samedi 24 septembre 2011

Mon Dieu ... Soleil !


Le ciel est en feu et les nuages brûlent par l'intensité d'une rugissante flamme. Les couleurs couvrent le spectre de lumière, du rouge le plus clair au bleu le plus sombre en traversant l’oranger ardent. L’astre du ciel dans son mouvement lent prend son temps pour illuminer la mer et éclairer le ciel. Il ne veut pas s’arrêter pour un moment et devenir une éternité … il déteste rester suspendu dans le vide inoccupé !

Les levers de soleil à la mer ne peuvent pas avoir la même beauté que ceux de la terre ferme, ils sont plus magnifiques … les nuages s’ornent de pourpre, d’orange et de rose et nous mènent vers un monde magique !

Il y a quelque chose d’énigmatique dans mon être qui m’attire inexplicablement aux mouvements du lever et du coucher du soleil, quelque chose de profond dans ma substance qui devient immortelle avec la naissance de la lumière dans toute sa pléthore de couleurs et textures … et même après le déclin de l’astre elle reste immuable. Peut-être que c'est en rapport avec la fin symbolique d'un autre jour pour recommencer un autre de nouveau !. C’est peut-être aussi avec ma nature toujours optimiste et très positive.

Ce matin … un peu tard … tout seul sur le pont supérieur du navire. Je regarde autour de moi et ainsi j'ai été emporté par la beauté des cieux et j'ai pris des dizaines de photos. Je n'oublierai jamais ces moments. Je n'oublierai jamais ce matin quand j’ai vu les rayons de lumière du soleil à travers une nuée de nuages percer le ciel comme un phare dans l’obscurité de la nuit. Dieu exerce son talent d’artiste par les tableaux qu’il nous dessine dans la nature. A chaque matin, il peint pour nous le monde avec des nouvelles nuances.

En présence de telle beauté dans cette aquarelle divine, je regrette de m’être levé tard, peut être que je viens de rater "Le Rayon Vert" ! Je l’avais déjà vu une fois lors d’un coucher de soleil sur la mer … un éclat presque mythique de feu vert qui se produit un court moment juste avant la plongée du soleil en-dessous de l'horizon ou lors de son émersion au-dessus de la surface de l'eau.

Mon Lucifer étant présent, je reprends mes Divagations. Ne pensez surtout pas que je suis incrédule ou mécréant mais j’éprouve toujours un fort sentiment de me perdre dans des questionnements hors raisonnement cloitré par les dogmes religieux ... et cette vision sublime incite mon inspiration à vaguer dans les délires.

Dans beaucoup de croyances anciennes, l’aurore et le crépuscule ont été considérés comme le voile le plus mince qui sépare les deux mondes, celui de la Vie et celui de "l’Autre Monde". Dans les légendes égyptiennes, le lever de soleil était le moment de la réapparition de Ra dans l'horizon, une nouvelle victoire remportée sur "Les Forces des Ténèbres" et un retour triomphal "Des Mondes souterrains des Morts-vivants".

Ces croyances ont évolué de la même façon dans tant de cultures séparées même par les océans. Ce qui devait s’expliquer par le fait que ces sentiments sont natifs de l'inconscient humain collectif, et que le lever de soleil déclenche des changements profonds dans notre psyché commune. De nos jours, certains, je veux dire la plupart y sont tellement habitués, qu’ils ne voient rien de particulier, sauf un simple phénomène naturel d’alternance du jour par rapport à la nuit. … Et la nuit a perdu de sa sainteté et de son pouvoir horrifique qu’elle avait jadis ; mais à jamais nous restons ébahis, immobiles et attiré instinctivement vers un magnétisme inconnu à la vue d'un lever de soleil sur une étendue d’eau infinie.

Peut-être que c'est tout simplement l’effet de la fascination des couleurs pastels du ciel, la diffusion subtile des nuances, la texture ouatée des nuages lorsqu’ils reflètent, couche par couche des teintes radiantes et lumineuses, des roses éthérés et des violets légers, aux ambres profonds et les différents tons du rouge cramoisi.

Aucun écrivain ou poète ne peut décrire la vue magnifique des couleurs brillantes du ciel à l’aube d'un matin calme d’un automne prématuré.  L’assortiment des couleurs m’éblouit et ma créativité se trouve anéantie, incapable de faire couler mes mots comme il le faut.
Le panorama me tient captif et je regarde encore avec fascination ces palettes de couleur et je loue l’Artiste Créateur. Ni Delacroix, ni Monet, ni Renoir ; ni Gauguin, ni Van Gogh, ni Cézanne n’ont été capables de reproduire telles couleurs dans des toiles éternelles.

Que nous soyons des Croyants à l’être suprême ou simplement dans le Chaos et l’Evolution, les couleurs et les teintes majestueuses d'un lever de soleil radiant nous rappellent toujours la beauté de ce monde. Peut-être que c'est ce rapport avec le macrocosme et surtout avec cet astre qui régularise le rythme de notre vie qui pousse nos pensées à s’élever vers un niveau métaphysique, en nous permettant d'oublier pour quelques moments les détails insignifiants de nos vies matérielles.

Peu importe comment nous pouvons interpréter un lever de soleil. Que nous le justifions à travers la science, la description d’une toile divine ou simplement l’expliquer de manière spirituelle, nos mots et nos coups de pinceau ne pourront jamais capturer et reproduire cette magie éternelle !.

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

4 commentaires:

illusions a dit…

Bon retour Téméraire à ton foyer...
Un grand retour avec cet hommage à notre étoile SOLEIL.

Téméraire V5.0 a dit…

@illusions : merci Illusions ... j'essaye de maintenir ce blog en vie :)

Anonyme a dit…

ce n'est que le paradis terrestre ... chaque jour est un nouveau tableau créé par le divin ... aucun ne ressemble à l'autre et chaque tableau a une splendeur particulière ... devant cette immensité de cet horizon infini ... une magnificence féerique entre le ciel et la mer ... une symbiose de reflets qui se projettent sur l'eau n'est qu'une vie de plus .. une reproduction fidèle au ciel ... une fusion de deux corps pourtant si loin ... qui vibrent d'une lueur imperceptible mais paradoxalement très vive de sensibilité ... une lueur d'espoir, d'espérance, de conscience, de résonnement, elle peut être muette pour certains, mais pleine de réflexions pour d'autres ... un mystère loin d'être fini ... un mystère terrestre ...
Ce tableau, et cet hommage m'ont bcp saisi ...
Merci de la traversée .. j'ai pris plaisir ..
les mille et une nuits ..

Anonyme a dit…

slt,
je sais que tu ne visites pas ton blog très souvent pour ne pas dire que tu l'as abandonné, donc je poste mon com ici pour t'éviter de faire "il giro" sur un article dont tu parlais du virus des blogosphères, dieu merci je l'ai pas attrapé, mais j'ai plus chopé le virus de l'écriture il y a très longtemps, des divagations de très loin qui me reviennent et surtout un défi pour un mot qui me mets en rogne "LE VIRTUEL" .. ne sommes-nous pas tous des virtuels dans la vie ou du moins ne jouons-nous pas une scène, d'une pièce de théâtre que nous mms avons écrite ou que nous rejetions certains de nos navets sur le destin ... à chacun sa manière .. l'essentiel est de ne pas se déconnecter de la vie réelle, je pense que c'est ça le grand défi ... je dois avouer que l'idée émerge et prend vie dans ma tête, d'un humble petit blog, bien sûr, loin de moi de me mesurer à vous tous, mais disons qu'ils seront de bribes de pensées ... quelques réflexions de mes modestes lectures ... la porte est ouverte, si tu as envie d'y passer ..
l'ancienneté ne se mesure pas, mais qui n'a pas été débutant une fois!!
Le jardin des Jasmins ... maybe :)
Mille & nuits

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic