mardi 25 août 2009

Qui suis-je ?

.
Qui es-tu ?, c’est une question qui m’a été posée et que je trouve moi-même une grande difficulté à y répondre, parce que si l’un de nous arrive sincèrement à répondre à cette question, il gagne le « Grand Prix de la Vie »

Qui suis-je ?????

Sur quels niveaux peut-on ou doit-on nous identifier ou nous mesurer pour nous connaître au mieux ?

Sur le niveau identitaire ?, spirituel ? culturel ? social ? ou financier ?

Et par rapport à quelle échelle, sociale, familiale, nationale ??? ou une échelle que nous établissons nous-mêmes suivant des critères qui satisfassent notre égo personnel ? ou par rapport un rôle que nous jouons dans un environnement prédéfini ou que nous définissons nous-mêmes ?

Autrement dit, qui suis-je ?, par rapport à mon point de vue ? ou par rapport à la perception que les autres ont de moi ? et qu’en serait-il, si je suis capable de refléter une image irréelle, virtuelle alors que je suis réellement différent ?

Quoi que je vienne d’essayer de définir un contexte pour répondre à cette question, je vais me dérober, je n’ai pas envie de me lancer dans une définition détaillé de moi-même, ça va être très long et ennuyeux. D’ailleurs je ne prends même pas la peine de me positionner par rapport à une échelle quelconque, tout simplement parce que je suis super content de ma situation actuelle sans à ce que je cherche à me comparer avec les autres.

Qui suis-je, donc ?



J’aurais aimé répondre à cette question en disant que je suis le résultat de la somme de toutes les expériences que j’ai vécue mais cela m’aurait réduit à un rat de laboratoire qui apprend de ses erreurs et en tire des leçons qui l’empêchent de se hasarder sur d’autres qui peuvent paraître similaires mais qui sont en réalité si différentes.

Je dirais plutôt que je suis assez Téméraire pour allez au-delà de ce que nos expériences nous apprennent et au-delà de ce que la vie nous offre. Mon background de joueur d’échecs me donne l’assurance de bien projeter ce que je fais mais en réalité ce n’est qu’un mensonge avec lequel je couvre ma démarche hasardeuse.

Je suis ce que je suis, mon existence est le produit de mes réflexions sur la vie, qui peuvent parfois être erronée. Il m’arrive des fois où je perçois les choses avec mon cœur et je me trompe ; il m’arrive des fois de voir les choses avec mes yeux grandes ouvertes et je me trompe aussi.

Faire des erreurs ne me fait pas peur, autant que j’en fasse aujourd’hui, autant que je ferais moins demain. Par contre mon absolue certitude et qu’à chaque problème il n’y a pas une seule solution mais il y’en a plusieurs, par contre il faut trouver la meilleure.

J’aime la vie, j’en profite autant que possible et j’en fais profiter ma famille et mes proches dans la limite de mes moyens possibles et disponibles ;
on vivra pas deux fois !!!.

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

6 commentaires:

DOC ENIGMATIQUE a dit…

@témé:
Difficile de repondre à cette question , l'essentiel c'est d'avoir des principes et de se corriger vers le meilleur mais qui défini le meilleur?
Tu te cherche comme ton frangin? ;-)
"J’aime la vie, j’en profite autant que possible et j’en fais profiter ma famille et mes proches dans la limite de mes moyens possibles et disponibles ; on vivra pas deux fois !!!": c'est tout craché moi

Téméraire V5.0 a dit…

@DocEnigmatique:
Justement, qui défini le meilleur ? et j'essaye d'éviter cette comparaison et cette mise en échelle.

Dans ton dernier texte, j'avais dit la même chose que tu écrivais comme si s'étais moi :)

foufa a dit…

L'essentiel restes comme tu es et ne changes rien, on t'apprécie comme tu es.

DOC ENIGMATIQUE a dit…

@témé: j'écris comme toi mais avec plein de faute ;-)

zahraten a dit…

cela me rappelle le poème de Jacques Prevert!


JE SUIS COMME JE SUIS


Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Quand j’ai envie de rire
Oui je ris aux éclats
J’aime celui qui m'aime
Est-ce ma faute à moi
Si ce n’est pas le même
Que j’aime chaque fois
Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Que voulez-vous de plus
Que voulez-vous de moi

Je suis faite pour plaire
Et n’y puis rien changer
Mes talons sont trop hauts
Ma taille trop cambrée
Mes seins beaucoup trop durs
Et mes yeux trop cernés
Et puis après
Qu’est-ce que ça peut vous faire
Je suis comme je suis
Je plais à qui je plais
Qu’est-ce que ça peut vous faire

Ce qui m’est arrivé
Oui j’ai aimé quelqu’un
Oui quelqu’un m’a aimé
Comme les enfants qui s’aiment
Simplement savent aimer
Aimer aimer...
Pourquoi me questionner
Je suis là pour vous plaire
Et n’y puis rien changer.


SOIS TOI MEME TCHEM;;;;et
RESTE TOI MEME petit frère (

"La Gamic
RESTE TOI-MÊME


Yo, Wretched P and the Gamic, be yourself that's great
We're living between real and fake.
Those who take baby-9's in this time, we shine
Thru darkness men becoming heartless,
Using families straight from Acropolis
Universally, representing Metropolis, check this!
Reste toi-même fixe tes histoires à bloc.
Tes bluffs je men moque que dalle!
De tes rafales lexicales
Tu parles à travers ton chapeau.
Vis que pour le mensonge, songe à ces mots.
La vérité finira par te rattraper
A toi, de déterminer tes idéaux Oh!
Délibérément tu mens comme tu respires
Alors si tu me vois, fais-moi plaisir de déguerpir.

Be yourself, be yourself, it's the Gamic and the Wretched!

Reste toi-même qu'essais-tu de prouver?
Ta tête ne passe plus par les carreaux, ne fais pas l'idiot.
Lâche la galère, reviens sur terre, t'as tout fait rater
En prenant la vie du mauvais côté, t'as craqué.
C'est comme ça, quand l'habit fait pas on ne le porte pas.
Si c'est bon pour moi, c'est bon pour toute ta clique
Antipathique qui joue les sarlettes à l'aveuglette
Pour du cash, du flash, voici ma version
Popularité est synonyme de corruption
Face au manque de communication.
C'est ton choix, si faire partie des enflés t'a branché,
Il ne reste qu'une chose à penser.
Si faire partie des enflés t'a branché,
Il est temps d'aller te faire soigner.

Reste toi-même laisse tomber ton sale numéro
De 1 à 10 tes noté zéro
Barré c'est nul,
Prends ta pilule, gobe ne recule devant rien.
Quand tu vois ton reflet tends-lui la main.
Tôt ou tard, tu reviens, retourne à la case départ
Rare sont les fois fille où la chenille en toi
Permet au papillon de colorer tes saisons
J'ai raison... ouais, bon passons!
Texte posé, rimes juxtaposées
Comme si j'allais t'exposer t'es-tu regardé?
De face, de derrière tu personnifies l'éphémère
Etre un feu de paille ma chère à quoi sa sert?
Yo, intelligence in deepest wisdom you're searching devil is lurkin'
Separate the real from the fake between love and hate
Viaducts conduct the live you're livin'
Influence in high tense, so men be changing.
Don't let your enemies take your sight out of ya
Cause we fight longer, die younger,
You hear cousin, so be yourself, true to yourself
It's the Gamic and the Wretched, kicking it one time for your head!

Téméraire V5.0 a dit…

@Foufa:
j'ai essayé de changé mais s'était raté :) ... trop tard, pour se redresser; tien ça me rappelle le dicton de la queue du chien :)

@DocEnigmatique:
C'est le sens des mots, le chant du verbe et la mélodie des phrase qui nous intéresse dans ce que tu écris; pour les fautes on s'en fout :)

@Zahraten:
Merci pour le joli poème de Prevert et les paroles de la chanson (je suppose) de Gamic.

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic