dimanche 23 août 2009

Tu leur manques

.
Ça fait bien longtemps, que tu ne venais plus rendre visite à notre paysage

Notre Nature regrettait ton sourire éclatant et les beaux traits de ton visage

Et ce matin, mon jardin était si triste, et semble avoir perdu son coloriage

Les Abeilles n’ont plus visité les belles Roses qui ont celé leurs étalages

Elles se sont flétries et négligèrent les Jasmins habitués aux bavardages

Le Jasminier s’est fâché et ne répandit plus son parfum dans les parages

Le Vent contrarié, ne trouvant plus rien à promener se déchaina avec rage

Il souffla et avec force dans tous les sens, pour rassembler les gris Nuages

Qui valsèrent de mélancolie, tonnèrent, pleurèrent pluie et hurlèrent orage

Les petites Fourmis gênées dans leur pénible labour refusèrent cet arrosage

Et les Escargots réveillés de leur creux sommeil s’enivrèrent de ce breuvage

Pareil, le vieux caroubier dérangé dans sa sieste s’inquiéta de tout ce tapage

Chassa la famille Canaris pour qu’ils aillent ailleurs que dans ses branchages

Et les oiseaux affligés retournèrent vivre chez la voisine, dans sa vielle cage

Le petit Chaton, négligé par sa patronne et fort jaloux de ce nouveau ménage

Il s’enfuit de sa maitresse et part à travers mon jardin en quête de pèlerinage

Il vint me ronronner, me décrire ce ravage et me raconter tout ce commérage

Il me dit que tu en es la cause, par ton absence et par l’oubli de ton entourage

Tout ce chagrin, parce que tu ne viens plus et que tu nous manques davantage


Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

1 commentaire:

DOC ENIGMATIQUE a dit…

Que c'est beau, rien a dire ce qui explique qu'il n y a pas de commentaire

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic