lundi 3 août 2009

Les Feuilles Violettes

Quand j’étais petit, à l’école primaire, lors des séances de travaux pratiques, je collais sur mon papier Canson blanc, des arbres découpés dans un carton avec des feuilles couleur violette en papier crépon. Je créais des nuages blancs avec des flocons de coton et je donnais au soleil des bras très longs qui chatouillaient un moulin à vent qui tournait en grinçant.

Avec le vert je produisais un beau gazon que je parsemais de tiges jaunes qui procréaient à leurs bouts de cercles multicolores avec plein de pétales autour et c’est à partir de l’odeur qui s’y libérait qu’on devinait de quelles fleurs il s’agissait.

Le ciel restait blanc et je n’oubliais jamais d’esquisser une étendue bleu qui représentaient la mer, avec tout autour des petits V, qui ne sont autre que des mouettes sans détails, mais qui regorgeaient de vie et qui plongeaient dans l’eau à la recherche de quelques petits poissons pour ensuite se poser sur les voiles des bateaux que je crayonnais en forme de triangles sur des losanges.

Sur la lisière de mon papier canson blanc, en bas, à gauche, je mélangeais le marron avec un vert ardent pour obtenir une forêt dansante qui suivait le mouvement du vent dont en devinait la direction à partir de la fumée qui se dégageait de la cheminée d’une petite maison très lointaine, dans le coin droit de ma feuille canson.

Sur mon dessin, il n’y avait pas de places pour les humains, je ne savais pas dessiner, ils étaient difficiles à imaginer.
Une fois, je les ai représentés dans des formes géométriques simples. Pris par une crise de jalousie, parce qu’ils n’étaient pas les plus beaux, ils ont tout saccagé, mes fleurs, mon arbre et ma forêt. Ils ont brûlés la maison et ils ont détruit le moulin à vent.
Ils ont chassés les mouettes, pêchés les poissons et coulés mes petits bateaux et depuis je me méfiais des Humains et plus jamais je ne les mettais dans mes dessins.

Aujourd’hui je suis un Homme mûr mais j’ai toujours la nostalgie de mon arbre en carton avec ses feuilles violettes en papier crépon et il me semble toujours qu’il existe réellement quelque part et que je devais le chercher.
A chaque fois que j’errais dans la nature, je cherchais mon dessin. A chaque fois que j’allais en mer, je poursuivais les mouettes en V, puissent-elles se poser sur mon moulin à vent à côté de la forêt dansante qui me mènera à la maison à la cheminée fumante...


Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

12 commentaires:

foufa a dit…

Bon retour téméraire.
belle note comme d'habitude.
restes toujours l'enfant aux rêves simples et beaux. l'arbre est là et aussi la mer, ainsi que les petits V ..... il faut juste bien regarder pour les voir.

Téméraire V5.0 a dit…

@Foufa:
J'ai écrit cette note juste avant de partir à Istanbul la semaine dernière et découvrir les arbres aux feuilles violettes et qui sont très nombreuses là bas.

Donc enfin, je sais maintenant qu'elles existaient les feuilles violettes faites avec le papier crépon violet que ma mère m'avait achetée faute de trouver la couleur verte.

sleemane a dit…

Très évocateur ce texte. Finalement on n'est pas loin de notre enfance, ou comme le dit si bien Freud: "l'enfant est le père de l'homme".

Mad Djerba a dit…

J'adore, je crois qu'on peut tous se retrouver dans ce texte.

zahraten a dit…

Salam 3ala hadharatouna. Kif kanat rihlatou hadharatoukom fi tourkiya ..ça va ça va ... C'est très beau ce que tu decris ..ton "dessin" est très expressif ....je t'invite quand même à visiter la ville où je reside..et tu admireras le JACARANDA!!là tu peux voir le long des allées, des arbres aux feuilles bleues violacées...ils fleurissent surtout au debut de l'été et debut de l'automne...

Téméraire V5.0 a dit…

@Sleemane & Mad Djerba:
Ce texte a été très facile à écrire, puisqu'il ma suffit de décrire une dessin que j'avais fait en école primaire. La question qui reste en suspens, pourquoi je me suis souvenu de ce dessin?, je ne sais pas :)

Téméraire V5.0 a dit…

@Zahraten:
Madame l'Aryanaise, je devrais flâner un peu plus dans vos parages pour pouvoir découvrir la belle nature dont se réjouit ton domaine.

zahraten a dit…

bonsoir.
salam 3ala hadharat ibn 3amina fi 7ouchna
Tu sais que l'Ariana est reputée pour ses roses et notre ami l'enigmatique te le confirmera
Malheureusement, je n'ai planté que des rosiers dans ma petite roseraie et quelques arbres que tu viendras decouvrir toi même!
Pour ce qui est du JACARANDA, tu en trouveras par exemple sur l'avenue Salah El Hjaiej, là où passent tous les jours des milliers de personnes, de voitures, mais malheureusement peu de gens y prêtent attention !
Si tu veux, je me ferais un plaisir de te faire decouvrir ma ville!

Téméraire V5.0 a dit…

@l'Aryanaise:
Qui ne le sait pas !!! depuis fort longtemps l'Ariana est réputée pour sa verdure et ses rosiers.

J'accepte volontiers avec grand plaisir ton Invitation. Je te confirmerai par mail.

zahraten a dit…

TOUT JUSTE pour corriger le nom
je voulais dire Mustapha EL HJAIEJ§

ok pr la visite

DOC ENIGMATIQUE a dit…

Je m invite aussi à l'ariana puisque j ai passée qq années de ma toute première enfance, c'est une ville qui me rappelle bcp de souvenirs.
Beau texte témé.
Sinon pour le "Jaracanda" ou le "flamboyant bleu" qui est un arbre d'origine brésilienne, il a été introduit en tunisie par les français à l'époque de la colonisation à tunis et dans d'autres villes:les rues de carthage et de paris à Tunis sont très jolies quand ces arbres sont fleuris.

Téméraire V5.0 a dit…

@Doc & Zahraten :
Vous m'étonner de vos connaissances à propos des arbres et des Fleurs; Qu'elle chance d'être Aryanais(e) !!!.

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic