jeudi 2 août 2007

L’Evolutionnisme : Un Feuilleton de Canulars - 8ème Episode : L'expérience de Miller ou le Scientifique Tricheur

Stanley Miller voulait démontrer à travers une expérience que les acides aminés, les composants des protéines, ont pu exister "de manière aléatoire" sur une terre sans vie il y a de cela des milliards d'années.
Dans cette expérience, Miller a utilisé un mélange de gaz qu'il croit avoir existé sur la terre primitive (mais qui a été prouvé irréaliste par la suite) composé d'ammoniaque, de méthane, d'hydrogène et de vapeur d'eau.

Puisque ces gaz ne réagissaient pas entre eux dans des conditions naturelles, il a ajouté de l'énergie au mélange afin de provoquer une réaction entre eux. Supposant que cette énergie avait pu provenir des éclairs dans l'atmosphère primitive, il a utilisé un courant électrique pour les remplacer.
Miller fit chauffer ce mélange gazeux à 100°C pendant une semaine et il introduisit le courant électrique. A la fin de la semaine, Miller analysa les matières chimiques formées au fond du récipient et observa que trois acides aminés sur les 20, qui constituent les éléments de base des protéines, avaient été synthétisés.

Cette expérience provoqua une grande joie parmi les évolutionnistes et a été présentée comme un succès phénoménal. Dans cet état d'euphorie, diverses publications écrivaient en première page : "Miller a créé la vie". Toutefois, les molécules que Miller avait réussi à synthétiser n'étaient que quelques molécules "inanimées".

Encouragés par cette expérience, les évolutionnistes ont immédiatement produit de nouveaux scénarios. Rapidement, des hypothèses ont été formulées sur les étapes successives au développement des acides aminés.
Apparemment, les acides aminés se seraient unis dans les séquences adéquates par hasard afin de former les protéines. Certaines de ces protéines prétendument formées par hasard se sont placées d'elles-mêmes dans des structures ressemblant à des membranes de cellules qui "d'une certaine manière" sont apparues et ont formé une cellule primitive. Ensuite, les cellules se sont prétendument unies à travers le temps et ont formé des organismes vivants multicellulaires.
Toutefois, l'expérience de Miller n'était au fond que de la poudre aux yeux et par la suite plusieurs faux aspects de celle-ci furent révélés.

L'expérience de Miller visait à prouver que les acides aminés pouvaient se former par eux-mêmes dans les conditions terrestres primitives, mais il demeure des incohérences sur un nombre de points :
1- En utilisant un mécanisme appelé "piège froid (cold trap)", Miller a isolé les acides aminés de leur environnement dès leur formation. S'il n'avait pas fait cela, les conditions de l'environnement dans lequel ces acides aminés s'étaient formés auraient immédiatement détruit ces molécules.
Sans aucun doute, ce genre de mécanisme conscient d'isolement n'existait pas sur la terre primitive. A défaut d'un tel mécanisme, même si un seul acide aminé était obtenu, celui-ci aurait été immédiatement détruit. Le chimiste Richard Bliss exprime cette contradiction comme suit : « En effet, sans ce piège froid, les produits chimiques auraient été détruits par la source d'énergie. »
Et sans nul doute, dans ses expériences précédentes, Miller ne put former le moindre acide aminé en utilisant les mêmes matières sans le mécanisme du piège froid.

2- L'environnement atmosphérique primitif que Miller a essayé de simuler dans son expérience n'était pas réaliste. Au cours des années 80, les scientifiques ont accepté l'idée que le nitrogène et le dioxyde de carbone devaient exister dans cet environnement artificiel à la place du méthane et de l'ammoniaque. A la suite d'une longue période de mutisme, Miller lui-même a fini par reconnaître que l'environnement atmosphérique qu'il a utilisé n'était pas réaliste. Sans ammoniaque, il était impossible de synthétiser un acide aminé.
Des scientifiques américains ont répété l'expérience de Miller avec un environnement atmosphérique contenant du dioxyde de carbone, de l'hydrogène, de la nitrogène et de la vapeur d'eau. Or, ils ont été incapables d'obtenir la moindre molécule d'acide aminé.

3- Un autre point qui réfute l'expérience de Miller consiste dans le fait qu'il y avait assez d'oxygène pour détruire tous les acides aminés dans l'atmosphère à l'époque où l'on croit que ces derniers ont été formés.
Les études démontrent également qu'à cette époque, la quantité de radiations ultraviolettes à laquelle était exposée la terre était 10.000 fois supérieure aux estimations des évolutionnistes. Cette radiation intense aurait sans le moindre doute libéré l'oxygène en décomposant la vapeur d'eau et le dioxyde de carbone présents dans l'atmosphère.
Cette situation réfute totalement l'expérience de Miller, dans laquelle l'oxygène a été complètement laissé de côté. Si l'on avait utilisé l'oxygène dans cette expérience, le méthane se serait décomposé en dioxyde de carbone et en eau, et l'ammoniaque en nitrogène et en eau. Par ailleurs, dans un environnement sans oxygène, il n'y aurait pas de couche d'ozone non plus.

Par conséquent, les acides aminés auraient été immédiatement détruits puisqu'ils auraient été exposés à des rayons ultraviolets très intenses sans la protection de la couche d'ozone.
Autrement dit, avec ou sans oxygène dans le monde primitif, le résultat aurait été un environnement mortel pour les acides aminés.

4- A la fin de l'expérience de Miller, plusieurs acides organiques avaient été formés avec des caractéristiques préjudiciables à la structure et à la fonction des organismes vivants. Si les acides aminés n'avaient pas été isolés et avaient été laissés dans le même environnement avec ces matières chimiques, il aurait été impossible d'éviter leur destruction ou transformation en composants différents à travers des réactions chimiques.
En outre, un grand nombre d'acides aminés droitiers a été formé à la fin de l'expérience. L'existence de ces acides aminés réfute la théorie en ses propres termes même. Car, les acides aminés droitiers ne peuvent fonctionner dans la composition d'organismes vivants.

Pour conclure, les circonstances dans lesquelles les acides aminés ont été formés au cours de l'expérience de Miller n'étaient pas adéquates pour la vie. En réalité, ce milieu a pris la forme d'un mélange acide détruisant et oxydant les molécules utiles obtenues.
Tous ces faits nous indiquent une réalité solide : l'expérience de Miller ne peut pas prétendre que les organismes vivants ont été formés par hasard dans les conditions terrestres primitives.


Cette expérience n'est finalement qu'une tentative de laboratoire réfléchie et contrôlée afin de synthétiser des acides aminés. La quantité et types de gaz utilisés au cours de cette expérience ont été déterminés idéalement pour permettre l'émergence des acides aminés. La quantité d'énergie fournie au système n'était ni trop grande ni trop petite mais suffisamment calculée pour permettre les réactions nécessaires. L'appareil utilisé pour l'expérience a été isolé pour éviter l'écoulement du moindre élément nuisible et destructeur ou susceptible d'empêcher la formation d'acides aminés qui pouvaient être présents.


Aucun élément, minéral ou composant susceptibles d'avoir été présents sur la terre primitive et qui auraient pu changer le cours des réactions, n'a été inclus dans l'expérience. L'oxygène, qui aurait pu empêcher la formation des acides aminés à cause de l'oxydation, n'est qu'un élément destructif parmi tant d'autres. Même dans de telles conditions idéales dans le laboratoire, il était impossible pour les acides aminés produits de survivre et d'éviter la destruction sans l'aide du mécanisme du "piège froid".

En fait, avec cette expérience, Miller a infirmé l'affirmation des évolutionnistes selon laquelle "la vie est apparue suite à des coïncidences inconscientes". Car si cette expérience prouve quoi que ce soit, c'est bien que les acides aminés ne peuvent être produits que dans un environnement de laboratoire contrôlé où toutes les conditions sont spécifiquement conçues par une intervention consciente. C'est-à-dire, la force qui crée la vie ne peut être aléatoire et inconsciente mais plutôt une création consciente.

Si les évolutionnistes n'acceptent pas cette réalité évidente, c'est bien à cause de leur adhérence aveugle aux préjugés qui ne sont absolument pas scientifiques. Il est intéressant de noter que Harold Urey, qui a organisé l'expérience Miller avec son étudiant Stanley Miller, a reconnu ce qui suit : « Nous tous qui étudions l'origine de la vie trouvons que plus nous examinons celle-ci, plus nous pensons qu'elle est trop complexe pour avoir évolué. Nous pensons tous par conviction que la vie a évolué à partir de la matière morte sur cette planète. Le problème c'est que cette complexité est si grande qu'il est difficile pour nous d'imaginer que ce fut réellement le cas. »

Les sources évolutionnistes utilisent l'expérience de Miller en dépit de toutes ses incohérences, afin de dissimuler le problème des origines des acides aminés. En donnant l'impression que la question est réglée depuis longtemps par cette expérience non valable, ils essaient de colmater les brèches dans la théorie de l'évolution.

Cependant, lorsqu'ils ont essayé d'expliquer la seconde étape de l'origine de la vie, les évolutionnistes ont rencontré un problème beaucoup plus ardu que celui que posait la formation des acides aminés : l'origine des protéines, composantes de la vie qui sont constituées de centaines d'acides aminés différents établissant des liaisons entre eux dans un ordre spécifique.
Prétendre que les protéines ont été formées par hasard dans des conditions naturelles est encore plus irréaliste et déraisonnable que l'histoire de la formation des acides aminés.

Grâce à des calculs de probabilité Il a été démontré l’impossibilité mathématique pour les acides aminés de se rassembler aléatoirement dans des séquences correctes afin de former des protéines,

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

11 commentaires:

islam_ayeh a dit…

A l'époque où je préparais mon bac, j'ai bcp adoré le programme des sciences naturelles : reproduction, glycémie, immunité... c'était vraiment très riche et il nous a permis de découvrir comment notre corps est géré d'une manière très fantastique! Le fait qu'ils ont glissé un chapitre sur l'évolution m'a paru lamentable voir déplacé! bref, rabbi yehdi...

Cornwell a dit…

Ce n'est pas parce qu'il y a eu un certain nombre de canulars ou de démonstrations erronées que la théorie de l'évolution est à denigrer. Comment explique t'on la disparition de certaines especes primitives? Si effectivement toutes les expèces vivantes avaient ete créees en quelques jours, pourquoi est ce que nous n'avons pas disparus avec les dinosaures (et d'autres especes par la meme occasion)? (je ne pense pas que nos ancetres auraient pu survivre à la chute d'une asteroide dont le nuage de poussiere a enrobé la terre).

Mani l'Africain a dit…

En français on dit AZOTE et non pas Nitrogène. Ca existe pas la (ou la) nitrogène.

A part ça :

- traiter Miller de scientifique tricheur est strictement équivalent à incriminer tout scientifique qui se trompe (un tricheur a forcément une intention de nuire)

- tu te bases (ou plutôt Harun Yahya, qu'il soit béni par le bon Dieu) sur les travaux de scientifiques qui disent qu'il n'y avaient pas assez d'hydrogène pour former un acide aminé. Et si demain ils disent qu'ils se sont trompés et qu'il y en avait assez ? tu fais koi ? pkoi tu les crois sur parole quand ils parlent de l'atmosphère primordiale et tu les renies quand ils te parlent d'autre chose ?

- la dernière partie montre que Harun Yahya (paix sur lui) ne comprend rien à la signification d'expérience scientifique. Dans une expérience on ne reproduit pas tout (c'est impossible) et puis l'échelle de temps n'est pas du tout la même. Suivant la logique de Monsieur le vénéré Harun Yahya l'expérience qui a conduit à fabriquer du pétrole est fausse puisque les conditions ne sont pas les mm que ds la nature !!

- Comme toujours le dogme religieux se sert de l'indétermination de la science et de son caractère cumulatif et toujours sceptique pour s'imposer comme seule vérité. C'est plus facile de répondre DIEU quand on devrait répondre : "je ne sais pas".

Finalement, j'espère qu'il ne s'agit pas d'un feuilleton mexicain...

Téméraire V5.0 a dit…

@islam_ayeh :
De toute façon, je pense que c’est une discipline qu’il faut enseigner tout en mentionnant son caractère théorique, ses points forts et ses points faibles. Ainsi, chacun est libre de croire par la suite en ce qu’il veut.

@Cornwell :
Il y a énormément de créatures dont certaines fossiles date de 450 Millions d’années tel que les Trilobites et qui ont su survivre à tous les cataclysmes et résister jusqu’aujourd’hui sans disparaître.
Ce qui signifie encore, que cette théorie de l’astroïde dont le nuage de poussière a enrobé toute la terre est encore fausse.

@Mani l'Africain :
Je ne sais pas pourquoi tu as cette confusion Azote/Nitrogène et que tu dis que le mot nitrogène n’existe pas en français.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Azote, tu peux vérifier sur n’importe quel dico (comme sur wikipédia) sur le net qu’il existe et qu’il signifie bien Azote.
http://francois.gannaz.free.fr/Littre/xmlittre.php?requete=nitrog%E8ne
http://www.sensagent.com/dictionnaires/fr-fr/nitrogène/

C’est différent entre un scientifique qui se trompe est entre un scientifique qui veut faire croire de force à la réussite d’une expérience.

Sidna Harun, ne s’est pas basé uniquement sur l’expérience de Miller qui n’a jamais pu être reproduite mais sur les aveux de Miller même ainsi que sur le piège à Froid, un mécanisme qui n’existe pas dans la nature. En résumé il y a plusieurs éléments obscurs et non pas uniquement un seul (en conséquence l’hydrogène que tu as nommé) qui a fait en sorte que l’expérience est non-conforme à la réalité.

Tu peux me montrer en clair qu’elle est la partie qui démontre que Sidna Harun ne comprend rien à la signification d'expérience scientifique.

Concernant ta question à propos du Pétrole, tu as déjà répondu à la place de Sidna Harun, cela ne sert plus que je te réponde !!!.

Je m’excuse, mais ce n’est pas de l'indétermination de la science qu’on parle mais de SPECULATIONS THEORIQUES et c’est très différent.

Quant au feuilleton, c’est exactement de type Mexicain, il s’est démarré sans savoir quant est ce que il va s’arrêter. De toute façon, je vais me restreindre à 10 feuilletons.

Mani l'Africain a dit…

@ islam_ayeh : mon nouveau blog t'attend tjs. Al fe2a al baghia, ç ate dit quelque chose ? moi je n'ai pas oublié ! mani-naqd.blogspot.com

@ téméraire : effectivement "nitrogène" existe en français. mais c'est un terme essentiellemnt anglophone et on dit Azote en français. Le traducteur de Sidna Harun est de culture anglophone certainement !

Je ne comprends tjs pas pkoi tu n'as pas confiance dans les scientifiques ? Ceux là mêmes qui ont prolongé nos vies et qui ont réussi tant de miracles. Y a-t-il une raison (à part le blabla de Harun yahya) qui ferait qu'à priori on doit se méfier de ce qu'ils disent ??

Je vais m'arrêter là. On a tellement débité des choses à propos de ce sujet. Au fait les feuilletons mexicains c pas trop mon truc ;-)

Téméraire V5.0 a dit…

@Mani l'africain :
Il y a nuance entre les scientifiques et entre les théoriciens.
Pourquoi je ne met pas en doute la génétique et l'ADN, par exemple ?.

Peux-tu refuter qu'il existe une 5ème Dimension ? Bien sûr que oui, ce n'est que de la pure théorie et pourtant la plupart des lois physiques et des règles mathématiques y sont compatibles.

mataadi a dit…

Tiens tiens mani réapparait et il est d'attaque on dirait .

Il avait pourtant l'air d'avoir été ébranlé dans ces convictions mais rien à faire sa haine de la religion le fera passer encore une fois à côté de la vérité .

Un champion du calcul comme mani est parfaitement capable en jettant un coup d'oeil sur les conditions necessaires a l'amorçage de la vie que celui ci est impossible .
Mais on ne change pas de convictions aussi facilement qu'on le souhaite, il est tellement plus facile de douter .


Concernant notre position par rapport à la science, il me semble que que notre prophète saws à dit "l'encre de l'étudiant est plus précieuse que le sang du martyr ". Il faut juste patienter en attendant que les musulmans reprennent les directives pour voir cette recommandation appliquée .

Cornwell a dit…

@Témeraire: mais que fais tu alors de la couche d'iridium trouvée dans différents lieux géographiques et située sur la meme strate géologique à l'époque de l'extinction des dinosaures. L'iridium se trouve en grande quantité dans les météorites et ne se trouve pas ou en tres petite quantité sur terre (il n'y a pas de quoi faire une couche aussi importante). Et puis, effectivement certaines especes ont réussi à survivre mais cela a été expliqué par leur petite taille et leurs faibles besoins nutritionnels (comme pour les 1ers mamifères) mais aussi par le fait que certains enterent leurs oeufs sous terre et c'est ce qui a permit à l'espece de survivre (ex: Tortues). Enfin, je penses que tu admettra avec moi que si certaines especes ont réussi à survivre alors que d'autres ont complètement disparues cela s'explique par le capacité d'adaptation et donc d'évolution.

Mani l'Africain a dit…

ya 10 dimensions dans l'univers cher Témé. Voilà une sujet intéressant : les 10 dimensions d el'univers, à voir absolument (en anglais) :
http://www.tenthdimension.com/medialinks.php

Téméraire V5.0 a dit…

@Mani l'Africain :
Merci pour le lien, c'est une théorie intéréssante ::))

Téméraire V5.0 a dit…

@Cornwell :
Je te prie de lire cet article:
l'hypothèse de la météorite a-t-elle vécu ?

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic