dimanche 29 août 2010

La Coquille Naufragée


Échos d'une âme silencieuse,
Qui rebondit,
Très loin dans l’égarement.

Espérer se réincarner en une libre raie,

Mais se retrouver prisonnier,
Et renaitre dans une coquille vide,
Qui flotte,
Perdue dans le reflux d’une marée avide.

Déchoir dans des mers agitées,
Seul … aucun signe de terre.
Puis dériver sur des rivages inconnus,
Et s’enfouir dans des sables oubliés.

Échouer sur une île stérile, sèche,
Dépouillée, nue.
Tous les sens inhibés,
Et ne disposer de rien à offrir,
Seulement,
Des rêves suspendus et fanés

Alors que loin … distance infranchissable
Un havre ou un mirage ?
Un oasis … et de l’eau fraîche claire,
Un répit,
Ou encore plus d'illusions ?
Et de l’eau saumâtre.

L’eau salée jaillit après être de force retenue,
Une inondation de larmes,
Et des pensées contradictoires,
La confusion,
Les émotions à l'envers.

Le salut à travers mes divagations,
Et je m’engloutis dans les récifs,
D’un lagon poétique,
Pour sentir le rythme résonnant,
Discrètement guérir … de toi
Et … retourner à ma coquille.
.

Rechercher dans mes Blogs

meilleur site www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Petites annonces gratuitesCe site est listé dans la catégorie Internet : Pages personnelles Dictionnaire du Net
Référencé par Blogtrafic