vendredi 4 septembre 2009

Longue Attente

.
La chaleur estivale la suffoquait, le noir dans sa chambre l’isolait du monde extérieur et elle s’était allongée sur son lit habillée en nuisette bleu ciel mouchetée de petites fleurs bleues foncées. Elle tendit sa main à l’oreiller de côté, il n’était pas là. Sont lit était stérile, vide et froid.

Elle attendait, tremblait, regardait chaque minute son téléphone et espérait qu’il puisse l’appeler de suite.

Tout autour de lui était noir et blanc ; il ne pouvait pas s’asseoir, il tournait en rond faisait du n’importe quoi. Son cœur battait à travers sa poitrine et se synchronisait aux mouvements de l'horloge murale, ronde, froide. Il essayait de faire battre son cœur plus vite afin que le temps avance plus rapidement pour qu’il puisse lui téléphoner à l’heure convenue.

Il posa sa main sur les touches du piano en noir et blanc, aucun son, tout est muet sauf le battement de son cœur et le mouvement synchro de l’horloge.

Et elle attendait … elle roulait sur son lit ; elle ne supportait pas d’y être seule … elle s’étendit sur le tapis au sol et elle se rappela de leurs ébats au même endroit. Elle alluma une cigarette avec sa main tremblante, et regarda son téléphone muet. Elle attendait sa voix, ses premiers mots « Oui … Azayza, … comment ça va ? », son long silence et son souffle.

Elle tenait le téléphone avec ses deux mains qui tremblaient avec amour, avec peur ; cette peur qui l’accable, qui la surprend, qui la contrôle. Elle serra le téléphone contre son cœur, son souffle s’accéléra. Tout ce qu’elle voulait c’est donner et recevoir, aimer et espérer être aimé en retour.


Le téléphone sonna. Elle le laissa sonner quelques tonalités. Elle respira profondément pour donner vie à ses mots. Quatrième sonnerie. Les perles de sueur coulaient de son cour sur sa poitrine. Une légère brise marine vint la rafraichir à travers la fenêtre de sa chambre à coucher,

Elle tend le téléphone à son oreille, ses cheveux gitanes, ses lèvres pulpeuses et ses yeux aux couleurs indéfinies. Elle l’attendait, tout son corps l’attendait, son âme floue l’attendait, elle aussi va lui parler.

- « Bonjour »
- « Oui … Azayza, … comment ça va ? »

Le noir de sa chambre s’évapora, les couleurs jaillirent de sa nuisette bleue ciel, de son drap blanc et de son tapis et se fondent pour illuminer sa chambre. Leurs voix devinrent visibles dans cette sombre Nuit et leurs mots se transformèrent en énergie, en une note musicale qui les amena très loin ...
.
.
.
La suite ... a été écrite par une autre rêveuse VENUS.

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

10 commentaires:

Wences a dit…

Hola!
Estoy colgando en la web una blognovela: El fin del mundo. Si te apetece, me gustaría que le echases un vistazo y me dijeses qué te parece. Gracias.
http://findestemundo.blogspot.com

ferrrrr a dit…

"Sont lit était stérile, vide et froid."

Stérile (pour un certain temps)c'est bien, même excellent, vide, heureusement, froid, c'est le paradis en saison estivale

zahraten a dit…

dommage pour toi , ta azayza FUME , par conséquent ce n'est pas une femme idéale ::::)))))c'est toi qui le dit (voir ta dernière note)!

sleemane a dit…

Botéro le peintre aime tellement la femme qu'il ne peint qu'elle! Même s'il lui arrive de peindre un homme il ne peut s'empêcher d'y rajouter une femme mais en deuxième plan.
Si elle est omniprésente dans notre vie c'est qu'elle est très forte et mérite des révérences!

Téméraire V5.0 a dit…

@Wences:
Thank you for visiting my Garden and sorry to not be able to understand Spanish language.

@Ferrrrr:
Égoïste va :) !!!

@Zahraten a dit...
Tu vois je n'ai pas de chance !!!; on n peut pas toujours avoir ce qu'on veut dans la vie.

Les critères de la Femme Idéale ont été établit par la raison, par le désir et par l'égoïsme masculin, mais le cœur a un autre mot à dire dans tout ça, il est aveugle ...

D'autre part ELLE ne réponds pas à deux critères de cette liste mais elle en a beaucoup d'autre qui n'y figurent pas aussi et qui pèsent beaucoup plus que le fait de fumer. Convaincue ?, petite fouine !!!

@Sleemane:
Que seront nous sans ces farouches amazones ? :)

venus a dit…

aucun commentaire ne peut exprimer mon admiration pour cet article ...

DOC ENIGMATIQUE a dit…

excellent post mais khssara j'aime pas l'odeur du tabac

Téméraire V5.0 a dit…

@venus:
j'ai bien reçu ton mail et je t'avais répondu

@DocEnigmatique:
Moi aussi, mais maintenant je suis devenu un habitué :)

zahraten a dit…

non pas tout à fait !

Téméraire V5.0 a dit…

@Zahraten:
Tordue !!!

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic