mardi 31 juillet 2007

L’Evolutionnisme : Un Feuilleton de Canulars – 6ème Episode : L'homme de Piltdown : une mâchoire d'orang-outan et un crâne humain

En 1912, un docteur bien connu, et également paléoanthropologue amateur du nom de Charles Dawson affirma avoir trouvé un os de mâchoire et un fragment crânien dans une fosse à Piltdown, en Angleterre. Même si ledit os de mâchoire ressemblait plus à celui d'un singe, les dents et le crâne, en revanche, ressemblaient à ceux d'un homme. Ces spécimens ont été étiquetés "l'Homme de Piltdown".

En 1916, Dawson meurt. Mais il réservait une surprise posthume. Au début de 1917 Smith Woodward, conservateur du département d'histoire naturelle au British Museum, annonce en effet que Dawson avait découvert en 1915, à trois kilomètres de la carrière de Piltdown, deux nouveaux fragments de crâne humain et une dent de singe usée comme une dent humaine, soit exactement la même combinaison que la première fois.

Ce deuxième homme de Piltdown contribua à convaincre la majorité des savants américains et à semer le doute dans l'esprit de la plupart des Français. "Il était possible que les os d'un humain et ceux d'un singe aient abouti une fois dans une même sablière, mais la deuxième conjugaison, identique, d'une voûte crânienne et d'une mâchoire de singe prouvait à n'en pas douter que leur possesseur n'était qu'une seule et même créature, malgré l'incongruité anatomique apparente". L'homme de Piltdown, avec son crâne d'homme et sa mâchoire de singe faisait une entrée fracassante dans les traités de paléontologie.

Prétendument vielles de 500.000 ans, les restes de l’homme de Piltdown furent rapidement popularisés par les spécialistes anglais et ces parties ont été présentées dans divers musées comme une preuve irréfutable de l'évolution humaine. Pendant plus de 40 années, plusieurs articles scientifiques ont été rédigés sur "l'Homme de Piltdown", une multitude d'interprétations et de dessins ont été effectués, et le fossile a été présenté comme une très importante preuve de l'évolution humaine. Pas moins de 500 thèses de doctorat ont été rédigées sur ce sujet.

Alors qu'il visitait le British Museum en 1921, le célèbre paléoanthropologue américain Henry Fairfield Osborn a déclaré : « … On doit nous rappeler encore et encore que la nature regorge de paradoxes » et a proclamé l'homme de Piltdown comme « une découverte d'une importance transcendantale pour la préhistoire de l'homme ».

En 1949, Kenneth Oakley du département de paléontologie au sein du British Museum, a tenté d'utiliser le "test de fluorine", un nouveau test servant à déterminer la date de certains anciens fossiles. Un essai a été alors effectué sur "l'Homme de Piltdown". Le résultat était extraordinaire. Le test a révélé que l'os de la mâchoire ne contenait pas de fluorine, ce qui indique qu'il n'est resté enterré que pendant quelques années. Le crâne, qui ne contenait qu'une quantité réduite de fluorine, n'était vieux que de quelques milliers d'années.

On a déterminé également que les dents de la mâchoire appartenant à un orang-outan avait été usées de manière artificielle et que les outils "primitifs" découverts auprès des fossiles n'étaient en fait que de simples imitations aiguisées grâce à des instruments en acier. Dans l'analyse détaillée effectuée par Joseph Weiner, cette manipulation a été rendue publique en 1953.
Le crâne appartenait à un homme de 500 ans et l'os mandibulaire était celui d'un singe qui venait de décéder !!! Les dents avaient été ainsi arrangées et fixées sur la mâchoire et les surfaces molaires avaient été limées pour ressembler à celles d'un homme. Ensuite, toutes ces pièces avaient été oxydées à l'aide du dichromate de potassium pour leur conférer un aspect vieux. Or, les tâches ont fini par disparaître une fois trempées dans de l'acide.

Sir Wilfred Le Gros Clark, un des membres de l'équipe qui a dévoilé la supercherie, ne pouvait pas cacher sa surprise au vu de cette situation et a déclaré : « Les preuves d'une abrasion artificielle ont tout de suite sauté aux yeux. En effet, elles étaient tellement flagrantes que l'on peut se demander à juste titre pourquoi ne les avait-on pas découvertes plus tôt ? » Une fois la supercherie découverte, "l'Homme de Piltdown" a été prestement enlevé du British Museum où il avait été exposé pendant plus de 40 années.

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

8 commentaires:

psynaj a dit…

je pense sincèrement que ton feuilleton est plus interessant que celui de barbarita:)

Téméraire V5.0 a dit…

@Psynaj :
Je ne connais pas cette Barbarita, est-ce un Dessin animé ???.

Ne connaissant pas cette BArbarita alors, je ne sais pas si ton commentaire est ironique ou véridique.
J'ai décidé de publier une dizaine de Canulars lorsque j'ai vu que les créationnistes, pensaient prerndre les autres pour des incultes pour les faire gober du n'importe quoi.

Je laisse le gateau avec la cerise pour la fin.

psynaj a dit…

oh ma foi, c'est une mélange d'ironie, de sérieux , barbarita est un feuilleton mexicain qui passe sur hannibal tv et dont tout le monde raffole, je devrai cogiter un peu plus pour comprendre cet engouement:))
quand à moi j'attends le gateau et surtout la cerise:))

mataadi a dit…

"Je laisse le gateau avec la cerise pour la fin."



Tu parles, il y a longtemps qu'ils ont été assomés, mais ils font preuve de mauvaise foi tout simplement .

Al jmaa al kol wallaou scientifique grâce à wikiped .
Ach 3andek ma taamel y dabrou rousshom chacun est responsable de sa vie et pas de celle de l'autre .

Pis franchement supporter des gens comme ça dans ce monde et pis dans l'autre, nan merci .
Ama ken mchet m3ahom dans l'enfer debart7a . Trassili nched aya hajja ali nalkaha ou nadhrabhom nzid 3alihom laadheb . Faut bien rigouler un peu comme même .
barbarita talkaha la barbie mexicaine à mon avis .

Téméraire V5.0 a dit…

@Psynaj : Je dois comprendre que "mon Feuilleton" devient plus intéréssant que cette Barbarita :)))
Je vais en faire un Film !!!!.

@Mataadi :
Chacun est libre de croire en ce qu'il veut.
En ce qui me concerne, au Paradis je serai déjà occupé avec mes 72 Houris ::::))))

mataadi a dit…

"@Mataadi :
Chacun est libre de croire en ce qu'il veut.
En ce qui me concerne, au Paradis je serai déjà occupé avec mes 72 Houris ::::))))"

Tu rêves ou quoi, on sera débarrassé de ce besoin et heureusement d'ailleurs, on ne s'en portera que mieux . Les sensations de paix et de calme sont inimaginables .Toute nos préoccupations terrestres disparaissent . Même le contact de tes pieds avec le sol sur lequel tu marche est différent .Le sol n'est ni trop dur ni trop mou, il est reposant , tout surface avec laquelle tu entre en contact épouse la forme de ton corps juste suffisament pour te soutenir . Tu peux même appuyer ton dos sur une surface telle qu'une pierre et tu ressentiras la douceur au lieu de la douleur .

Ce dont tu parles est un besoin, une dépendance . Tu ne l'as pas quand tu es gamin . Enfin Dieu seul le sait .

Téméraire V5.0 a dit…

@Mataadi :
m'as-tu réellement cru avec l'histoire des Houris ?

mataadi a dit…

Je ne sais pas moi, t'as peut-être envie de continuer à te reproduire encore .

A moins que... ah oui j'oubliais luxenberg, tu vas manger du raisin a la place des houris .

Nan mais je rigole bien sûr, je ne crois pas que tu penses encore avoir tous ses besoins .

Je me rappele une fois dans les années 80, alors que je sortais d'une visite à kairouan le jour d'arafat . Le meghreb nous avais surpris en pleine route . J'ai rompu le jeûne avec de l'eau de bir barrouta . Je te le jure, j'ai eu la sensation d'avoir manger . Je n'avais jamais ressenti une chose pareille auparavant . Idem pour le sommeil, je me levais pour les prières de nuit, je dormais peu mais j'avais la sensation d'avoir beaucoup dormi .

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic