jeudi 20 mars 2014

Misérable Sisyphe



Comment peut-on vivre dans un monde,
Où la sensibilité est quelque chose qui doit être évitée,
Comment peut-on vivre dans un monde,
Où l’amour est considéré sans valeur … une futilité.

Comment peut-on vivre dans un monde,
Où devenir vieux est une infraction punissable par la mort.
Je suis sur mon retour mais je ne vais pas céder et je déshonore
La vie est et je me moque de son sourire vicieux et immonde.

Comment peut-on vivre ici bas
Quand tout ce que je vois …
Violences, meurtres et ravages
Quand tout ce que je crois …
Cruautés, colères et rages
Quand tout ce que je reçois …
Regards de haine, dérisions et agressivités sauvage.

Quand tout ce qui a l'apparence du vrai, se réclame exact,
Et quand la preuve s’impose, la fraude secoure leur acte
Quand l’intolérance se déguise sous la clémence d’un ange,
Et que la vérité sournoise n’est qu’un méprisable mensonge.

Quand l’ingratitude et la trahison sont la récompense
De ceux qu’on prend sous nos ailes en défense
Alors l’amertume se glisse dans mon commerce
Tout en invitant le doute pour qu’il me berce.

Quand nous violons la justice des opprimés,
Lors même que la raison est de leur côté,
Quand l’avidité trône les hommes en rapaces
Et l’orgie de la convoitise enfante un ogre vorace.

Ils assassinent, estropient et déciment cœurs et âmes,
Edifient de la malchance des uns et de leurs drames
Et du désespoir cannibale des autres qui les avale
Un échafaudage pour leurs débauches morales.

Ils prostituent leur raison pour satisfaire leurs ardeurs,
Tout en laissant captiver leurs flammes par la rancœur
Sacrifiant à leur festin, l'équité, la vérité et l'honneur,
Nauséens … ils ne m’inspirent que dégoût et horreur.

Tel est l'empire de l’immoral … l’empire du mal,
Qui usurpe l'esprit des hommes de la caste animale,
Simulant la droiture ils se parent de vertus,
Et de ce qu’ils fussent, ils ne se souviennent plus.

Damné … dans ce monde infect je me sens otage,
Toutes les viles circonstances me font chantage
Je perds de ma vie et je gagne du temps sur mon âge
Et je ne suis plus moi-même mais tout un autre personnage.

Le côté le plus sévère de la vie, ce n’est pas de lutter,
Mais de sourire, vivre heureux et de s’adapter,
C'est une épreuve qui n'est jamais facile à gagner,
J’essaye de ne pas céder à la peur et la laisser dominer.

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious Flux RSS

4 commentaires:

un-pistolero a dit…

Il n'y a de jour qui trépasse sans que je ne me fasse ce genre de raisonnement par l'absurde ... Ou pourquoi tomber si bas pour vivre ici bas ?

Et il n'y en a pas un qui passe sans m'apporter cette réponse à la quintessence unique et aux déclinaisons multiples:

"il faut imaginer Sisyphe heureux" dit Camus ...

Téméraire a dit…

Personne n'est capable de répondre à cette question ... elle est existentielle et comme nous fuyons notre vérité, notre réalité on se cantonnera dans des réponses philosophiques qui ne seront que des mots dépourvus du bon sens.

justement ... Sisyphe pourrait il être vraiment heureux de traîner ce perpétuel fardeau ?. ... il me semble que c'est difficile de l'imaginer ainsi

un-pistolero a dit…

Justement² :) Sisyphe pourrait-il vraiment être heureux ? Répondre à cette question comme l'a fait Camus (n'obtenant forcément pas la même réponse) permet de se faire une raison d'être, de paraître ou de disparaître ...

J'aurais été Sisyphe, et étant donné le mythe, j'aurais certainement été comblé d'être arrivé à ma fin: vaincre la mort. Au pire je ne le serais pas (comblé) mais je prendrai ma responsabilité, car si je suis condamné à rouler une grosse pierre pour l'éternité c'est bien parce que je m'obstine à ne pas vouloir mourir ... Etant donnée ce que la mort signifiait pour les grecs anciens, c'est peut-être pas aussi mal, tout compte fait :)

Pour revenir au fond du sujet, la question est peut-être existentielle comme tu le dis si bien mais cela ne veut pas pour autant dire qu'elle n'admet pas de réponses ... Elle en admet même peut-être des milliards (et peut-être presque autant que de paires de pieds ayant foulé la surface de la terre).

On ne choisit pas de venir dans ce monde, mais on choisit certainement d'y rester ... et ce pour une raison qu'il faudrait que chacun recherche au plus profond de lui-même: et si jamais l'on se lève tous les matins, ce n'est peut-être pas uniquement pour casser la croûte après tout ...

abg perawan a dit…

Il n'y a de jour qui trépasse sans que je ne me fasse ce genre de raisonnement par l'absurde ... Ou pourquoi tomber si bas pour vivre ici bas ?

Et il n'y en a pas un qui passe sans m'apporter cette réponse à la quintessence unique et aux déclinaisons multiples:

"il faut imaginer Sisyphe heureux" dit Camus

Rechercher dans mes Blogs

Chargement...
meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic