jeudi 1 février 2007

Les Sabirs de Kaddour ben Nitram

J’ai acheté un livre il y a bien longtemps, je l’ai lu et je l’ai classé. Il y a quelques années et suite à un article paru dans la presse, j’ai découvert que je détenais un livre rarissime d’un personnage tunisien très fameux écrit en 1927. Ce livre est : Les Sabirs de Kaddour ben Nitram.

D’après le dictionnaire, Sabir : Langue mixte, généralement à usage commercial, née du contact de communautés linguistiques différentes. (Parler composite mêlé d'arabe, d'italien, d'espagnol, de maltais et de français parlé en Afrique du Nord et dans le Levant).

L’origine du mot vient du verbe savoir. Lors de la conquête française de l’Algérie et lorsqu’on posait une question à un nord-africain, il répondait no sabir (je ne sais pas), d’où est né la langue sabir.

Kaddour Ben Nitram a été un chansonnier et humoriste célèbre dans le Tunis d’entre les deux guerres. Par sa connaissance des différents sabirs parlés dans cette ville et par un travail artistique développé autour de ce phénomène linguistique aujourd’hui disparu, “ le roi des sabirs et des dialectes nord-africains ” a laissé des traces qui permettent d’aborder un aspect intéressant de l’histoire sociale et culturelle de cette ville aux XIXème et XXème siècles.

D’après un article paru dans "la Presse" du 14/06/2001, Kaddour Ben Nitram serait un juif nommé Edmond Martin (notez Nitram = Martin à l’envers), qui aurait pris le nom de son parrain tunisien Kaddour, ancien tirailleur qui fréquentait le grand café du Halfaouine.

Un commentaire de Bernard Muscat précise que "Kaddour Ben Nitram n'a jamais été juif de sa vie. Natif de Saint-Germain (Ez-Zahra) son nom était MARTIN (d'où Nitram) sa famille et lui même étaient bel et bien chrétien et il avait été à l'école des Frères à la rue de la Kasbah à Tunis où il a été confirmé...."

Edmond a été aussi animateur de sketch satiriques et comiques sur la chaine Radio-Carthage, il avait animé les émissions suivantes "Mon quart d’heure" ; "Au Micro" et "La partie de Chkouba". Il a aussi enregistré plusieurs disques entre 1927 et 1933 qui ont eu un franc succès sur tout le maghreb.

Voici un extrait de son livre et pouvez trouver d’autre informations sur les sites suivants :
http://alger-roi.fr/Alger/sabir/sabir.htm

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour ! Quelle est la personne ayant en sa possession des disques 78tours de Kaddour ben Nitram qui aura le chic par le biais d'enregistrements mp3 de réjouir ceux qui ne l'ont plus écouté depuis longtemps et ceux qui comme moi l'ont lu mais jamais écouté ?
Charles
buhagiar@free.fr

René de bab el khadra a dit…

Vous dîtes que Kaddour ben Nitram était Israélite, je puis vous confirmer qu'il était ancien élève de l'2cole des Frères des Ecoles chrétiennes et que son père également et que chaque il venait à la messe des anciens et assistait au banquet qui suivait et là il s'en donnait à coeur joie avec ses histoires superbes; Je peux mê^me vous dire qu' a édité un livre : " Si Tunis m'était conté " édité dans les années 1956-57, J'ai fait la mise enpage car je travaillais à l'Imprimerie Aloccio passage Bénévent en face le marchand de jouers Baby, j'avais ces deux livres, mais hélas je les ai preté et comme tous livres qu'on ptrete on ne les revoit jamais.

Ralentir travaux a dit…

Je viens de rédiger sur mon site "Ralentir travaux" une note sur le livre magnifique de notre compatriote Jocelyne Dakhlia: Lingua Franca, histoire d'une langue métisse en Méditerranée, parue aux éditions Actes-Sud. Voilà qui replace notre Kaddour ben Nitram dans la grande Histoire. Vous y trouverez aussi des liens autour de notre conteur. Merci de votre attention. Maurice Darmon

Bruce a dit…

Etant un descendant de sa soeur, je peux vous affirmer qu'il était français et chrétien et descendait d'une famille originaire de Savoie.

ROSAIRE DI STEFANO a dit…

N'a-t-il pas habité Saint Germain?
Tous les anciens d'hammam-Lif l'ont connu. J'ai son livre. Même pas si Saint zgougou y descend en slip kangourou je le prête. Je meurs avec.
Fais un tour dans mon blog:
http://bou-kornine----sicile.blogspot.com/
Allez, un rigalou de Kaddour:
"Allo! Allo! Radio Trapani... Ou simpaticouné Cavalièrè Don pèppe Bouttapiriti...Vi cantao à bèdda romantza dellè babalouchè... cà iènè la chiou douchè.
Et si vous voulez acheter mon livre "A FLANC DE BOU-KORNINE, ne vous gênez pas. à:
rosaire.dimonsovile@gmail.com

Bernard Muscat a dit…

Je vous confirme que Kaddour Ben Nitram n'a jamais été juif de sa vie. Natif de Saint-Germain (Ez-Zahra) son nom était MARTIN (d'où Nitram) sa famille et lui même étaient bel et bien chrétien et il avait été à l'école des Frères à la rue de la Kasbah à Tunis où il a été confirmé....

Téméraire a dit…

@Bernard Muscat : Merci pour votre commentaire et pour les éclaircissements ajoutés.

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic