mardi 13 octobre 2009

Je te vois marcher

.
Quand tu marches entre les roses et les muguets
Les poètes sentent un ardent désir pour te louer
Les tambours battant fort ton arrivée pour te saluer
Et les trompettes sonnant un hymne pour te vanter
Les voix des ténors s’élèvent haut pour t’admirer
Et à toutes les ballerines tu donnes envie de t’imiter

Quand tu passes et du disparaît derrière les floraisons
Les doigts du poète se contractent sur son crayon
Les tambours se cèlent et arrêtent toute allocution
Les trompettes se taisent et rentrent en abstention
Les voix des ténors se sèchent et plus aucun son
Et les ballerines se figent dans leurs mouvements

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

4 commentaires:

cactussa a dit…

teme c'est de plus en plus rare de voir des hommes penser ainsi!!pourvu quils disparaissent pas ! :)

MALI a dit…

Je rassure cactussa : cette race d'hommes qui pensent ainsi est quasi éteinte. Le seul représentant est un type nommé Téméraire. Et je le soupconne de démagogie...A t il une descendance intellectuelle ? Pas sûr. Car il y en a beaucoup de catoussa qui coupent les ustensiles tellement menu que l'image de Téméraire devient un M_i_R_a_G_e.
Témé : ce que tu écris est vraiment très poétique. Il lui manque la mise en forme et la rigueur musicale du temps et des pieds (ou syllabes). Fais donc cet effort. Tu verras c'est super. Méfies toi des chats (ttes) : la nuit les chats sont gris. Et sous leur miaulements se cache souvent l'enfer.
Continues à écrire... s'il te plait.
MALI

MALI a dit…

Voilà comment j'aurais écrit ta publication :


Les roses et les muguets sont muets
Devant tes pieds galbés et courbés
Tambours battant pour ton arrivée
Devant tes talons hymne féminité.

Poète, dessous les floraisons
Doigts qui se serrent sur le crayon
Bruits qui s’arrêtent en ton intention
Tout se fige dans ta position.

Tes pas écrivent sur le goudron
De mes peurs, de ma vie tes soupçons
Et leurs cris et leur gémissement
Foulent à grand pas tes ambitions.
Octobre 2009
MALI

Téméraire V5.0 a dit…

@cactussa:
ILS EXISTENT ... il faudrait les remuer !!!

@Mali:
Je suis issu du sahara, de l'infinie étendue qui incite à la réflexion ... des oasis, les points de vie , rares et avares qui obligent à l'amour ... un mélange avec les Hommes de la Mer (les SfaK :)) qui cultivent les passions et adorent les femmes.

Mais je reste un mirage qui reflète ce que je touche, ce que je vois, ce que j'entends et ce que je vis.

Mali mon ami, peut être un jour je me mettrai à étudier les règles de la poésie pour m'améliorer et GRAND BRAVO pour ta version; tu es un MAITRE !!!

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic