travers, le phénomène se produira, en particulier au cours d’une démonstration ».

Edward A. Murphy, Jr. fut l’un des ingénieurs d’un projet de l’US Air Force en 1949 destiné à tester les effets de l’accélération sur les pilotes (projet USAF MX981). Une de ces expériences utilisait un ensemble de 16 accéléromètres accrochés en divers endroits du corps du sujet. Il y avait deux façons d’accrocher chaque capteur à sa monture, et quelqu’un installa les 16 capteurs dans la mauvaise position. Murphy prononça alors sa loi, qui fut « lancée » quelques jours plus tard par le sujet (Major John Paul Stapp). Malgré tout, l’homme qui a développé l’un des concepts les plus profonds du XXème siècle, est pratiquement inconnu de la plupart des ingénieurs et techniciens. Il est en fait victime de sa propre loi.

La Loi a engendré une flopée de lois dérivées, corollaires et variations, d’auteurs pas forcément toujours identifiés. De toute façon, de traduction approximative en copie infidèle, de téléphone arabe en détournement délibéré, d’application abusive en généralisation délirante, certaines n’ont plus grand rapport avec leur énoncé original. D’autres lois étaient aussi découvertes depuis des temps immémoriaux, mais il manquait une théorie cadre pour leur donner toute leur douloureuse signification.

Source : Internet

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

1 commentaire:

Sami III a dit…

si tu veux une liste exhaustive des dérivées, je te donne le lien officiel:
http://www.courtois.cc/murphy/murphy.html
Si quelqu'un connais une dérivée qui n'est pas listée qu'il n'hésite pas à l'ajouter...

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic